La toponymie en toutes lettres dans Continuité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le magazine Continuité consacre son numéro d'hiver à la toponymie. Sous son vocable austère, ce sujet cache des angles fascinants et méconnus.

À quoi sert la toponymie? À situer et à orienter, bien sûr. Mais encore? Les toponymes (soit les noms de lieux) commémorent des événements et des légendes, témoignent de l'importance de personnages, rappellent le passé, soulignent la place de la religion, rendent compte de l'évolution du territoire.

Continuité nous explique de quelle façon le «patrimoine toponymique est une boîte à images». Il nous fait découvrir des appellations remarquables ou insolites. Il nous démontre que choisir (ou changer) un nom de rue ou de parc «n'est pas un geste anodin». Et il rappelle le scandale qui a entraîné la «disparition rapide» du toponyme Claude Jutra, référant à un «géant du cinéma québécois».

La société évolue. Ainsi, la Commission de toponymie du Québec est-elle sensibilisée à l'importance de la représentation des femmes et au mouvement en faveur des appellations d'origine autochtone.

À noter également, la fiche technique de l'architecte François Varin qui traite des encadrements de fenêtres en employant un vocabulaire des plus précis.

Intitulé Patrimoine toponymique. S'inscrire dans le territoire, ce numéro de Continuité est en vente en kiosque au prix de 9$, ainsi qu'en version PDF (8$) sur le site magazinecontinuité.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer