Une nuisance au Québec, des héros aux États-Unis

Partager

Sur le même thème

Le Soleil

En réaction au texte «Tempête ou t'embête les 'Rambos du ti-truck'» de M. J. André Pérusse

Votre texte m'a fâché parce que vous l'avez écrit sans prendre le temps de vérifier vos informations. Pour votre gouverne, mon cher monsieur, au Québec et en Ontario, les camions sont équipés depuis longtemps d'un système de contrôle limitant notre vitesse à 105 km/h. De plus, vous poussez l'audace jusqu'à critiquer le travail des policiers. Ils n'ont pas à vérifier notre vitesse dans les limites de 100 km/h. Je vous le demande, qui roule trop vite sur nos routes? Je conduis aux États-Unis depuis 12 ans et je n'ai jamais vu une autoroute interdisant aux véhicules lourds de circuler de jour.

Vous vous demandez si nous avons une conscience sociale. Je vous répondrai que notre travail est basé sur cela, car si vous n'aviez pas les camionneurs qui sacrifient leur vie de famille pour aller chercher vos fruits et légumes frais, vêtements, essence et articles de toutes sortes pour votre confort, rien ne serait disponible pour vous. Alors vous croyez que les livraisons ne sont pas importantes? Imaginez qu'il n'y a pas de lait à votre épicerie. Qui blâmeriez-vous pour cela? Et oui, le maudit chauffeur du «ti-tonka»...

Vous semblez croire que la route est seulement à vous, automobilistes, mais il faut aussi comprendre que nous avons un travail à faire. Vous croyez que la solution à vos problèmes serait de nous interdire la voie de gauche... Et vous dites qu'on vous empêche de prendre vos sorties. Vous semblez croire que nous nous amusons en vous dépassant, mais, selon les compagnies, les camionneurs ne roulent pas tous à la même vitesse...

Vous critiquez les cours de conduite. Êtes-vous au courant pour dire des choses comme ça? Non, je ne crois pas. Vous vous lancez dans une campagne de salissage sur le dos des camionneurs québécois qui ne font que leur travail. La limite au Québec est de 100 km/h, nous, nous roulons 105 km/h et vous trouvez que l'on roule trop vite. Vous, à quelle vitesse roulez-vous, monsieur, pour nous dire que nous sommes dans vos jambes dans la voie de gauche? Sûrement trop vite. Avez-vous une conscience sociale pour rouler à tombeau ouvert comme ça? Pensez-y car ça pourrait être un membre de votre famille qui paiera le prix de votre excès de vitesse...

En terminant, bien que vous croyez que nous, camionneurs, ne sommes que des nuisances pour vous, qui roulez souvent trop vite, prenez donc le temps de réfléchir la prochaine fois avant de couper un camion ou de freiner brusquement juste devant nous. Dites-vous que vous jouez avec votre vie, car un camion prend plus de temps à arrêter que votre véhicule. Avant de faire un doigt d'honneur à un camionneur qui travaille, regardez plutôt ce qu'il fait pour vous et le confort de votre famille.

Pour vous, Québécois, nous sommes une nuisance, mais aux États-Unis, nous sommes des héros car nous sommes toujours là, beau temps mauvais temps, pour faire notre travail. Soyez prudents sur la route!

Normand Lavergne, camionneur et fier de l'être

Drummondville

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer