Il faut défendre les lois civiles

Lettre au premier ministre Philippe Couillard (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lettre au premier ministre Philippe Couillard

Une des missions essentielles d'un ministre de la Justice est de protéger les lois et les institutions.

Vous ne pouvez plus longtemps laisser la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, semer la confusion et l'inquiétude tant dans la population en général que dans le milieu juridique. Appelée à défendre la constitutionnalité des articles du Code civil du Québec prévoyant que le mariage, civil ou religieux, emporte toujours des conséquences quant aux droits des époux, elle a sorti de son chapeau qu'il pouvait y avoir un mariage uniquement religieux («union spirituelle») qui serait sans effets juridiques au plan civil.   

Voilà maintenant que c'est le chancelier du Diocèse de Montréal qui déclare que le Code civil est clair, que tout mariage célébré à l'Église par un ministre du culte doit être enregistré par l'état civil, acte qui confère à ce mariage ses protections. Il ajoute que «l'Église ne célèbre pas d'"union spirituelle". Il n'y a pas de sous-célébration, on ne joue pas ce jeu-là».

Pourquoi en sommes-nous rendus à ce que ce soit l'Église, et non la ministre de la Justice, qui se porte à la défense des institutions civiles et des lois du Québec? 

Pourquoi en sommes-nous à nous demander si la position de la ministre n'ouvrira pas toute grande la porte à reconnaître qu'un mariage, assujetti à la charia par exemple, pourrait priver la femme de jouir en pleine égalité des avantages et des protections du Code civil?

Monsieur le Premier Ministre, vous avez le devoir de mettre fin à ce gâchis, à ce dérapage qui ne saurait être réglé autrement que par un changement de ministre et des déclarations claires de l'état du droit.

Paul Bégin, ex-ministre de la Justice

***

Les Québécois insolvables

Selon Éric Lebel, associé-syndic et conseiller en redressement financier chez Raymond Chabot Grant Thornton, le Québec compte, en 2015, plus de dossiers d'insolvabilité de particuliers que l'Ontario, alors que la population totale du Québec (8,26 millions) est inférieure à celle de l'Ontario (13,79 millions).

Il s'agit de la province où le ratio de dossiers d'insolvabilité, par rapport à la population, est le plus élevé. C'est une situation inquiétante.

Notre population est de 5,5 millions inférieure à celle de l'Ontario, et pourtant nous avons eu en 2015 plus de dossiers d'insolvabilité de particuliers. Incroyable! Au vu de ces chiffres alarmants, qu'entendent faire les libéraux de Philippe Couillard pour améliorer la situation?

Sylvio Le Blanc, Montréal

***

Who cares?

À part la mention de Brie Larson, gagnante de la meilleure actrice aux Golden Globes et Oscars, et de photos de Jacob Tremblay, son fils dans Room, juché sur un tabouret pour annoncer un Oscar, les médias québécois ont dormi à la présence canadienne pendant la grand-messe du film.

Qui sait que le vrai nom de Larson est Brie Sidonie Desaulniers, née de père québécois? Qui sait que la coqueluche des enfants acteurs est de Vancouver?

Qui sait qu'Emma Donoghue, auteure de Room et en nomination pour la meilleure adaptation d'un roman, est de London, Ontario?

Qui sait que Room est une coproduction canado-irlandaise? Si Sophie Nélisse était grimpée sur un escabeau aux Oscars, elle aurait fait la une de tous les médias québécois. Jacob Tremblay de Vancouver, who cares?

Pascal Barrette, Ottawa

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer