SAAQ : choisir sa ville, son école ou son moniteur?

.... (Photo: David Boily, archives La Presse)

Agrandir

.

Photo: David Boily, archives La Presse

Partager

Le Soleil

En réaction au texte «Pour réussir, vaut mieux choisir sa ville»

Dans Le Soleil du samedi 19 janvier, un article met en lumière les distorsions touchant les taux de réussite à l'examen de conduite d'un bureau de la SAAQ à l'autre et pose la question: vaut-il mieux choisir les bureaux plus permissifs pour faciliter l'obtention de son permis?

Comme moniteur-instructeur en sécurité routière depuis 30 ans, j'ai toujours déploré que les examinateurs de la SAAQ ne soient généralement pas d'ex-moniteurs professionnels de la conduite automobile. Mais je sais aussi qu'il existe des différences de qualité d'une école et d'un moniteur à l'autre. Or, c'est dans la qualité de l'information (et de la pratique) qu'il reçoit à son école que l'apprenti trouve ses meilleurs outils pour obtenir son permis. Par exemple, un apprenti peut être laissé à lui-même par un moniteur avare d'informations ou peu porté sur la pédagogie.

Je souhaite à tout apprenti de croiser la route d'un moniteur dont la passion est de lui transmettre le plus d'éléments possible (et il y en a!) lui permettant d'intégrer les règles de la sécurité routière et du partage de la route. N'oublions pas que notre véhicule peut devenir une arme, et que conduire est un privilège et non un droit.

Denis Pelletier, moniteur, instructeur en sécurité routière

Québec

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer