Seconde note d'échec d'affilée

Le pont de la route 132 à Hope... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le pont de la route 132 à Hope Town, entre Paspébiac et Port-Daniel

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

BILLET / Le gouvernement de Philippe Couillard mérite une seconde note d'échec pour sa gestion des dossiers importants pour la Gaspésie en 2015. Les Nord-Côtiers et les Bas-Laurentiens n'ont en général pas été gâtés non plus par ce régime libéral.

Bien des gens de ces régions ont l'impression que l'État québécois applique les mesures d'austérité avec plus d'assiduité chez eux que dans les centres urbains. Ils ont l'impression de traiter avec un «second gouvernement Harper», mais provincial, tout aussi insensible.

L'exemple du Fonds de développement des territoires est saisissant à cet égard. Pour les régions, il a chuté de 36,7 % lors du budget de mars, de 180 à 114 millions $, alors qu'il a augmenté de 7,2 % à Montréal, de 111 à 119 millions $.

En transport, les compressions ralentissent l'économie. Le budget alloué aux routes est passé de 141 millions $ par an en 2010 à 54 millions $ cette année. C'est une chute de 61,8 %.

Transports Québec a ainsi décrété du 5 novembre au 18 décembre, le temps de faire des réparations temporaires, la réduction de la limite de poids du pont de la route 132 à Hope Town, entre Paspébiac et Port-Daniel. Comme conséquence, la scierie de Saint-Elzéar, de laquelle dépendent 150 emplois, a fermé et fermera au moins six semaines, en toute inutilité, parce qu'un pont datant de 1962 aurait déjà dû être remplacé.

Transports Québec a acquis la voie ferrée Matapédia-Gaspé en 2015 pour une somme de 3,9 millions $, alors que la Société du chemin de fer de la Gaspésie, créée par les municipalités, s'était placée sous la protection du tribunal. Toutefois, hormis une somme de 2,8 millions $ débloquée pour exploiter une partie du tronçon, le Ministère n'a accordé aucun fonds pour réparer les ponts qui permettraient de l'exploiter à son potentiel. De plus, il a mis en dormance le centre du tronçon, la section passant notamment dans le secteur Hope Town-Port-Daniel, où le rail aurait pu alléger le fardeau passant sur la route 132.

Cette absence d'engagement en infrastructures a eu un effet sur le train touristique Amiral, paralysé à Gaspé en raison de réparations mineures tardant à être réalisées sur... un pont.

Le mot paralysie décrit plutôt bien l'immobilisme de Québec en tourisme gaspésien. Un complexe public, l'Auberge Fort-Prével, a été mis en vente après des années de négligence telle que des unités d'hébergement ont été fermées. L'un des musées les plus dynamiques au Québec, Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts, se bat pour sa survie par absence de financement récurrent. Le gouvernement a de plus abandonné un programme de 10 millions $ pour le développement du tourisme d'hiver.

Ministre responsable de la Gaspésie, le Bas-Laurentien Jean D'Amour s'est attiré les foudres de plusieurs citoyens en 2015, comme en 2014. Ces citoyens lui reprochent de se traîner les pieds.

Responsable de la Stratégie maritime, il se vante de venir souvent en Gaspésie, de rencontrer bien du monde, d'accorder du temps à l'étude des dossiers dont il est saisi. Toutefois, les déblocages tardent. Sa Stratégie maritime symbolise plutôt bien ce qu'on lui reproche; bien des promesses, peu d'argent dans l'exercice budgétaire courant, 13,8 millions $, et aucune annonce spécifique à la péninsule.

En fait, son gouvernement vient d'annoncer 12 traversées de moins entre Matane et la Côte-Nord de janvier à mars!

Si on ajoute à cette fiche des coupes de 22 millions $ en santé pour la Gaspésie, la mainmise par le ministre Gaétan Barrette du choix des administrateurs du nouveau Centre intégré de santé et de services sociaux, les coupes dans les cégeps et pour contrer le décrochage scolaire, l'abolition de la Conférence régionale des élus, du financement de la Commission jeunesse et des coupes dans le programme Accès logis, force est de constater que le gouvernement Couillard a failli de retentissante façon en Gaspésie en 2015.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer