Nouvelle «dispute» sur le drapeau

En réaction au texte «Drapeau canadien au Salon rouge: erreur à 'corriger'»,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partager

Sur le même thème

Le Soleil

En réaction au texte «Drapeau canadien au Salon rouge: erreur à 'corriger'», dit un expert» du journaliste Olivier Parent

Dans un article signé par Olivier Parent, mon ex-collègue Patrice de la Brosse estime qu'en vertu des règles, et nullement par subjectivité, l'unifolié n'a pas sa place dans les édifices de juridiction québécoise, si ce n'est pour saluer une présence fédérale dans un événement officiel. Il a tout à fait raison. Le pavoisement permanent a un sens, celui de montrer quelle est l'autorité responsable en ces lieux. Le gouvernement fédéral fait de même et n'arbore les drapeaux des provinces dans ses propres édifices qu'à l'occasion d'événements officiels où elles sont invitées. Un gouvernement comme l'autre ne fait qu'appliquer ses propres règles en matière de pavoisement et ces règles ne diffèrent pas, si je ne m'abuse, de celles de tous les États du monde. Il est assez étrange que des législateurs québécois, plutôt que de s'en remettre aux lois et règlements de leur propre État, usent de vile démagogie dans ce dossier et tiennent des propos plus émotifs que rationnels devant la population. Ça ne les grandit pas!

Michel Gagné

Ex-chef du Protocole du gouvernement du Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer