Des fleurs encore plus exceptionnelles! (bis)

La forme bicolore de canna «Cleopatra» est la... (Photo Claude Vallée)

Agrandir

La forme bicolore de canna «Cleopatra» est la plus désirée... et la plus rare.

Photo Claude Vallée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Larry Hodgson</p>
Larry Hodgson
Le Soleil

(Québec) La semaine dernière, je vous ai présenté cinq Exceptionnelles, ces nouveautés horticoles qui seront vendues dans presque toutes les jardineries du Québec.

Regardons aujourd'hui les cinq autres gagnantes de cette compétition québécoise de l'excellence horticole.

Pourpier Mojave Fuchsia

• Portulaca umbraticola Mojave™ Fuchsia

• Hauteur : 10 à 20 cm

• Largeur : 45 cm

• Exposition : soleil

Le pourpier Mojave Fuchsia... (Photo Claude Vallée) - image 3.0

Agrandir

Le pourpier Mojave Fuchsia

Photo Claude Vallée

S'il fait si chaud et ensoleillé chez vous que vos potées s'assèchent et meurent, voici la plante qu'il vous faut. Cette annuelle des zones torrides de l'Amérique du Sud et Centrale est une habituée du soleil brûlant et des sols secs. Malgré tout, si vous l'arrosez au moins occasionnellement, elle fleurira davantage. D'ailleurs, la plante très basse et étalée se couvre de fleurs d'un rose fuchsia éclatant à oeil jaune pendant tout l'été. On dirait qu'il y a des petites paillettes dans les pétales, tellement ils brillent! On peut utiliser le pourpier Mojave Fuchsia en pleine terre comme couvre-sol temporaire, notamment en rocaille ou en bordure, ou encore en pot d'où il débordera très joliment. Les feuilles épaisses et luisantes en forme de cuillère et les tiges enflées conservent l'eau pour compenser tout manquement. Notez que les fleurs se ferment le soir et ne s'ouvrent que les journées ensoleillées. Aucune suppression des fleurs fanées n'est nécessaire pour assurer une floraison sans arrêt tout l'été. À l'automne, prenez des boutures que vous cultiverez à l'intérieur afin de les conserver pour une autre année.

Coléus CampfireMC

• Plectranthus scutellarioides «UF12823»

• Hauteur : 45 à 60 cm

• Largeur : 40 à 70 cm

• Exposition : soleil, mi-ombre ou ombre

Coléus Campfire... (Photo Claude Vallée) - image 5.0

Agrandir

Coléus Campfire

Photo Claude Vallée

Je vous disais la semaine dernière que l'orange vif est la tendance de l'été 2016. En voilà une autre preuve. Cette fois-ci, c'est un coléus au feuillage orange rouille. Campfire se ramifie sans pinçage et produit un large dôme de feuillage ovale de couleur vive. Placez une potée çà et là sur votre terrain et vous aurez l'illusion d'avoir allumé des flambeaux! Ce cultivar est peu porté à faire des fleurs... ce qui est désirable, car chez le coléus, il faut supprimer les fleurs. Il n'en produit que très peu et toujours à la toute fin de l'été, quand la saison est essentiellement terminée. Il tolère le soleil et l'ombre, mais pas la sécheresse : son terreau doit rester humide en tout temps. Intéressant en pot comme en pleine terre. Et comme tout coléus, c'est aussi une excellente plante d'intérieur.

Oeillet de poète interspécifique Jolt Pink

• Dianthus x barbatus Jolt™ Pink

• Hauteur : 40 à 50 cm

• Largeur : 25 à 35 cm

• Exposition : soleil

OEillet de poète interspécifique Jolt Pink.... (Photo Claude Vallée) - image 7.0

Agrandir

OEillet de poète interspécifique Jolt Pink.

Photo Claude Vallée

Ce cultivar est offert par semences aussi bien que sous forme de plant, ce qui peut vous permettre une bonne économie. Il a gagné un prix Sélections All-America en 2015, ce qui m'a encouragé à le semer l'an dernier. J'ai trouvé qu'il méritait pleinement son prix. Il était facile à cultiver par semences et a fleuri sans arrêt tout l'été. J'étais surtout content de le voir fleurir dès le début de juin malgré le froid qui régnait à ce moment-là. Les petites fleurs frangées sont ramassées en bouquets denses, ce qui en fait une excellente fleur coupée. Elles sont rose foncé avec une auréole rouge. La plante se ramifie abondamment, formant de denses rosettes de feuilles étroites. Les fleurs étant stériles, la plante ne perd pas inutilement d'énergie à produire des semences, ce qui explique sa capacité à fleurir encore et encore. Enfin, les fleurs sont comestibles. Offrez-lui un sol toujours un peu humide, car il n'aime pas la sécheresse. Pour pots et platebandes.

Sauge farineuse Mannequin Blue Mountain

• Salvia farinacea Mannequin™ Blue Mountain

• Hauteur : 65 cm

• Largeur : 40 cm

• Exposition : soleil

Sauge farineuse Mannequin Blue Mountain... (Photo Claude Vallée) - image 9.0

Agrandir

Sauge farineuse Mannequin Blue Mountain

Photo Claude Vallée

Cette plante représente une nouvelle catégorie de la sauge farineuse que beaucoup de jardiniers connaissent déjà. En effet, il s'agit d'un tétraploïde : il a quatre paires de chromosomes plutôt que les deux paires habituelles, ce qui lui confère une vigueur exceptionnelle et aussi des fleurs deux fois plus grosses que les sauges traditionnelles. À la fois les fleurs, les bractées et les tiges de l'épi floral sont de la même couleur bleu violet foncé : ainsi, même quand l'épi n'est plus en fleurs, il semble l'être encore. La floraison continue jusqu'à tard l'automne, souvent jusqu'au gel. Son entretien est presque nul : il suffit de l'arroser en période de sécheresse profonde, voilà tout. Tous les sols lui conviennent et elle est tout aussi attrayante en pot qu'au jardin. Rentrez une plante ou une bouture dans la maison pour l'hiver et cultivez-la sur un rebord de fenêtre, vous aurez ainsi un spécimen à replanter dans la platebande l'année suivante.

Canna «Cleopatra»

• Canna x generalis «Cleopatra»

• Hauteur : 1,2 à 2 m

• Largeur : 45 à 50 cm

• Exposition : soleil

Les plantes au feuillage nettement bicolore sont plus... (Photo Claude Vallée) - image 11.0

Agrandir

Les plantes au feuillage nettement bicolore sont plus susceptibles de donner des fleurs bicolores.

Photo Claude Vallée

Je dois admettre que j'étais très surpris de voir ce canna dans la compétition des Exceptionnelles, car théoriquement, les candidatures sont limitées aux nouveautés et le canna «Cleopatra» est un très vieux cultivar, lancé dans les années 60. Il est réputé pour son feuillage bicolore pourpre et vert et ses fleurs qui peuvent être jaunes, rouges, ou jaunes et rouges dans le même épi... quand tout va bien. Voyez-vous, «Cleopatra» est une chimère, une plante composée de deux populations de cellules génétiquement distinctes : deux plantes dans une, si vous voulez. Voilà ce qui est fort intéressant, mais l'inconvénient est que «Cleopatra» est naturellement très instable. Il n'y a aucune garantie que la plante sera bicolore et d'ailleurs, la plupart des plants vendus ne le sont pas. Pour obtenir la forme bicolore tant recherchée, je vous suggère d'être attentif à l'achat de votre plante, d'en choisir une dont le feuillage est déjà nettement bicolore, et de laisser les plantes entièrement vertes ou pourpres en magasin. Plantez votre «Cleopatra» en plein soleil dans un sol riche ou dans un gros pot et ne le laissez pas manquer d'eau. Pour avoir une composition comme dans la photo jointe, il faut planter quatre à six plantes ensemble. Vous pouvez conserver les rhizomes l'hiver en les gardant au sec dans la maison pour repartir la plante l'an prochain. 

Voilà qui complète le portrait des Exceptionnelles 2016. Je me demande déjà ce que 2017 nous réserve.

Réponses à vos questions

Aralias trop grands

Q J'ai mis des plants d'aralia «Sun King» dans ma cour. Vous m'aviez suggéré cette espèce pour éclairer un coin qui est plutôt ombragé et ça a été un très bon choix. L'endroit où ils sont installés leur convient très bien, un peu trop même... et c'est pour cela que j'aimerais contenir leur ardeur! Je savais qu'ils deviendraient assez gros, mais je trouve qu'ils en prennent un peu large. Est-ce qu'on peut les diviser? Et si c'est le cas, est-il préférable de faire cela au printemps ou à l'automne? Sylvie, de Québec

R Divisez la plante ne vous donnera pas beaucoup de répit, car les divisions vont rapidement atteindre la taille de l'adulte, soit deux mètres de hauteur quand les conditions lui plaisent. La seule solution logique que je vois est de supprimer l'extrémité des tiges pendant l'été, ce qui ralentira son développement de façon appréciable. D'ailleurs, l'action empêchera la floraison aussi, mais on cultive surtout cette plante pour ses belles feuilles jaune vert et la floraison (un épi aéré de petites boules blanches) n'est pas si importante. Il faudra bien sûr répéter l'opération chaque année, car l'aralia «Sun King» (Aralia cordata «Sun King», zone 4), malgré son allure d'arbuste, est une vivace et repart de la base tous les ans pour reprendre sa hauteur originale s'il n'est pas freiné. Si vous voulez le diviser pour la multiplication, l'action peut se faire aussi bien au printemps qu'à l'automne. 

Comment séparer un bébé orchidée

J'ai une orchidée de six ans qui a grandi et beaucoup fleuri. Maintenant, elle est en pause de fleurs, mais elle a une jeune pousse sur son côté. Comment faire pour la sortir vivante sans endommager la plante mère? Cristina

Il existe de nombreuses sortes d'orchidées, mais je vais présumer que vous parlez d'une phalaénopsis (Phalaenopsis), de loin l'orchidée la plus vendue de nos jours. Cette orchidée produit parfois un jeune plant (qu'on appelle des keikis) sur la tige florale ou près de la base de la plante. D'ailleurs, très souvent, l'orchidée ne fleurira pas pendant qu'elle produit son rejeton. Donc, pour que votre orchidée fleurisse de nouveau, il est sage de l'enlever.

Pour donner une chance au keiki, attendez qu'il ait au moins deux ou trois feuilles et plusieurs racines. Maintenant, avec un couteau tranchant stérilisé (vous pouvez le frotter avec un tampon d'ouate trempée dans de l'alcool à friction), coupez délicatement entre le keiki et la tige pour le séparer. Empotez le bébé dans son propre pot en employant un substrat pour orchidées, pressant la base du keiki contre le terreau et enterrant les racines. Parfois, au début, il faut de plus le fixer avec un fil métallique pour l'empêcher de bouger. Traitez le keiki essentiellement comme une orchidée adulte et, après quelques années (une à sept, selon la taille du keiki), il devrait fleurir à son tour.

Plante à identifier

On aimerait savoir quel est le nom de cette plante qu'on a reçu d'une amie. Lou et Gab

R Il s'agit d'un arum cornu (Sauromatum venosum, anciennement Arum cornutum et Typhonium venosum). Les Américains l'appellent «Voodoo Lily». On le trouve assez facilement en magasin présentement, car il est vendu avec les bulbes d'été comme les glaïeuls et les dahlias. On le vend comme curiosité. Vous plantez le tubercule en pot et après quelques semaines, si vous avez de la chance (la floraison n'est pas assurée), il produit une bizarre d'inflorescence composée d'un long spadice dressé violet composé de milliers de petits fleurons et entouré d'une spathe arquée jaune fortement maculé de brun pourpré. L'inflorescence n'est pas très voyante, mais quand vous l'étudiez, elle n'est pas laide non plus. Par contre, elle pue le diable. La première fois que cette plante a fleuri chez moi, nous avons d'abord cru qu'il y avait un animal mort dans la maison! Les fleurons puants attirent des mouches à charogne, leurs pollinisateurs principaux. Les curieuses feuilles digitées, arquées vers l'arrière comme un guidon de vélo et portées sur une tige marbrée de pourpre, paraissent après la floraison. Par contre, la plante fleurit rarement, et la plupart des gens finissent par la cultiver uniquement pour ses feuilles curieuses. Elle peut pousser sous un éclairage modéré, mais ne fleurira que si elle reçoit beaucoup de soleil. Attention! L'arum cornu entre en dormance l'hiver : il faut alors le laisser sécher pour reprendre les arrosages au printemps. Il produit facilement des tubercules secondaires et devient même un peu envahissant, car les tubercules s'enracinent dans les pots d'autres plantes. C'est un bulbe de zone de rusticité 7 : si vous le placez à l'extérieur pendant l'été, il faut le rentrer pour l'hiver.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer