Problème de communication ou pollution?

En réaction à l'article «La poussière, le talon d'Achille du Port» d'Annie... (123RF/Jordan McCullough)

Agrandir

123RF/Jordan McCullough

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En réaction à l'article «La poussière, le talon d'Achille du Port» d'Annie Morin

Depuis deux semaines, on parle encore de la poussière dans la région de Québec, particulièrement dans Limoilou. L'administration portuaire de Québec a mené un sondage CROP par l'intermédiaire d'un panel Web du 17 au 24 septembre 2015 auprès de 500 résidents adultes de la ville de Québec. Mario Girard conclut: «Le Port doit mieux communiquer.» On parle souvent des dépôts de poussière rouge dans Limoilou, et la Ville vient de décider d'investir plus de 400 000 $ afin d'effectuer une analyse exhaustive dans ce secteur. On ne peut être contre, mais si on constate des dépôts de poussière rouge aussi loin que dans le secteur de Charlesbourg, sur des biens situés vers le sud-est, soit en ligne directe vers le port, on peut aussi se questionner sur la source et les conséquences pour notre santé... Il serait possiblement le temps d'élargir l'analyse et de voir notre conseiller Patrick Voyer se joindre à la parade. Monsieur Girard, ce n'est pas un problème de communication, mais de pollution. Est-ce que l'analyse nous en donnera la source? Je l'espère...

Guy Michaud, Québec

***

Trudeau, enfant-roi

Il était une fois une promesse d'accueillir 25 000 réfugiés syriens d'ici Noël.C'était faisable, quoique à coup sûr un peu trop rapide. Mais depuis, on connaît les attentats de Paris et la donne est très différente. Surtout avec la possibilité de mauvais sujets se glissant parmi les vrais réfugiés.

La vaste majorité des gens, ainsi que des élus et des spécialistes demandent moins de précipitation dans cet accueil, car il faut bien faire les choses et s'assurer d'avoir de bonnes personnes et bien les intégrer. Mais Justin n'en démord pas, il veut ses 25 000 réfugiés pour Noël! Franchement, Monsieur Trudeau, il ne faudrait pas que notre jeune premier ministre se comporte comme un enfant-roi.

François Boutet, Saint-Catherine-de-la-Jacques-Cartier

***

Faut pas crever de froid non plus

Qu'attend la Ville pour envoyer une douzaine de camions à travers les maisons de banlieue de Québec aux couleurs bien personnifiées de la Ville, frappant à toutes les portes en «acceptant» tous les vieux habits chauds, propres et présentables, afin de les envoyer à Valcartier pour les arrivants de l'enfer? Ils ont souffert de la peur, de la faim, voir de la soif, ne les laissez pas crever de froid! En leur faisant du bien, croyez-moi, ils nous respecteront! Au minimum!

Philippe Damiens

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer