Manoir Mauvide-Genest: l'opulence à l'époque du Régime français

  • Le manoir Mauvide-Genest est situé au 1451, chemin Royal, Saint-Jean de l'île d'Orléans. (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le manoir Mauvide-Genest est situé au 1451, chemin Royal, Saint-Jean de l'île d'Orléans.

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 1 / 10
  • Par sa forme et son gabarit, le manoir Mauvide-Genest s'inspire du Château Saint-Louis, résidence des gouverneurs de la Nouvelle-France. (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Par sa forme et son gabarit, le manoir Mauvide-Genest s'inspire du Château Saint-Louis, résidence des gouverneurs de la Nouvelle-France.

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 2 / 10
  • Les terrains du domaine, dont le jardin de Jean Mauvide qui se faisait aussi apothicaire, servira de jardin-école cet été aux élèves d'horticulture du centre de formation professionnel Fierbourg. (Photo fournie par le manoir Mauvide-Genest)

    Plein écran

    Les terrains du domaine, dont le jardin de Jean Mauvide qui se faisait aussi apothicaire, servira de jardin-école cet été aux élèves d'horticulture du centre de formation professionnel Fierbourg.

    Photo fournie par le manoir Mauvide-Genest

  • 3 / 10
  • Le four à pain au sous-sol démontre la richesse de cette maisonnée. (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Le four à pain au sous-sol démontre la richesse de cette maisonnée.

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 4 / 10
  • Jean Mauvide, nommé seigneur d'une partie de l'Île, devait recevoir en privé ses censitaires dans sa chambre-bureau, à l'étage. (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Jean Mauvide, nommé seigneur d'une partie de l'Île, devait recevoir en privé ses censitaires dans sa chambre-bureau, à l'étage.

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 5 / 10
  • Dans la première partie construite de la maison, les immenses poutres d'origine en pin. (Photo fournie par le manoir Mauvide-Genest)

    Plein écran

    Dans la première partie construite de la maison, les immenses poutres d'origine en pin.

    Photo fournie par le manoir Mauvide-Genest

  • 6 / 10
  • Selon la coutume française, dans la salle à manger, l'hôte s'assoyait au centre parmi ses invités, dos au feu. (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Selon la coutume française, dans la salle à manger, l'hôte s'assoyait au centre parmi ses invités, dos au feu.

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 7 / 10
  • À l'époque, le chirurgien coupe tout, les cheveux, la barbe et les membres. Voici le type d'outils qu'utilisait Jean Mauvide. Scie, couteau, fer à cotériser, lame... Dans l'une des deux fosses de la maison, plusieurs phalanges humaines ont d'ailleurs été découvertes. (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    À l'époque, le chirurgien coupe tout, les cheveux, la barbe et les membres. Voici le type d'outils qu'utilisait Jean Mauvide. Scie, couteau, fer à cotériser, lame... Dans l'une des deux fosses de la maison, plusieurs phalanges humaines ont d'ailleurs été découvertes.

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 8 / 10
  • Dans la chambre des filles dans l'aile ouest, ce mur d'origine est recouvert d'une peinture rose importée de France. Audacieux à une époque où le rouge et le rose symbolisaient la virilité.  (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Dans la chambre des filles dans l'aile ouest, ce mur d'origine est recouvert d'une peinture rose importée de France. Audacieux à une époque où le rouge et le rose symbolisaient la virilité. 

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 9 / 10
  • Superbe, le toit du grenier. Une projection multimédia raconte le Régime français. (Le Soleil, Patrice Laroche)

    Plein écran

    Superbe, le toit du grenier. Une projection multimédia raconte le Régime français.

    Le Soleil, Patrice Laroche

  • 10 / 10

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) D'immenses poutres en pin, de la peinture rose importée de France, un puits et un four à pain au sous-sol... Le manoir Mauvide-Genest, construit entre 1734 et 1752, témoigne du grand train de vie d'une famille aisée sous le Régime français. La visite guidée de cette demeure restaurée, sise à Saint-Jean, île d'Orléans, est un formidable cours d'histoire.

D'architecture française, le manoir s'apparente au Château Saint-Louis, résidence des gouverneurs de la Nouvelle-France. En façade, de grandes fenêtres révèlent un corridor ouvert sur des pièces en enfilade. Les rideaux les encadrant, signe de richesse, ne préservaient pas les occupants des regards. Bien au contraire. On les gardait ouverts pour être vus et bien vus, explique Béatrice, pétillante guide originaire de Sainte-Famille.

Elle explique que Jean Mauvide, natif de Tours en France, et chirurgien du roi, a épousé une fille de l'île, Marie Anne Genest, en 1733. «Il a vécu un an chez ses beaux-parents qui habitaient juste en haut.» En 1734, il érige sa première maison sur la terre de son beau-père, près du fleuve, ce qui lui permet de faire des chirurgies aux matelots blessés.

Il s'agissait alors d'une grande pièce commune où tout se passait. Le lit qui trône sur place est de petite taille. Béatrice indique qu'à l'époque, les gens étaient plus petits, mais surtout qu'ils dormaient semi-assis. On croyait que c'était mieux pour la respiration et aussi que le Diable n'allait pas nous confondre avec un cadavre... Dans le coin, une armoire date de 300 ans. Le manoir est en partie meublé grâce à un partenariat avec le Musée de la civilisation.

En 1742, la maison s'est élevée d'un niveau, pour accueillir à l'étage la chambre principale et celles des cinq enfants. Entre-temps, Jean Mauvide s'enrichit en faisant du troc contre ses services de chirurgien et aussi en participant au commerce triangulaire entre l'Europe, l'Afrique et les Amériques.

Il fait construire toute la partie ouest du manoir en 1752. Les anciennes chambres ont sans doute été transformées en clinique et salle d'attente. Les nouvelles sont déplacées pour plus d'espace. Celle du couple servait aussi de bureau pour que Jean Mauvide, nommé seigneur d'une partie de l'île, puisse recevoir ses censitaires.

S'ajoute au rez-de-chaussée une salle à manger, où, selon la coutume française, l'hôte s'assoyait au centre, entouré de ses convives et dos au feu, tandis que les dames s'installaient à l'opposé de l'âtre, pour ne pas brûler leurs robes, ni faire fondre leur maquillage en cire d'abeille, raconte Béatrice. Au mur, un lave-mains permettait de se rincer les doigts après un souper à la cuillère, si l'on avait pensé apporter la sienne.

Mine d'or d'anecdotes

Béatrice est une mine d'or d'anecdotes. Elle attire l'attention sur les plinthes en bas de murs peintes en noir, pour camoufler la moisissure. Raconte que les gens s'intoxiquaient en mangeant dans des cuillères d'étain, qui contenaient du plomb. Que les risques d'incendie étaient élevés avec les becs de corbeau, des récipients piqués dans les poutres du plafond et contenant du gras d'animal et une mèche pour s'éclairer. On limitait l'utilisation de bougies en cire d'abeille qui attiraient les rongeurs. Quant au nombre de bains que les gens prenaient à l'époque, vous lui demanderez...

La dernière famille propriétaire du manoir a été celle du juge Antoine Pouliot, descendante de la lignée des Genest. Le juge a fait restaurer la maison et ajouter une chapelle en hommage à ses deux fils devenus prêtres.

Le manoir a été vendu à un OBNL au tournant des années 2000. Des travaux de l'ordre de 2,1 millions $ ont été entrepris, notamment pour rendre la bâtisse conforme au code du bâtiment moderne. D'ici la fin juin, des boiseries extérieures seront aussi restaurées.

=> Vous voulez y aller?

  • Quoi : Manoir Mauvide-Genest
  • : 1451, chemin Royal, Saint-Jean de l'Île d'Orléans, (418) 829-2630
  • Quand : ouvert les vendredis, samedis et dimanches jusqu'au 18 juin, ensuite tous les jours jusqu'au 6 septembre et sous réservation le reste de l'année
  • Entrée : 9 $ par adulte avec visite guidée (6 $ en visite libre), 6 $ pour les aînés et les étudiants (5 $ en visite libre), gratuit pour les enfants de 12 ans et moins, 2 $ pour l'audioguide. 
  • manoirmauvidegenest.com

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer