Le diable est dans les détails

François Picard... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

François Picard

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partager

Sur le même thème

Le Soleil

À M. François Picard, vice-président du comité exécutif à la Ville de Québec

J'ai entendu aux nouvelles que c'est à cause de commentaires comme ceux du Conseil de quartier de Maizeret (consultations considérées bidon pour le PPU d'Estimauville) que vous quittez le monde de la politique municipale. D'abord, J'ai énormément de respect pour vous, M. Picard, car vous possédez vos dossiers comme personne, en plus d'être un homme de parole. Voilà pour les fleurs.

Maintenant le pot : on voit les PPU longtemps d'avance peut-être, mais pas les détails, ceux qui touchent notre milieu de vie, et c'est sur ces «détails» que vous venez consulter les conseils de quartier, si j'ai bien compris notre rôle. À Notre-Dame-des-Laurentides, je vois venir le projet Nodélo, fortement basé sur les deux écoquartiers, avec appréhension, et sans avoir les détails. Nous comprenons bien sûr que c'est un dossier particulier, car la collaboration sur tous les autres dossiers est vraiment bonne à l'arrondissement. Cependant, nous (le conseil de quartier) vivrons les mêmes réactions vives pendant la consultation, peu importe notre position. C'est un moment difficile mais c'est quand même démocratique. Nous serons consultés, car il faut construire de la moyenne et haute densité dans un secteur zoné basse densité parce que les critères d'aménagement tenaient compte d'un milieu humide et d'un boisé. Il faut loger des familles et compléter le périmètre d'urbanisation. D'un côté, le besoin criant de logements; de l'autre, les inquiétudes pour les écoles qui craquent et le transport en commun saturé. D'un côté, l'offre de demeures quand même abordables; de l'autre, les résidants qui vivront les camions à benne pendant 10 ans et ensuite les congestions. Et entre les deux, il y a les bénévoles du conseil de quartier, consultés seulement peu de temps avant sur des détails, du point de vue des élus, mais qui changent beaucoup le milieu de vie. Peu importe notre position, c'est nous les bénévoles qui vivront cette pression. Alors pour nous, ce ne sont plus des détails.

Johanne Lavallée, présidente

Conseil de quartier de Notre-Dame-des-Laurentides

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer