Cinq solutions pour soigner le réseau de santé

Près de 60 000 infirmières sont déjà à... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Près de 60 000 infirmières sont déjà à l'oeuvre dans le réseau de la santé. Se donner les moyens de compter sur elles au bon moment, au bon endroit et en nombre suffisant, et leur donner la latitude de mettre toutes leurs connaissances et tous leurs talents au service de la population, n'est-ce pas le moins que l'on puisse faire? demande l'auteure.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

D'un côté: vieillissement de la population, augmentation des maladies chroniques et prévalence accrue des problèmes de santé mentale. De l'autre : accès difficile aux services de première ligne, lacunes dans le suivi des patients, débordement des urgences et, à la clé, enjeux financiers énormes. Bien qu'ils soient connus depuis des années, les problèmes auxquels fait face le réseau de santé québécois semblent insolubles. Et pourtant...

Il y a quelques jours à peine, plus de 1200 infirmières de tout le Québec étaient réunies au Palais des congrès de Montréal à l'occasion du Congrès 2014 de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), sous le thème La santé dans tous ses états.

Deux jours de conférences, de délibérations et d'ateliers ont permis de mettre un constat indiscutable en lumière : une partie importante de la solution à plusieurs problèmes du réseau existe, grâce à l'expertise des infirmières et à l'étendue de leur champ de pratique.

Par conséquent, les infirmières réunies à Montréal ont accueilli avec enthousiasme les cinq solutions qui constitueront les priorités de l'OIIQ au cours de la prochaine année, des solutions concrètes qui peuvent être appliquées dès maintenant et qui fonctionnent, ainsi que l'ont démontré plusieurs autres pays au cours des dernières années.

Ces solutions sont les suivantes : donner aux infirmières le droit de prescrire dans certaines situations cliniques précises, une solution que les Québécois appuient déjà massivement, comme l'a montré un sondage réalisé en janvier 2012; miser sur la collaboration entre les professionnels pour mieux traiter les maladies chroniques; accroître la présence des infirmières en CHSLD; modifier la réglementation afin que les infirmières praticiennes spécialisées puissent utiliser toutes leurs compétences; et formuler des directives claires pour assurer la prestation sécuritaire des soins.

Près de 60 000 infirmières sont déjà à l'oeuvre dans le réseau de la santé. Se donner les moyens de compter sur elles au bon moment, au bon endroit et en nombre suffisant, et leur donner la latitude de mettre toutes leurs connaissances et tous leurs talents au service de la population, n'est-ce pas le moins que l'on puisse faire? Nous croyons que le moment est bien choisi pour que le Québec ouvre cette porte, d'autant plus que les infirmières sont prêtes et déterminées à jouer un rôle actif, soutenu et intégrateur.

Lucie Tremblay, présidente

Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer