«Engagez-vous!» qu'ils disaient...

L'auteur déplore la façon outrancière dont les militaires... (Archives PC)

Agrandir

L'auteur déplore la façon outrancière dont les militaires qui reviennent de la guerre sont traités en ce qui a trait aux soins en santé mentale qui tardent outrageusement à venir.

Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Vous souvenez-vous de ce slogan des Forces canadiennes qui incitaient les citoyens à s'enrôler? «Engagez-vous!» Une invitation alléchante qui valorisait le rôle du soldat qui engageait sa vie à la défense de son pays!

Eh bien, il est loin ce temps de la bravoure et de la loyauté envers son pays lorsqu'on constate aujourd'hui la façon outrancière dont les militaires qui reviennent de la guerre sont traités en ce qui a trait aux soins en santé mentale qui tardent outrageusement à venir.

Actuellement, quelque 16 000 vétérans et militaires sont admissibles aux soins en santé mentale, dont la très grande majorité (15 000) est considérée comme invalide. Et, pendant ce temps, la Défense nationale met un temps fou avant de transmettre le dossier du demandeur à Anciens Combattants.

Une bureaucratie sclérosante et scandaleuse qui met sérieusement en péril la santé mentale de ces centaines de militaires qui ont cru un jour qu'il était de leur devoir de défendre les droits de la personne, ces mêmes droits qu'ils peinent désespérément à obtenir pour eux-mêmes dans leur propre pays!

Henri Marineau, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer