Un espion canadien dans le groupe armé État islamique?

L'ancien étudiant de l'Université d'Ottawa, John Maguire, incite... (Image fixe tirée d'une vidéo)

Agrandir

L'ancien étudiant de l'Université d'Ottawa, John Maguire, incite tous les Canadiens à se convertir à l'islam et à joindre les rangs du groupe État islamique.

Image fixe tirée d'une vidéo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Pour expliquer une situation, il faut toujours trouver en premier à qui le crime profite. Le djihadiste canadien de 23 ans qui se fait appeler Abou Anwar al-Canadi n'est pas seulement un sérieux candidat au prix Darwin, mais aussi un paradoxe sur deux jambes. John Maguire qui invite au djihad dans une vidéo du groupe armé État islamique a été identifié comme un «loup solitaire» qui tente de faire attaquer des cibles canadiennes. Ce qu'il est vraiment cependant est un des jalons qui reportera le présent premier ministre canadien au pouvoir aux prochaines élections fédérales. Le problème avec la position d'Abou Anwar al-Canadi est qu'elle fait exactement le contraire que ce qu'il semble vouloir. En incitant les membres de la communauté musulmane à choisir entre l'exil et le combat, l'ancien étudiant de l'Université d'Ottawa terrorise lui-même ceux qu'il dit aider. De plus, ses propos risquent de stigmatiser encore plus la communauté musulmane canadienne. Ce n'est pas comme si l'apprenti terroriste ne savait pas ce qu'il fait vraiment. Un article du professeur John McMurtry publié dans Mondialisation.ca le 12 novembre et repris par un nombre impressionnant de sites Internet disait déjà que Stephen Harper a besoin de la publicité que lui donne actuellement Abou Anwar al-Canadi. Dans son texte traduit en plusieurs langues «Canada: Le jeu de la terreur de Stephen Harper. Derrière les masques et les diversions», John McMurtry explique que le premier ministre canadien a besoin d'un ennemi pour se faire réélire puisqu'il est devenu si impopulaire que rien d'autre ne pourrait le remettre au pouvoir. Le groupe armé État islamique qui base son recrutement sur les médias sociaux a sûrement remarqué ce texte. En donnant en exemples l'auteur de l'attentat au parlement d'Ottawa, Michael Zehaf-Bibeau, et Martin Couture Rouleau, qui a écrasé intentionnellement un soldat avec son véhicule, Abou Anwar al-Canadi dit exactement ce qu'il faut pour faire reporter au pouvoir Stephen Harper comme premier ministre du Canada aux prochaines élections fédérales de 2015. L'étudiant en ingénierie à l'Université d'Ottawa serait un agent secret canadien déguisé en djihadiste qu'il ne se comporterait pas différemment.

Michel Gourd

L'Assomption-de-Patapédia

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer