La gestion Labeaume ou l'art du mépris

.... (Samuel Blais-Gauthier, LeDroit)

Agrandir

.

Samuel Blais-Gauthier, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Dans la décision de confier la gestion du réseau des bibliothèques de la Ville de Québec à l'Institut canadien de Québec, ce qu'il faut surtout dénoncer, c'est le total mépris de la Ville envers les employés municipaux des bibliothèques. Ce n'est pas parce que la nouvelle date de la semaine dernière, laquelle a d'ailleurs été annoncée en vantant les mérites d'un réseau à la fine pointe de la technologie et futur chef de file du livre numérique, qu'il faut oublier l'odieux traitement réservé aux personnes travaillant dans ces bibliothèques. Tous les employés temporaires des bibliothèques qui étaient gérés par la Ville perdent leur emploi, non pas parce qu'il n'y a plus de travail pour eux, mais parce que l'ICQ se voit confier un contrat de gestion sans avoir le budget pour payer les salaires des employés des nouvelles bibliothèques qu'elle aura à gérer à compter du 1er juillet 2013.

Qui seront les prochaines victimes de la gestion Labeaume? Employés temporaires des autres services de la Ville, préparez-vous! Votre employeur estime qu'il n'a pas à payer des heures de plus pour faire travailler des temporaires puisque vous n'êtes pas là pour devenir permanents. La Ville a donc pu compter sur vos loyaux services pendant un nombre X d'années, mais ne vous attendez pas à ce qu'elle fasse preuve de la même loyauté à votre égard.

Sandra Lambert, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer