Une course de longue haleine

Pendant quelques semaines, Pascal Bérubé a laissé flotter... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Pendant quelques semaines, Pascal Bérubé a laissé flotter l'idée de sa possible candidature à la direction. Il se contente, pour le moment, d'applaudir son poulain favori, le député de Saint-Jérôme.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

L'expression «course à la chefferie» d'un parti politique m'a toujours intrigué. Courir signifie aller d'un train rapide pour atteindre rapidement son but. La course au PQ ne semble pas vouloir partir, et personne ne semble pressé à se placer sur la ligne de départ.

Le PQ vient, il y a quelques jours, d'adopter les règles qui mèneront à la mi-mai à l'élection du futur chef de cette formation indépendantiste. La course s'étalera sur sept mois ou plus de 200 jours. Il faudra de l'endurance, de la persévérance, peut-être des alliances (sans doute, aucune manigance...) pour coiffer les potentiels aspirants.  Il faudra du souffle, des vitamines, de l'adrénaline, pour faire le tour du Québec, tout en jouant un rôle assidu à l'Assemblée.

Le PQ compte 30 députés à l'Assemblée nationale. Jean-François Lisée, Bernard Drainville, Martine Ouellet, Alexandre Cloutier, Nicolas Marceau,  Pierre-Karl Pédaleau  (six députés sur 30, ou 20 % de la formation politique) aspirent à devenir le prochain chef du Parti québécois, et par ricochet, chef de l'opposition officielle.  Autant d'aspirants-chefs qu'il y a d'Indiens...

Pendant quelques semaines, Pascal Bérubé a laissé flotter l'idée de sa possible candidature à la direction. Il semble que les 9585 abonnés de son compte Twitter n'ont pas réussi à le convaincre d'embarquer et se sont réfugiés majoritairement dans un mutisme étonnant. Le député a dû se rendre à l'évidence: il  n'avait aucune chance de trouver des appuis suffisants afin de se joindre au peloton de départ. Il se contente, pour le moment, d'applaudir son poulain favori, le député de Saint-Jérôme. D'ailleurs, il est le seul député à avoir déjà fait son choix, et cela, sans connaître les politiques et les projets des autres aspirants.

Les règles de la course, maintenant adoptées, on attend le courageux qui osera annoncer  publiquement ses intentions. Comme la course sera longue, rien ne presse de le faire. Le coup de pistolet, annonçant le départ des belligérants, ne semble pas prêt.

Tant que le favori n'a pas convoqué la presse pour manifester ses intentions, les autres attendront certainement ce premier mouvement venant de sa part. D'ici Noël, il est à parier qu'il n'y aura pas de grandes déclarations entourant l'enjeu de cette course. Aucun des aspirants ne voudra passer pour le père Noël, promettant ceci ou cela, avant les grandes fêtes hivernales. Le dégel du printemps accentuera sans doute le rythme de croisière. Certains auront sans doute abandonné, se sachant définitivement incapables d'arriver en première place. D'autres, possiblement, cesseront de courir pour différentes raisons et créeront des alliances, voulant sans doute miser sur le bon cheval afin de profiter d'une récompense, une meilleure visibilité sur les premières banquettes à l'Assemblée. En politique, rien n'est gratuit. Si tu appuies quelqu'un, c'est forcément par intérêt personnel. Qui oserait ne pas récompenser celui qui lui a permis de gravir la première place sur le podium?

Les péquistes, selon une habitude qui dure depuis des lustres, vont s'entredéchirer sur la place publique. Pendant ce temps, les réformes promises par le Parti libéral seront rapidement adoptées. Le nouveau chef péquiste sera placé, après son élection, devant quelque chose à laquelle il aura peu participé. La place de l'hypothétique futur référendum aura encore occupé tous les esprits. Il faudrait à ce parti une refondation. Il ne suffit pas de mettre un bon «boss» dans la cabane. Il faut s'assurer si elle repose sur du béton armé.

Nestor Turcotte, Matane

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer