Copropriétaires impuissants

J'habite le même condominium depuis sa construction, il y a 12 ans. Chaque... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

J'habite le même condominium depuis sa construction, il y a 12 ans. Chaque assemblée générale annuelle élit les administrateurs pour veiller à la bonne gestion. Or, à l'assemblée générale annuelle de 2015, il est difficile de trouver des administrateurs. On accepte des volontaires, même si on ne leur reconnaît pas tous une grande compétence.

Rançon de notre mauvais choix et de leur incompétence: la convocation à l'assemblée générale annuelle du 26 septembre nous informe de la décision unilatérale du Conseil de hausser les frais communs de 33,8 %, de 45 $ à 80 $ par mois. La raison de cette hausse: les administrateurs ont choisi d'embaucher une firme de gestion à contrat déterminé à compter du 1er septembre.

Tout cela sans consultation, sans information aux copropriétaires, sans assemblée générale extraordinaire pour transmettre de l'information, faire des comparaisons, prendre le pouls de ceux qu'ils ne perçoivent que comme des «vaches à lait», avec la bénédiction d'un avocat qui se fout des copropriétaires, lui aussi. Les administrateurs ont donc présumé que les copropriétaires ne sont ni assez intelligents ni assez doués pour prendre la relève. Il y en a pourtant qui sont au moins aussi brillants qu'eux et qui surtout ont le respect de leurs commettants. 

C'est scandaleux de constater que cinq copropriétaires abusent de leurs soi-disant pouvoirs pour imposer l'inacceptable, qu'aucun organisme privé, public ou gouvernemental ne saurait même imaginer. Si un avocat, à la retraite, et désirant épouser bénévolement notre cause voulait nous aider à faire la lumière sur notre charte de copropriété, nous l'accueillerons volontiers. 

Lorraine Bois, Québec

NDLR : Vous pouvez répondre à Mme Bois en écrivant à opinions@lesoleil.com.

***

Le 11 septembre en Syrie

Des centaines de New-Yorkais souffrent encore des poussières et des émanations toxiques dues à l'effondrement des deux tours du World  Trade Center, le 11 septembre 2001, qui aurait tué quelque 3000 personnes. En Syrie, le conflit a fait plus de 300 000 morts en cinq ans. Pas une semaine ne se passe sans qu'on nous montre des photos de quartiers gazés ou détruits. La poussière de divers matériaux pulvérisés recouvre tout et s'insinue partout. C'est le 11 septembre tous les jours là-bas. Même si la paix survenait d'ici quelques années, les effets de la guerre sur les populations se feront sentir des décennies durant.

Sylvio Le Blanc, Montréal 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer