Quand Junior laisse aller son imagination

La table à bricolage de la compagnie Alextoys... (Photo fournie par Alextoys)

Agrandir

La table à bricolage de la compagnie Alextoys réjouira les artistes en herbe. On la trouvera chez Benjo (sur commande), au prix de 250 $.

Photo fournie par Alextoys

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Sophie Gall
Le Soleil

(Québec) À la maison, il y a le coin établi et le coin lavage. Mais où est l'atelier bricolage pour les petites mains? Dans la salle de jeux? Toutes les maisons n'ont pas cet espace. Alors? Eh bien, on fait avec la place qu'on a et on est inventif. Surtout, ne pas laisser tomber le bricolage sous prétexte qu'on n'est pas équipé.

Marie-Hélène Pagé, responsable des achats pour le secteur bricolage chez Benjo, est catégorique. «Surtout quand les enfants sont petits, la table de la cuisine fait l'affaire...» On protège la table avec une grande toile cirée, on installe l'enfant à bonne hauteur et on bricole à deux ou quatre mains... Oui, oui, les parents y trouvent souvent autant de plaisir que leur rejeton!

Quand l'enfant est jeune, c'est la solution la plus simple, «on l'a près de nous, sous les yeux», ajoute

Mme Pagé. Et parfois les petits bancs sans dossier proposés dans les ensembles adaptés aux enfants ne sont pas l'idéal pour ceux qui n'ont pas encore une bonne maîtrise de l'équilibre. La bonne vieille chaise haute ou un réhausseur fiable, et le jeune bricoleur, et ses parents, seront sécurisés.

Côté protection, on peut opter pour un petit tablier plastifié. Mais on peut procéder plus simplement : un grand sac-poubelle troué en trois places pour les bras et la tête, et le tour est joué. Avantage : pas de nettoyage en vue. Ou quand les journées sont chaudes, un petit bedon nu qu'il suffira de plonger dans le bain est d'une grande efficacité. Et bien franchement, se mettre de la peinture autour du nombril, ça crée des éclats de rire!

Si vous ne deviez investir que dans un seul article de bricolage pour enfant, votre choix devrait se tourner vers un chevalet.

«C'est très, très populaire», affirme Marie-Hélène Pagé. Il en existe de toute sorte, de tous les formats, de tous les prix. Tous, ou presque, comprennent une face tableau noir, une face tableau blanc et un dévidoir pour rouleau de papier. Ils sont aussi équipés de compartiments pour disposer feutres, crayons et craies. Une fois que l'activité est terminée, on le plie, on le range sous un lit... et hop! Ni vu, ni connu. Certains de ces chevalets sont très sophistiqués (les prix augmenteront en conséquence), mais si votre descendance à la fibre d'un Picasso, le jeu en vaut peut-être la chandelle.

Dans les foyers où il y a davantage d'espace, voire une salle de jeux, on peut décider d'acheter un ensemble de table, de chaises ou de bancs adaptés à ces petits. Souvent, ils auront atteint un degré d'autonomie plus grand qui permettra aux parents de ne pas être collés à eux. Denis Petit, président fondateur de La Marmite Magique, un site qui fournit des outils aux éducateurs et aux parents (www.lamarmitemagique.com), indique que ces espaces «peuvent agir comme motivateur», parce que l'enfant y voit «son petit coin bricolage, à lui». On pensera à se procurer un ensemble auquel plusieurs enfants peuvent s'attabler simultanément. Seul défaut de ce type d'ameublement adapté : ça ne grandit pas avec l'enfant.

Il existe toute sorte de chevalets, du plus... (Photo fournie par Alextoys) - image 2.0

Agrandir

Il existe toute sorte de chevalets, du plus simple au plus sophistiqué... mais les prix augmentent en conséquence. Ce chevalet roulant se détaille 243 $, chez Benjo (sur commande).

Photo fournie par Alextoys

Le rangement

Bricoler, dessiner, peindre, coller, toutes ces activités (et plus encore) nécessitent beaucoup de matériel. Le rangement peut s'avérer problématique, surtout si la maison n'a pas de salle de jeux. Un bon moyen est de s'équiper d'un grand bac de plastique (ou toute autre grande boîte) dans lequel on rangera tous le matériel de bricolage. Chaque fois qu'on l'ouvre avec les enfants, c'est un peu comme si on découvrait un coffre au trésor... surtout si, à l'occasion, vous y ajouter discrètement un nouvel article. Effet de surprise garanti! Le bac en plastique en question peut quant à lui être rangé dans le sous-sol, au fond d'un grand garde-robe, sous un lit, etc. Veillez à ce que le tout soit facilement accessible pour que ce ne soit pas une contrainte de le sortir au moment ou votre enfant souhaite bricoler.

Dans le bac en question, chaque chose doit avoir sa place. Procurez-vous des trousses, des pots et des contenants de différentes tailles (du pot Mason à la fiole pour médicament), des sacs Ziploc, des boîtes à chaussures, etc., pour classer tout ce matériel.

Des boîtes spécialement conçues - avec compartiments - ou des tours de rangement à tiroirs sur roulettes, sont en vente chez plusieurs détaillants de bricolage.

Le chevalet est un classique qui plaira assurément.... (Photo fournie par la compagnie Melissa & Doug) - image 3.0

Agrandir

Le chevalet est un classique qui plaira assurément. Avec son côté tableau noir, son autre côté tableau blanc, son dévidoir de papier, sa polyvalence permet aux enfants d'exploiter plusieurs techniques de dessin.

Photo fournie par la compagnie Melissa & Doug

Ce qu'il faut avoir sous la main pour une séance de bricolage réussie

Selon les experts consultés, il y a des incontournables. Du carton, du papier de construction, de la colle en bâton et liquide (non toxique), des ciseaux à bouts ronds, des ciseaux à forme, des crayons de couleur, des craies de cire, des feutres (il existe mille et une sortes de crayons, de craies, de feutres en fonction de l'âge des enfants : pointes rondes, forme triangulaire pour une meilleure préhension, etc.), de la gouache lavable, de la peinture à doigt et des gros pinceaux.

On peut agrémenter cet ensemble de paillettes, de collants, de papier crépon, de feutrine à découper, de plumes colorées, de perles, de ruban adhésif double face, de pâte à modeler, d'étampes... L'imagination n'a pas de frontières. La nature offre aussi son lot de matériaux : pommes de pin, feuilles d'arbres séchées, fleurs, galets, etc. À la maison, il y a plein de choses qui peuvent être utiles : pâtes alimentaires à coller ou à enfiler en collier, légumineuses sèches à peindre et à coller, papier d'aluminium pour un bel effet brillant, boutons, journaux et magazines à découper, rouleau de carton de papier hygiénique, assiettes de carton (idéales pour faire des masques), etc. Une petite fouille dans le bac de recyclage peut aussi être inspirante...

Et pour ceux qui ont besoin d'un petit coup de pouce, il existe des ensembles de démarrage que vous trouverez chez Benjo, Omer DeSerre ou autre magasin de bricolage. «Ces trousses toutes montées sont souvent thématiques, contiennent tout ce dont on a besoin pour faire les bricolages indiqués dans le livre d'instruction vendu avec», mentionne Denis Petit.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer