Des légumes bien à l'abri

On peut régler presque tous les problèmes d'insectes,... (Photos 123rf)

Agrandir

On peut régler presque tous les problèmes d'insectes, comme la doryphore de la pomme de terre, dans le potager avec une couverture flottante (voir photo plus bas).

Photos 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Larry Hodgson</p>
Larry Hodgson

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Si vous avez eu des problèmes avec des insectes dans votre potager dans le passé (doryphore de la pomme de terre, teigne du poireau, mouche de la carotte, diverses chrysomèles, etc.), il y a un moyen encore plus efficace que les insecticides pour les contrôler. De toute façon, qui veut vaporiser des insecticides potentiellement toxiques sur des plantes qu'on veut manger? Ce produit s'appelle la couverture flottante et son utilisation est des plus faciles.

On peut régler presque tous les problèmes d'insectes,... (Fournie par www.jardinierparesseux.com) - image 1.0

Agrandir

On peut régler presque tous les problèmes d'insectes, comme la doryphore de la pomme de terre, dans le potager avec une couverture flottante.

Fournie par www.jardinierparesseux.com

Fonctionnement

La couverture flottante ou toile flottante est un tissu blanc léger et translucide qui, lorsqu'on l'étend sur les végétaux, laisse passer la pluie, l'air et le soleil, mais pas les insectes. Elle a été développée à l'origine comme protection contre le gel (d'ailleurs, vous trouverez parfois le produit vendu sous des noms comme barrière antigel ou couverture antigel). L'idée était de permettre aux jardiniers de faire des semis extrahâtifs, puis de les recouvrir de ce tissu qui, en attrapant la chaleur du soleil produite pendant la journée, permettrait de garder les plants plus au chaud la nuit. La couverture flottante permet d'ailleurs de gagner quelques jours de jardinage et de faire croître les légumes plus vite en début de saison. Mais les jardiniers lui ont rapidement trouvé une nouvelle vocation: celle de barrière contre les insectes.

En effet, quand une plante est couverte d'une barrière, même si ce n'est qu'une toile mince, les insectes ne peuvent pas l'atteindre. Souvent, on les voit s'accumuler sur la couverture, tournant en rond et essayant de la pénétrer. Après quelques jours, soit qu'ils s'en vont ailleurs, soit qu'ils meurent.

Mais pourquoi couverture «flottante»? Il existe toutes sortes de toiles et plastiques pour le jardinage, mais la plupart exigent une structure quelconque pour les surélever des plantes: des piquets, des arceaux, etc. Sinon, ils écraseraient les plantes. Mais la couverture flottante est très légère. À mesure que les plantes poussent, leurs tiges se pressent contre la couverture qui s'élève avec elles. Elle est donc flottante.

Installation

Après le semis ou le repiquage des légumes, recouvrez leur rang ou leur carré de couverture flottante. Elle est offerte en diverses longueurs et largeurs qu'on peut couper selon les besoins. Il faut toujours la poser de façon lâche, laissant amplement de tissu pour la croissance future des plantes qu'elle recouvrira. Donc il faut calculer la hauteur des plantes à protéger (multipliée par deux, puisque la couverture aura deux côtés), la largeur du rang et aussi au moins 40 cm supplémentaires pour la fixation au sol de chaque bord. Par exemple, pour couvrir un rang de pommes de terre d'environ de 60 cm de largeur, en sachant que la plante atteindra à peu près 50 cm de hauteur, il faudrait une couverture d'environ 2 m de largeur pour couvrir le rang.

Vu la très grande légèreté de la toile, mieux vaut la poser par une journée où il ne vente pas. Même quand le vent est léger, il faut souvent deux personnes pour l'installer!

Il faut fixer la couverture au sol sur tout son pourtour: vous ne voulez laisser aucune ouverture par laquelle les insectes pourraient pénétrer. On vend à cet effet de petits piquets ou des agrafes, mais on peut aussi utiliser des pierres, des briques ou des morceaux de bois. Ou couvrir la marge de la couverture de terre sur tout son pourtour.

Enfin, même si aucun support n'est réellement nécessaire, beaucoup de jardiniers préfèrent installer des piquets ou des arceaux pour tenir la couverture au-dessus des plantations.

Rotation obligatoire

Pour que la couverture flottante soit efficace à prévenir les insectes nuisibles, il est important de faire une rotation de cultures, plantant ou semant le légume à protéger dans un endroit où il ne poussait pas l'année précédente. Pourquoi? Imaginez que vous avez eu des problèmes de doryphore de pomme de terre l'an dernier. Cet insecte, comme la plupart des autres insectes nuisibles, hiverne dans le sol au pied de la plante sur laquelle il est né. Alors si vous plantez des pommes de terre au même endroit que l'an dernier et les recouvrez d'une toile, quand l'insecte se réveillera, il se trouvera prisonnier sous la couverture flottante... avec sa plante préférée juste à ses côtés qu'il pourrait alors manger en toute impunité.

Limitations

La couverture flottante n'a pas que des avantages. Elle ne laisse pénétrer qu'environ 85 % de la lumière du soleil, selon le modèle, ce qui fait qu'il vaut mieux l'utiliser dans un emplacement bien ensoleillé, sinon vos légumes peuvent manquer de lumière. Aussi, même si elle laisse passer la pluie, elle en absorbe une partie et, lors d'une pluie légère, parfois rien n'atteint les plantes couvertes. Alors il faut arroser davantage. Il arrive aussi, si l'été est très chaud, que les plantes commencent à souffrir d'un excès de chaleur. Alors il faut enlever la couverture... mais habituellement, au moment où cela arrive, l'insecte nuisible est soit déjà parti ailleurs ou encore, la plante est plus développée et alors davantage capable de faire face à une infestation.

Enfin, si la couverture flottante protège contre les insectes, et d'ailleurs des oiseaux aussi, elle n'est nullement efficace contre les mammifères : marmottes, lièvres, cerfs et autres n'hésiteront pas à la déchirer pour atteindre leur légume préféré!

Durée

À la fin de la saison ou quand vous jugez que l'insecte n'est plus dans le secteur (plusieurs n'ont qu'une génération par année et on peut alors enlever la toile dès la mi-juillet), lavez bien la couverture et faites-la sécher au soleil. Après, vous pouvez la plier et la conserver pour la prochaine saison. Bien entretenue, une couverture flottante de qualité devrait durer huit ans ou même beaucoup plus.

Non, une couverture flottante n'embellira pas votre potager (même ses adeptes admettent que son apparence laisse à désirer), mais si elle peut vous permettre de récolter plus de légumes en santé avec moins d'efforts et moins de pesticides, son utilisation peut valoir la peine.

Même dans les jardins publics

Si vous visitez le vaste Jardin des plantes économiques du Jardin botanique de Mont­réal où on présente plus de 200 variétés de légumes et d'autres plantes utiles, vous remarquerez que, depuis que la teigne du poireau (un insecte qui s'attaque au feuillage des oignons, des ails et des poireaux) est arrivée au Québec il y a cinq ou six ans, on cultive tous les alliacées sous une couverture flottante.

La petite pervenche fait un excellent couvre-sol, même... (Photo www.jardinierparesseux.com) - image 2.0

Agrandir

La petite pervenche fait un excellent couvre-sol, même dans les emplacements ensoleillés.

Photo www.jardinierparesseux.com

Réponses à vos questions

Petite pervenche comme couvre-sol

Q Je veux aménager le contour de notre piscine et de notre terrasse avec un couvre-sol plutôt que du gazon. J'ai lu votre article sur le thym serpolet, mais votre point négatif - qu'il attire les abeilles - nous a convaincus de changer de variété! De plus, son coût semble élevé. Notre second choix est la petite pervenche (Vinca minor) que nous avons déjà eue dans le sous-bois à notre ancienne maison. Je l'aime beaucoup pour son feuillage vert foncé, mais attire-t-elle aussi les abeilles? Je sais qu'elle est moins résistante au piétinement, mais ce n'est pas un problème pour nous. Je vois qu'elle préfère l'ombre, mais peut-elle pousser au soleil près d'une piscine?

Marie Cailhier-Chartrand

R Toute plante à fleurs voyantes attirera les abeilles et la petite pervenche fait de belles fleurs violettes. Par contre, dans son cas, les abeilles ne font que passer rapidement alors qu'elles fréquentent assidûment et pendant longtemps le thym. Vous pouvez donc l'utiliser sans crainte sur ce plan. Et la petite pervenche, malgré sa réputation d'aimer l'ombre, pousse encore plus densément au soleil. Elle n'est pas non plus dérangée par des éclaboussures d'eau occasionnelles venant d'une piscine. Puisque en plus vous cherchez une solution meilleur marché que le thym, je pense que vous avez trouvé justement le couvre-sol qu'il vous faut.

***

Pommetier colonnaire résistant aux maladies

Q Pourriez-vous me suggérer une variété de pommetier colonnaire résistant aux maladies?

Guy Charette, Québec

R Vous avez la bonne attitude pour réussir dans le jardinage, car quand on choisit une plante résistante aux maladies, surtout en sachant que les pommiers et les pommetiers ont la réputation d'avoir de sérieuses difficultés avec les maladies (tavelure, brûlure bactérienne, rouille, blanc, etc.), on évite beaucoup de problèmes. Voici quelques variétés au port colonnaire ou du moins dressé, adaptées à la zone 4b (ville de Québec) et qui sont résistantes à la majorité des maladies courantes des pommetiers: 'Adirondack' (fleurs blanches, fruits rouges), 'Dreamweaver' (fleurs parfumées roses, petits fruits pourpres), 'Rinki (fleurs parfumées rose pâle, petits fruits rouges), 'Red Baron' (fleurs roses, fruit rouge foncé) et 'Rosthern' (fleurs blanches parfumées, petits fruits rouges).

***

Le stéphanandra crispé (Stephanandra incisa 'Crispa'), au centre,... (Photo www.jardinierparesseux.com) - image 3.0

Agrandir

Le stéphanandra crispé (Stephanandra incisa 'Crispa'), au centre, et les oreilles d'agneau (Stachys byzantina), à droite, font d'excellents choix pour la culture sur une pente.

Photo www.jardinierparesseux.com

Plante pour une surface en pente

Q Que me conseillez-vous pour une pente de plus de 45 degrés en plein soleil dès midi? Une rampante, peut-être? Cotonéaster 'Coral Beauty'? Genévrier 'Blue Chip? Stéphanandra crispé? C'est ce qu'on m'a conseillé au centre jardin. Qu'en pensez-vous?

Anne, Québec

R D'abord, il serait sage de préférer une plante capable de tolérer la sécheresse, car les pentes sont plus sèches que les surfaces planes, puisque l'eau a tendance à s'écouler vers le bas plutôt qu'à pénétrer le sol. Et on peut calculer que du soleil à partir de midi est l'équivalent du plein soleil (plus de six heures par jour). Le genévrier et le stéphanandra seraient de bons choix pour un emplacement ensoleillé avec une bonne pente au soleil. Je trouve toutefois le cotonéaster insuffisamment rustique (il est zone 5b, même si souvent l'étiquette indique zone 4). D'accord, si cette plante très basse est toujours couverte de neige pendant l'hiver, elle peut bien pousser en zone 4 (la zone de rusticité de la région de Québec), mais s'il arrive un hiver avec moins de neige, vous pourriez la perdre. Aussi, parmi les plantes rampantes (couvre-sols), les variétés suivantes tolèrent bien la sécheresse une fois établies : armoise de Steller (Artemisia stelleriana), cyprès de Sibérie (Microbiota deccusata), géraniums couvre-sol (Geranium macrorrhizum et autres), népétas, oreilles d'agneaux (Stachys byzantina), sédums et thyms. À vous de choisir vos préférées!

***

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrier@jardinierparesseux.com

Par courrier à: Le jardinier paresseux, Le Soleil, C. P. 1547, succ. Terminus, Québec (Québec) G1K 7J6

Calendrier horticole

Les rendez-vous de l'histoire

Le Domaine Joly-De Lotbinière offre une journée spéciale de conférences combinant botanique et histoire le samedi de 10h30 à 16h. En avant-midi, Daniel Fortin, ethnobotaniste, vous entretiendra sur le manuscrit intitulé Histoire naturelle des Indes occidentales du Jésuite Louis Nicolas et dans l'après-midi, Alain Asselin, Jacques Mathieu et Jacques Cayouette présenteront la conférence Curieuses histoires de plantes du Canada. Au 7015, route du Platon, Sainte-Croix. Info: info@domainejoly.com

***

Jardins à visiter à Pont-Rouge et en Mauricie

La Société d'horticulture de Québec vous invite à une visite guidée des jardins Atsenti Aurata de Pont-Rouge et à une visite commentée de la Cité de l'énergie de Shawinigan le mercredi 13 juillet. De plus, le voyage comprend une croisière sur la rivière Saint-Maurice et deux repas. Coût: 147 $ par personne. Info: 418 956-6389 ou www.shq-jardinage.com

***

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrier@jardinierparesseux.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer