Commission Charbonneau: Le fier, le timoré et l'arrogant

Lino Zambito, lors de son témoignage à la... (Photo: tirée d'une vidéo)

Agrandir

Lino Zambito, lors de son témoignage à la commission Charbonneau.

Photo: tirée d'une vidéo

Partager

Le Soleil

Comme la majorité des Québécois, je m'intéresse à la Commission Charbonneau. Au-delà des témoignages, je trouve fascinant de constater les différences de personnalité entre les témoins. Ils sont tous des arnaqueurs qui ont floué le système pour s'enrichir personnellement. Cependant, leurs réactions individuelles, face à un interrogatoire, varie énormément.

Il y eut d'abord Lino Zambito, le fier entrepreneur, qui corrompait les fonctionnaires municipaux d'un côté et s'enrichissait frauduleusement de l'autre. Cet italien d'origine, de bonne stature, dégageait une confiance inébranlable. M. Zambito s'exprimait très bien et semblait se plaire à expliquer le système de corruption avec moults détails. À en croire son témoignage, Zambito était un corrupteur aspiré par un système déjà en place. Plus d'une fois, il a exprimé des pistes de solution pour régler les problèmes de corruption. Il était si à l'aise, à la limite sympathique, qu'il a reçu une invitation à Tout le monde en parle (TLMEP).

Puis vint le tour d'un timoré ingénieur, Gilles Surprenant. Celui-ci était tout le contraire du flamboyant Zambito. Son témoignage fut terne, mais le sombre personnage a toutefois eu l'audace de prétendre qu'il était pénible et ardu de dépenser de l'argent mal acquis en si grande quantité. L'ex-ingénieur Surprenant a tenté de s'indentifier davantage comme une victime du système. Il n'avait pas besoin de ce fric, il lui tombait dessus, presqu'à son corps défendant. Possiblement trop obscur, Surprenant ne fut pas invité à TLMEP.

Finalement, l'arrogant Luc Leclerc, a été appelé à s'expliquer devant la Commission. Celui-ci, d'un sans-gêne achevé, aime vanter sa compétence à tromper le système en créant de faux extras aux contrats. Leclerc, beaucoup plus volubile que son ex-collègue ingénieur, a affirmé sans sourciller que pour l'ensemble de son travail dans la métropole, celle-ci y avait largement trouvé son compte, considérant son efficacité dans la supervision des travaux d'égoût. Il possède de toute évidence tous les critères pour être invité à TLMEP .

Sergio Leon a réalisé le magistral film Le bon, la brute et le truand. À la commission Charbonneau, le passionnant scénario met en vedette jusqu'à maintenant Le fier, le timoré et l'arrogant.

René Lavoie

Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer