Le radicalisme des imams

Un homme prie dans une mosquée... (Photo AFP)

Agrandir

Un homme prie dans une mosquée

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Un imam, ou tout autre responsable religieux, n'a pas le droit de dire tout ce qu'il veut, prétendant qu'il s'appuie sur le principe de la liberté d'expression, surtout si ce qu'il dit va contre les principes de la démocratie locale.

La liberté d'expression n'est pas sans limites. Elle s'arrête devant les droits des autres. Si ce principe est reconnu, le problème est résolu, et le discours des imams et de tout autre chef religieux sera plus conforme aux normes de la démocratie chez nous. Le radicalisme n'aura plus sa raison d'être. La confrontation sera ainsi bannie et la coexistence pacifique rétablie.

Père Paul Karim

Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer