Et si on appliquait les lois?

Monsieur Couillard, je suis outrée de l'attitude de votre gouvernement devant... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Monsieur Couillard, je suis outrée de l'attitude de votre gouvernement devant la multinationale Uber, qui contrevient en toute impunité aux lois.

Dommage que les services de transport collectif en milieu rural, que le ministère des Transports a aidé à mettre en place à partir de 1998, n'aient pu bénéficier de ce passe-droit! En tant que responsable de ce dossier au Ministère, j'ai travaillé avec les organismes, les municipalités, les services de transport adapté et les propriétaires de taxi pour implanter des services de transport collectif en Chaudière-Appalaches. Nous avons appliqué rigoureusement l'article 36 de la Loi sur les transports qui stipule que «nul ne peut agir comme transporteur ou fournir des services à l'aide d'un moyen ou d'un système de transport contre une rémunération directe ou indirecte s'il n'est titulaire du permis prescrit à cette fin par règlement». Toutefois, cette disposition permet à une personne d'effectuer un covoiturage, «sur un même trajet, lorsque seuls les frais du transport sont partagés et qu'aucune rémunération n'est requise».  Le Québec serait-il devenu une société distincte dans l'application de ses lois?

France Miller, Lévis 

***

Des réserves naturelles d'eau potable

Le maire Régis Labeaume propose de transformer 246 propriétés municipales en réserve naturelle pour protéger le bassin versant et la prise d'eau potable du lac Saint-Charles.  Dès la fin des années 70, le ministère gestionnaire de la forêt publique avait le souci de protéger la qualité de l'eau lors des exploitations forestières. Cette problématique avait motivé le sujet des recherches de ma maîtrise en aménagement des bassins hydrographiques. Ces recherches démontraient l'importance de préserver une zone boisée le long des cours d'eau, puisque ces bandes diminuent l'érosion et l'apport de sédiments en suspension, contrôlent la température de l'eau, protègent l'oxygène dissout essentiel à la vie et filtrent l'eau de surface. Le règlement sur les normes d'intervention des forêts oblige encore les compagnies forestières à laisser de telles bandes protectrices de 20 m le long des cours d'eau. Voilà comment la nature peut être mise à contribution dans un schéma de développement durable. Les gestionnaires des municipalités en amont du lac Saint-Charles ont la responsabilité d'adopter une attitude socialement acceptable.  

Gaston Déry, Québec

Hausses de taxes injustifiées à Boischatel

Lettre à Madame Parise Cormier, préfet MRC Côté de Beaupré et à  Monsieur Yves Germain, maire de Boischatel

J'ai pris connaissance  du récent avis d'évaluation de la MRC de la Côte-de-Beaupré concernant ma terre à bois située à Rivière Ferrée Nord (rôle 2016 et suivantes), Boischatel. J'ai constaté une augmentation de 43 % comparativement au rôle précédent. La valeur du terrain a été augmentée substantiellement tandis que la valeur de la construction a même diminué (comme ce qu'a fait la Ville de Québec, c'est sûrement un hasard?) Ces augmentations sont inacceptables, voire immorales, d'autant que la Ville de Boischatel ne m'offre aucun service, je dis bien zéro service. De plus, cette terre est très difficile d'accès en raison d'un chemin toujours lourdement endommagé au printemps par les amateurs du Club Jeep Rubicon. C'est en soi une dépréciation considérable. Quelle mouche vous a piqué d'autoriser de telles augmentations? Cela frise l'irresponsabilité. Vous poussez l'audace à joindre à l'avis une synthèse du budget 2016 de la Ville de Boischatel dans lequel on remarque des hausses de 5%, 6%, 7%, 8% etc selon les différents postes budgétaires. Sur quelle planète vivez-vous? Tous les citoyens sont déjà outrageusement taxés et ont de la difficulté à boucler leurs budgets. Une augmentation au coût de la vie (taux d'inflation) serait acceptable. Mais voilà qu'au lieu de contrôler vos dépenses, vous consentez des hausses d'évaluation indécentes. On demande à nos gestionnaires publics d'être consciencieux et responsables, ce que, de toute évidence, vous avez oublié. Comme plusieurs des citoyens de Boischatel, je vais contester ce nouvel avis d'évaluation outrancier et irresponsable de la part d'un maire et d'un préfet de MRC (Côte-de-Beaupré).

Maurice Carrier, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer