Les cendres des défunts

Les évêques devraient s'abstenir de donner leur opinion sur la décision des... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les évêques devraient s'abstenir de donner leur opinion sur la décision des familles en deuil de disperser les cendres de leur être aimé.

Les Québécois ont une expression très imagée pour dénoncer ce genre d'ingérence dans la vie et les décisions des autres: «mais de quoi je me mêle»...

Depuis belle lurette, la société québécoise ne se soumet plus aux désirs très discutables des membres de quelque clergé que ce soit. En termes polis, Messieurs, cette décision ne vous regarde pas.

Denise Gamache, Québec

***

Un pont repeint

Je suis d'accord avec le maire de Lévis Gilles Lehouillier que les parties parviendront à un réglement dans l'épineux dossier de la peinture du pont de Québec. Le nouveau premier ministre du Canada Justin Trudeau l'avait promis en campagne électorale et l'agressivité qui existe depuis plus de 10 ans fera place à la sérénité.

Quatre ans avant son 100e anniversaire pourquoi ne pas s'entendre et prendre l'exemple sur la tour Eiffel de Paris, repeinte tous les sept ans depuis 1889.

Plus de 90 ans après sa construction rien n'a été fait pour améliorer la condition de ce lieu historique national classé monument historique international du génie civil. Depuis 2006 les avocats discutent encore à l'effet de savoir qui paiera pour refaire une beauté à cette oeuvre qui a déjà été une des merveilles du monde.

Il faut que les parties s'entendent afin de respecter les familles des 89 ouvriers mort au travail lors de la construction dans les années 1900. Le pont redeviendra un attrait touristique pour la région.

Jocelyn Boily, Québec

***

Pétrolier ou pipeline?

Actuellement, plutôt que de recevoir le pétrole brut des sables bitumineux de l'Alberta directement, et de devoir admettre que nous consommons ce produit, celui-ci traverse les États-Unis du nord au sud, est chargé sur des pétroliers qui le ramènent à Québec ou à Montréal. Il y a aussi, il faut le noter, une partie de pétrole de schiste parmi les lots. Pour éviter de faire traverser le Saint-Laurent à Énergie Est, nous faisons naviguer des pétroliers sur le fleuve, avec un risque de fuite finalement assez similaire à celui du pipeline. C'est ce qui s'appelle changer quatre trente sous pour une piasse.

Carl-Stéphane Huot, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer