Les fabuleux jardins de Buffalo

Chaque jardin du Garden Walk de Buffalo est... (www.jardinierparesseux.com)

Agrandir

Chaque jardin du Garden Walk de Buffalo est identifié d'une  pancarte.

www.jardinierparesseux.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Larry Hodgson</p>
Larry Hodgson
Le Soleil

Depuis des années, j'entends parler du Garden Walk de Buffalo dans les cercles horticoles. «Allez-y, m'a-t-on conseillé. C'est extraordinaire!» Eh bien, j'y  suis allé cet été et je peux vous assurer que ça vaut la visite!

D'ailleurs, le Garden Walk fait parler de lui un peu partout en Amérique du Nord. Il a fait la une de nombreux journaux américains prestigieux et tous les réseaux de télévision nationaux des États-Unis l'ont couvert, la plupart, plusieurs fois. Pourtant l'idée est toute simple...

Un bref historique

En 1993, deux citoyens de Buffalo, Marvin Lunenfeld et Gail McCarthy, de retour d'une visite de quelques jardins privés à Buffalo, décident d'organiser un petit réseau de jardins privés à visiter dans leur secteur et consultent leurs voisins. Deux ans plus tard, en 1995, ils offrent un petit circuit de 29 jardins dans un quartier ouvrier des années 1900, aux maisons en bois de deux étages. Chaque jardin est marqué d'une pancarte et ouvert gratuitement pendant une seule fin de semaine en juillet. On peut visiter en famille et amener son chien. 

Le succès fut foudroyant: plus de 1000 personnes fréquentent les jardins la première année. L'équipe promet une deuxième année... et la voilà 23 ans plus tard avec plus de 400 jardins, plus de 60 000 visiteurs en 2017... et des retombées économiques de 4,5 millions $US pour la région de Buffalo en restaurants, hôtels, magasins, etc.

Le parcours est parsemé de petits coins colorés... (www.jardinierparesseux.com) - image 2.0

Agrandir

Le parcours est parsemé de petits coins colorés et intimes.

www.jardinierparesseux.com

Le but du Garden Walk est d'encourager l'embellissement des quartiers urbains et de stimuler la fierté des citoyens. Dans un dépliant, on cite l'un des fondateurs, le regretté Marvin Lunenfeld: «Dès le début, je ne voulais pas qu'on offre un prix pour le meilleur jardin ni qu'on fasse payer des frais d'entrée. Je n'ai jamais aimé l'idée de l'élitisme ou de l'exclusivité. Il s'agissait d'une communauté, pas d'une compétition.»

D'ailleurs, l'un des règlements stipule que tout jardin à visiter doit être l'oeuvre de ses propriétaires, qui doivent aussi s'occuper de son entretien. Ainsi, vous n'entrerez pas dans les grands domaines de la banlieue, avec leur jardin méticuleusement entretenu par une équipe de jardiniers. Vous découvrirez plutôt des quartiers ouvriers près du centre-ville où Monsieur et Madame Tout-le-Monde présentent leur version personnelle de l'Éden.

Une clôture sympathique est peinte de fleurs à... (www.jardinierparesseux.com) - image 3.0

Agrandir

Une clôture sympathique est peinte de fleurs à l'entrée d'un jardin.

www.jardinierparesseux.com

Le Garden Walk, c'est éclectique, même parfois un peu sauté, et très convivial: on se sent comme chez des amis. Vous parlez aux propriétaires, vous flattez leur chien, vous échangez des conseils de jardinage. Plusieurs offrent des biscuits maison ou des limonades... Oui, à des milliers de personnes pendant les deux jours d'ouverture !

Toujours bénévole

L'association qui gère l'événement, maintenant appelé Gardens Buffalo Niagara, demeure une organisation à but non lucratif tenue par des bénévoles. Elle survit grâce à des commanditaires, assez nombreux pour gérer non seulement le Garden Walk de Buffalo, mais aussi pour faire des dons importants afin d'assurer l'embellissement des quartiers défavorisés. 

L'effet sur la ville a été surprenant. Buffalo fait partie de la Rust Belt (ceinture de rouille), ainsi appelée à cause de la fermeture des fonderies de fer dans les années 70, qui étaient les principaux employeurs de la ville. La ville a vu sa population fondre d'un tiers et ses quartiers se délabrer de plus en plus. Elle est toutefois sur une pente remontante et l'on donne une partie du crédit au Garden Walk, qui encourage les gens à revenir vivre en ville. Vous auriez pu acheter une maison dans le secteur du Garden Walk pour une bouchée de pain il y a 25 ans. Certaines valent maintenant plus d'un million!

Ce cabanon est influencé par les livres de... (www.jardinierparesseux.com) - image 4.0

Agrandir

Ce cabanon est influencé par les livres de Harry Potter.

www.jardinierparesseux.com

Le style Buffalo

Le Garden Walk a tellement eu d'influence sur les jardins ailleurs aux États-Unis qu'on parle maintenant d'un «style Buffalo». Il s'agit d'un petit terrain urbain avec un petit espace de jardin en façade et un jardin de poche en arrière. Souvent, un jardin étroit occupe aussi la cour latérale. Il y a peu de gazon, mais beaucoup de plantations et beaucoup d'oeuvres d'art et de structures éclectiques: cabanons et niches de chien en forme de maison de gnome, miroirs qui donnent de la profondeur, cadres qui entourent des plantes plutôt que des tableaux, meubles peints de couleurs vives, murs de jardin faits de bouteilles de vin, objets trouvés mis en vedette, etc. 

Le Garden Walk influence même l'apparence des maisons du secteur. Plusieurs sont désormais peintes de couleurs vives: orange, rose, turquoise, etc. Je vous assure que cela met de la vie dans un voisinage!

Une échelle mobile donne accès à ce potager... (www.jardinierparesseux.com) - image 5.0

Agrandir

Une échelle mobile donne accès à ce potager sur le toit d'un garage.

www.jardinierparesseux.com

Gardens Buffalo Niagara organise d'ailleurs une vente annuelle d'oeuvres d'art de jardin, donnant ainsi un emploi à une dizaine d'artistes locaux. Vous trouverez beaucoup de ces oeuvres dans les jardins à visiter.

S'y rendre

Buffalo n'est qu'à une journée de route de Québec. (Je l'ai fait en 8,5 heures.) Le Garden Walk a toujours lieu la dernière fin de semaine complète de juillet, soit du 29 au 30 juillet en 2018. Sur place, on vous donnera (oui, tout est gratuit) une publication couleur qui montre comment vous rendre aux jardins à visiter. Vous ne pourrez voir la totalité des 400 jardins, bien sûr. Mais si vous passez deux jours entiers, sûrement au moins une cinquantaine. Enfin, profitez-en pour admirer les chutes de Niagara, juste de l'autre côté de la frontière. 

Qu'attendez-vous de plus pour planifier votre visite à Buffalo en 2018?

***

Réponses à vos questions

La rhubarbe produit abondamment, mais surtout à partir... (123rf/vvoennyy) - image 7.0

Agrandir

La rhubarbe produit abondamment, mais surtout à partir de la troisième année suivant sa plantation.

123rf/vvoennyy

Quand récolter la rhubarbe?

Q J'ai planté ce printemps deux sortes de rhubarbe et les deux ont bien repris. Ma question : cette année, je crois ne pas devoir en cueillir. Quand pourrais-je le faire 

et combien de feuilles pourrais-je récolter à la fois?

Lorraine Boivin

R La rhubarbe est une plante vivace de longue vie (20 ans et plus), mais un peu lente à s'établir. Ainsi, on déconseille toute récolte des feuilles la première année et la deuxiè-me, seulement une récolte modeste, peut-être deux ou trois feuilles par plante. La troisième année, vous pouvez commencer à récolter plus abondamment, prélevant jusqu'aux deux tiers des feuilles. Commencez en récoltant les feuilles de l'extérieur de la rosette (les plus grosses), laissant les feuilles du centre pour que la plante puisse refaire ses forces. Notez que seulement les pétioles (tiges des feuilles) sont comestibles. Les feuilles, bien qu'elles soient toxiques aux humains, ne le sont pas aux microbes et peuvent aller au compost.

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com

Par courrier à: 

Le jardinier paresseux

Le Soleil

C.P. 1547, succ. Terminus

Québec (Québec)  G1K 7J6

***

À faire cette semaine

  • Commandez maintenant les bulbes à floraison printanière afin qu'ils arrivent à temps pour la plantation automnale. 
  • Récoltez les légumes à mesure qu'ils mûrissent, soit aux deux ou trois jours dans le cas des légumes à maturation rapide, comme les haricots et les courges d'été.
  • Récoltez les fines herbes que vous voulez faire sécher. 
  • Supprimez les feuilles mortes ou jaunies de vos légumes et de vos vivaces.
  • Si la floraison de vos annuelles commence à décliner, supprimer les fleurs fanées peut parfois stimuler une reprise.

Calendrier horticole

Jardinage et cueillette les vendredis

Tous les vendredis matin, de 9h à 11h30, au potager collectif Verdir Saint-Roch - La Nef, rue Saint-Joseph, entre les rues Caron et Saint-Anselme, dans le quartier Saint-Roch, rencontrez des pouces verts de Verdir Saint-Roch pour apprendre des trucs, partager vos connaissances et cueillir et déguster des légumes savoureux, gratuitement. Info: monsaintroch.com/verdir

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer