En calculant bien...

Faire venir des aliments du Mexique (4000 km)... (Photo Patrice Laroche, Archives Le Soleil)

Agrandir

Faire venir des aliments du Mexique (4000 km) aujourd'hui à 25 cents le litre de moins qu'il y a un an ne correspond qu'à un gain de 1,5 cents du kilo.

Photo Patrice Laroche, Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

L'actuelle baisse des produits pétroliers laisse plusieurs personnes sceptiques à savoir s'ils en profitent lors de l'achat de biens.

La solution est raisonnablement simple en fait. Les transports sont quand même assez efficaces, et la hausse des prix des dernières années a permis de l'améliorer encore. Même au plus haut prix du diesel atteint en 2008 (1,55$), il faut moins de 2,5 cents de carburant pour faire parcourir 1000 km à un kilo de nourriture par exemple -en incluant même un voyage à vide. Donc, faire venir des fruits du Mexique (4000 km) aujourd'hui à 25 cents le litre de moins qu'il y a un an ne correspond qu'à un gain de 1,5 cents du kilo. Comme les prix varient plus fortement que cela de semaine en semaine, il est délicat de dire si on en profite ou non...

Carl-Stéphane Huot

Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer