Les p'tites cutes: murs de verdure

Marie-Ève Arbour a lancé Les p'tites cutes l'été... (Fournie par Marie-Ève Arbour)

Agrandir

Marie-Ève Arbour a lancé Les p'tites cutes l'été dernier, pendant un congé de maternité.

Fournie par Marie-Ève Arbour

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Marie-Ève Arbour adore les plantes et dans sa maison de Mont-Carmel, dans le Kamouraska, elle a tout le loisir de les laisser s'épanouir. Elle a toutefois trouvé une idée pour permettre aux amateurs de verdure qui manquent d'espace d'acquérir de nouveaux végétaux tout en égayant leurs murs.

La jeune femme a exploré différentes manières d'intégrer des plantes grasses sur un support compact : dans des bouchons de liège à poser sur le réfrigérateur, sur une planche de bois à déposer sur une petite table ou un bord de fenêtre... Le concept qui a suscité le plus d'engouement est une planche de bois de grange à fixer au mur sertie d'un, de deux ou de trois petits pots.

Après de multiples essais et erreurs, où elle a tenté de fixer les pots avec des aimants et d'autres types de fixations, elle a décidé de percer un petit trou dans les pots avec une mèche à béton et de fixer ceux-ci sur des clous. «C'est le concept le plus simple aussi puisque ça permet aux gens de choisir leur planche, choisir leurs pots, leurs plantes et faire leur propre mix», indique Marie-Ève Arbour.

«Je ne suis vraiment pas dans le monde de l'artisanat normalement», spécifie la jeune femme, qui a profité d'un congé de maternité pour lancer son projet Les p'tites cutes, qui a connu un beau succès au Salon nouveau genre et dans les marchés de Noël. «Je travaille pour la Fédération de la relève agricole et j'accompagne des groupes de jeunes à travers le Québec dans l'objectif d'améliorer l'accès à la terre pour eux», explique-t-elle.

D'une certaine manière, Les p'tites cutes lui permettent de donner accès à un peu de verdure à ceux qui ont de petits espaces de vie. «Je mise beaucoup sur Québec et Montréal. Les gens aiment leurs plantes et en veulent d'autres, mais n'ont plus de place. Donc au mur ça permet d'en avoir plus sans encombrer davantage», note-t-elle.

Marie-Ève Arbour adore les plantes et dans sa... (Fournie par Marie-Ève Arbour) - image 2.0

Agrandir

Fournie par Marie-Ève Arbour

Pour le printemps, elle délaisse les plantes grasses pour proposer des agencements de fines herbes dans des cache-pots où il est possible d'écrire à la craie. Plutôt que des pots de 1 ou 2 pouces, elle propose des pots de 4 pouces. On peut les retirer du cache-pot pour les arroser puis les remettre en place pour les laisser s'égoutter. 

«C'était déjà décoratif et vivant, avec les fines herbes, on ajoute l'aspect utile», souligne Mme Arbour, qui commande ses plantes au Cactus fleuri, en Montérégie. Pour s'approvisionner en bois de grange, elle recueille des retailles chez Espace Bois et aux Matériauthèques.

Marie-Ève Arbour et ses P'tites cutes seront à l'Université Laval le dimanche 6 mars pour la 7e Fête des semences et de l'agriculture urbaine de Québec, qui se déroule au pavillon Desjardins.

Les p'tites cutes avec plantes grasses se vendent 25 $, 30 $ et 35 $ (simple, double et triple) et celles avec les fines herbes à 30 $ (simple) et 45 $ (triple). Info : 

www.ptitescutes.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer