Austérité et djihad

L'absence d'avenir, le no future pour nos jeunes... (Archives AFP)

Agrandir

L'absence d'avenir, le no future pour nos jeunes les forcent à s'exiler pour trouver des défis à leurs mesures. Si nos jeunes trouvaient une place dans un monde ouvert où ils pourraient s'affirmer et se réaliser, ils ne fuiraient pas pour des aventures aussi risquées, affirme l'auteur.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Depuis que j'entends parler de «nos jeunes Occidentaux» qui vont rejoindre des djihadistes en Syrie où ailleurs, j'ai ce point de vue qui ne passe pas dans les grands médias. De là, mon idée de le réfléchir davantage et de vous le proposer.

Cet avis est très simple. Les politiques d'austérité appliquées par les pantins de nos intégristes anti-États sociaux sont les premiers responsables de cet exil de nos jeunes. Ces idéologues pour qui les impôts et taxes coûtent toujours trop cher et qui ne mettent jamais dans la balance les services que nous recevons en contrepartie sont les premiers responsables de cet exil chez nos jeunes.

Ce sont ces politiques appliquées par des «hommes de main» de ces intégristes anti-État social qui ferment toutes les possibilités pour nos jeunes de trouver leur place. L'absence d'avenir, le no future pour nos jeunes les forcent à s'exiler pour trouver des défis à leurs mesures. Si nos jeunes trouvaient une place dans un monde ouvert où ils pourraient s'affirmer et se réaliser, ils ne fuiraient pas pour des aventures aussi risquées.

Il est pour moi évident que se retrouver dans une jungle où seule une bataille acharnée permet à nos jeunes de se faire une place pour se bâtir un avenir est la principale raison qui les pousse à regarder ailleurs pour se réaliser.

Il est pour moi évident que des membres «fragilisés» de nos sociétés basées sur le modèle guerrier de la jungle primitive puissent commettre des gestes inqualifiables pour faire état de leur désarroi. Évident, sauf pour nous qui ne voulons pas voir, souvent par intérêt à très court terme.

On devrait lancer une campagne «on vous aime» et faire une place à ces jeunes désespérés.

Renaud Blais, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer