La chambre dans tous ses états

Chambre à la robe noire dans un kommunalki,... (Photo tirée du livre Histoire de chambres)

Agrandir

Chambre à la robe noire dans un kommunalki, des appartements communautaires de Saint-Pétersbourg, Françoise Huguier, 2010. On y voit Natacha une «héroïne de l'ordinaire».

Photo tirée du livre Histoire de chambres

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laurie Richard

(Québec) L'historienne française Michelle Perrot a étudié la chambre à coucher occidentale comme un scientifique s'intéresserait à la cellule. Elle s'est concentrée sur ce petit espace du quotidien, pour en raconter les métamorphoses à travers les âges, de la kamára grecque au cubicule miniature des hôtels-capsules. Son essai, publié en 2009, a été agrémenté de nombreuses illustrations pour une nouvelle mouture aux éditions Le Seuil. Le Soleil s'est entretenu avec l'auteure qui réside à Paris.

Camp de Roms à Fleury, photo de Florence... (Photo tirée du livre Histoire de chambres) - image 1.0

Agrandir

Camp de Roms à Fleury, photo de Florence Brochoire, 2010. La photographe a croqué cette image dans une maison mobile peu de temps avant l'évacuation d'un camp de Roms en France en septembre 2010.

Photo tirée du livre Histoire de chambres

Q Comment en êtes-vous venue à vous intéresser à la chambre à coucher?

R J'avais travaillé sur l'histoire de la vie privée au milieu des années 80. J'avais tout de suite vu l'importance de la maison. À l'intérieur de la maison, la chambre m'était apparue comme le coeur de l'intime. J'avais dans l'idée de travailler là-dessus un jour. La chambre me séduisait parce que c'était un lieu de tous les actes de la vie. On y naît. On y meurt. On y est malade. On y dort. On y rêve. On aime. On lit. On pense. On s'y défait aussi : on y enlève nos vêtements, on est seul devant son corps. La chambre est vraiment un lieu très personnel.

Deuxième raison : la littérature parle beaucoup de la chambre surtout à partir du XIXe siècle. C'était un lieu poétique, littéraire avec des souvenirs de toutes sortes d'écrivains. Et peut-être une troisième raison. J'étais très séduite par l'idée de travailler sur un espace minuscule. Les scientifiques travaillent sur des objets tout petits, comme la cellule, alors que les historiens brassent des époques très vastes. Pourquoi ne pas adopter une attitude similaire?

Q À quel moment a-t-on commencé à utiliser un espace privé pour dormir?

R Dans le monde occidental, les Grecs appellent kamára - qui est la racine du mot chambre - un espace privé où plusieurs hommes dorment ensemble. Les Romains avaient un lieu appelé cubiculum, un lieu en dehors de la maison, et c'était généralement un lieu pour les hommes. Les femmes n'y avaient guère accès. C'était un lieu pour sortir un peu de la maison familiale. Avoir un lieu à soi. Un lieu pour lire, dormir, peut-être aimer, en dehors de la maison. Un lieu tout à fait privé.

Mais au Moyen Âge, dans le château seigneurial, il y a une chambre pour le seigneur et sa dame. Le mariage devient quelque chose de très important. On éprouve le besoin d'un espace pour le couple. C'est un peu à ce moment-là que la chambre devient un espace plus conjugal, pour les nuits, le repos, l'amour, les relations sexuelles d'un couple.

Q À travers l'histoire, donc, les hommes et les femmes n'ont pas le même rapport avec la chambre?

R Dès le Moyen Âge, il y avait dans le château seigneurial la chambre des dames. On faisait un espace pour les dames parce que, de toute façon, les dames n'allaient pas à l'extérieur comme les hommes. De là le problème de la chambre et du rapport hommes-femmes. Les hommes sont pensés pour l'extérieur : pour eux, la chambre, c'était un lieu secondaire. Ils dorment un peu n'importe où, tandis que les femmes doivent être un peu «gardées». C'est un peu aussi l'idée du gynécée chez les Grecs. On garde les femmes un peu dans un espace clos. Un petit peu parce que les femmes ne sont pas pensées pour l'espace public et aussi parce qu'on les surveille.

Q Est-ce qu'il y a une période que vous avez préféré approfondir?

R Le XIXe siècle est très passionnant, parce que la vie privée dans la bourgeoisie et les milieux populaires devient beaucoup plus organisée. Du coup, dans les maisons, la chambre revêt une importance singulière. On voit même les chambres se multiplier. La chambre du couple. La chambre des enfants. La chambre des amis. On voit la chambre avoir une espèce de pluralité. De même dans les hôtels. Le rapport à l'hôtel devient beaucoup plus important, car on voyage davantage.

Q Comment la chambre évoluera-t-elle, à votre avis? Est-ce que la chambre telle qu'on la connaît pourrait disparaître?

R Il n'est pas certain que la chambre telle que nous l'avons connue continue de la même manière. Elle n'a plus la même importance dans nos vies. On ne naît plus chez soi, on naît à la maternité. On ne meurt plus chez soi, on meurt à l'hôpital. Même quand on est gravement malade, on ne reste pas à la maison.

Le mariage, autrefois, était conçu comme quelque chose qui allait durer très longtemps. Quand un jeune couple se mariait, c'était très important d'aller choisir les meubles, le décor.

Toutes ces choses-là ont volé en éclat. Le couple a toujours beaucoup d'importance, mais ce n'est pas certain qu'il va durer aussi longtemps.

Du coup, les architectes ne savent plus très bien comment ils vont organiser la chambre. La chambre n'est plus la pièce qu'ils vont penser en premier. On accorde plus d'importance aux espaces communs. S'ils pensent à une chambre, ils vont penser à la chambre d'enfant, dans une famille. Le désir d'enfant est très important dans la société d'aujourd'hui.

PERROT, Michelle. Histoire de chambres, Éditions du Seuil, Paris, 411 pages

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer