Les mystères du coeur

Anne Sinclair... (Photo: AFP)

Agrandir

Anne Sinclair

Photo: AFP

À une époque où le mouvement féministe semble avoir marqué des points dans la société moderne, deux femmes, pourtant adulées et reconnues dans leur pays respectif, se démarquent catégoriquement en demeurant fidèles à leur mari malgré leurs incartades sexuelles.

La première, la journaliste et épouse de Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair vient d'être sacrée «femme de l'année 2011» par le site Terrafemina via un sondage réalisé par l'institut CSA. Un Français sur quatre place Anne Sinclair en tête du classement, consacrant ainsi la figure de la femme courageuse toujours présente aux côtés de son mari dans la tourmente.

Une histoire qui n'est pas sans nous rappeler la polémique qui a entouré l'épisode clandestine entre Bill Clinton et Monica Lewinsky aux États-Unis, en 1998. Là aussi, dans toute cette saga, Hillary Clinton, aujourd'hui Secrétaire d'État, avait supporté son mari, et ce, même après l'aveu public de culpabilité du président.

Des attitudes qui donnent l'impression d'aller à contre-courant de l'émancipation de la femme et qui, pourtant, n'enlèvent rien à la popularité des ces deux personnalités. Pourquoi? Une question à laquelle la réponse demeure entière... si ce n'est dans le monde mystérieux évoqué par la citation de Blaise Pascal: «Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas».

Henri Marineau

Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer