Maison de Louis Fréchette: une ancestrale au destin insolite

Maison natale de Louis Fréchette... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Maison natale de Louis Fréchette

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La maison de Louis Fréchette, à Lévis, revit. Si sa remarquable restauration a pu se concrétiser, c'est grâce à la détermination d'une corporation qui milite depuis 1992 pour la sauvegarde de cette ancestrale au destin insolite.

Christine Boutin et François Bilodeau... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Christine Boutin et François Bilodeau

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Érigée un peu en retrait de la piste cyclable le parcours des Anses, entre les côtes Hallé et du Passage, elle attire de plus en plus de curieux. «Ce n'est pas un musée», précise Christine Boutin, directrice générale de la corporation Maison natale de Louis Fréchette.

On y tient jusqu'à mercredi des expositions de photos et de papiers peints qui documentent cette restauration de 1,3 million $ pilotée par la firme lévisienne Anne Carrier architecte. On y présente aussi des festivals, des spectacles et des activités destinées à la faire connaître. C'est un lieu vivant où les passants peuvent circuler et flâner à leur aise.

Né en 1839, Louis Fréchette a passé les 13 premières années de sa vie dans cette coquette maison de la rue Saint-Laurent que son père a bâtie entre 1837 et 1841. Il a vu le jour dans le salon double, raconte François Bilodeau, trésorier bénévole au sein de la corporation.

Avocat, journaliste, traducteur, député, Louis Fréchette fut le premier poète canadien à avoir été couronné par l'Académie française. «Une grande partie de son oeuvre concerne cette maison», mentionne Christine Boutin.

La résidence de style néoclassique est ensuite passée entre plusieurs mains, notamment entre celles du Belge Georges-Amand L'Hoir, qui était propriétaire de l'usine d'acier inoxydable, juste en face, dont les derniers vestiges viennent d'être démolis. Pour la petite histoire, l'usine de M. L'Hoir fabriquait, entre autres, des seaux sans soudure au plomb pour recueillir l'eau d'érable.

«Georges L'Hoir connaissait la notoriété de Louis Fréchette, il a respecté la maison et refait ses fondations, ce qui a permis de la conserver en bon état», raconte M. Bilodeau.

La maison a été inhabitée entre 1985 et 2013, mais, à partir de l'an 2000, l'artiste Carole Légaré l'a louée et a commencé à y présenter des spectacles et à y faire de l'animation. «C'est là que tout est parti», résume Christine Boutin.

Cette petite armoire aménagée entre deux fenêtres servait... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Cette petite armoire aménagée entre deux fenêtres servait sans doute à garder les aliments au froid. 

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Louis Fréchette aurait vu le jour dans cette... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.1

Agrandir

Louis Fréchette aurait vu le jour dans cette pièce, qui était rose à l'origine.

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

La corporation Maison natale de Louis Fréchette a été créée en 1992, mais ses actions étaient plutôt modestes avant l'arrivée de Mme Légaré. En 2008, la corporation a acheté la maison grâce à une subvention de 300 000 $ de la Ville de Lévis, à une collecte de fonds qui a mobilisé les gens d'affaires et à l'implication du ministère de la Culture.

La maison a été restaurée en 2013. Les travaux ont duré un an. Elle a été déplacée de trois mètres vers le nord et rehaussée de 60 centimètres. Les façades, les fenêtres, le toit de bardeaux de cèdre, tous les murs intérieurs, les planchers, les plafonds à caissons, la plomberie, l'électricité et la ventilation ont été refaits, avec le souci de «respecter au maximum son caractère patrimonial».

Mais la corporation n'en a pas fini avec elle. Elle souhaite aménager le vaste terrain sur lequel elle est bâtie, aplanir le petit fossé qui l'isole de la piste cyclable, planter des fleurs, rendre le lieu encore plus «sympathique».

Info : maisonfrechette.com

Neuf couches de papier peint superposées composent la... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Neuf couches de papier peint superposées composent la capsule temporelle.

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Ces vignettes représentent chacune des couches successives de... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.1

Agrandir

Ces vignettes représentent chacune des couches successives de papier peint. Les plus anciens datent de 1855-1860.

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Une «capsule temporelle» de papiers peints

En ouvrant les murs de la maison de Louis Fréchette, les ouvriers ont découvert une capsule temporelle constituée d'une «croûte» de neuf épaisseurs de papier peint collées les unes par-dessus les autres.

Une capsule temporelle est un objet qui traverse le temps. Les occupants successifs d'une maison la laissent volontairement sur place et l'enrichissent avec leurs propres messages, leurs propres marques. C'est sans doute ce qui s'est passé avec cette «croûte» de papier peint trouvée entre la charpente de la maison et son parement extérieur.

«C'est rare qu'on voie une capsule temporelle aussi grosse», fait observer Christine Boutin, directrice générale de la corporation Maison natale de Louis Fréchette. De nombreux papiers peints ornaient la maison de Louis Fréchette. Les plus anciens datent des années 1855-1860. Ils étaient appliqués les uns sur les autres, parce qu'il était tout simplement impossible de les décoller du bois

C'est l'ethnologue Raynald Bilodeau qui s'est évertué à détacher les couches les unes des autres, afin de les restaurer, de les identifier, de les dater et de les mettre en valeur.

Exposition

Ces papiers peints sont le sujet d'une exposition qui se termine mercredi. Le peintre-lissier Guy Lemieux présentera ensuite ses oeuvres, en plus d'offrir des performances sur son métier de haute lisse. La maison de Louis Fréchette est ouverte du mardi au dimanche, entre 10h et 16h30.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer