Préparez vos plantes d'intérieur pour l'hiver

Il est conseillé d'approcher vos plantes des fenêtres... (www.jardinierparesseux.com)

Agrandir

Il est conseillé d'approcher vos plantes des fenêtres pendant l'hiver.

www.jardinierparesseux.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Larry Hodgson</p>
Larry Hodgson

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Il y a tant de raisons d'avoir de belles plantes d'intérieur dans nos maisons : elles embellissent nos décors, elles filtrent l'air des polluants, elles ajoutent une humidité bienfaisante à l'air, elles réduisent la fréquence et la durée des rhumes et des grippes, elles augmentent le taux d'oxygène dans nos demeures, etc. Mais encore faut-il les garder en vie... et nous arrivons à la saison la plus difficile de l'année pour ces végétaux.

En effet, l'automne et l'hiver font la vie dure aux plantes d'intérieur. Les jours de plus en plus courts et de plus en plus gris réduisent sérieusement leur capacité de croître et l'air sec de nos demeures peut endommager ou même faire chuter leur feuillage. Comment alors préparer nos plantes d'intérieur aux dures conditions qui s'en viennent?

Un éclairage maximal

Pour aider à compenser pour les journées courtes et grises de l'hiver, placez vos plantes plus près des fenêtres ou même les changer de pièce pour les mettre dans un emplacement plus éclairé. Pensez aussi que les grandes fenêtres laissent entrer davantage de lumière. Ouvrez les stores et les rideaux le jour et nettoyez les vitres (la poussière et les saletés réduisent de beaucoup la pénétration de la lumière. À partir de la fin d'octobre, le soleil n'est plus assez fort pour brûler les plantes, même si vous les placez directement devant une fenêtre face au sud.

Il est aussi possible d'utiliser un éclairage artificiel, des lampes fluorescentes notamment, pour augmenter la durée du jour. Une simple lampe fluorescente à deux tubes (combinez un tube Cool White et un tube Warm White pour assurer une excellente qualité de lumière) munie d'une minuterie réglée à 14 heures et à 16 heures par jour et suspendue 30 cm au-dessus des plantes peut même stimuler les plantes d'intérieur à croître pendant tout l'hiver comme si c'était l'été.

Augmentez l'humidité

Saviez-vous que l'humidité relative d'une maison québécoise par temps très froid peut être de 15 % ou moins? Ainsi, l'air est plus sec que dans le désert Sahara (25 %). Et que la plupart des végétaux demandent une humidité relative d'au moins 50 % pour bien pousser? Pour corriger le problème, faites fonctionner un humidificateur dans la pièce où elles croissent. Ou regroupez les plantes, les végétaux aux feuilles les plus minces (plus sensibles à la sécheresse que les feuilles épaisses) au centre et les autres autour. Comme chaque plante dégage de l'humidité à cause de la transpiration, les plantes les plus fragiles au centre recevront une humidité plus forte.

Ou encore, fabriquez un plateau humidifiant. À cette fin, remplissez un plateau imperméable de pierres ou de gravier et placez vos plantes dessus, sans soucoupe (le plateau attrapera tout surplus d'arrosage). Maintenant, quand vous arrosez, versez un surplus d'eau dans le plateau. Le but n'est pas de couvrir les pierres d'eau (vous ne voudriez pas que le fond du pot trempe dans l'eau), mais tout simplement que leur base trempe dans un fond d'eau. L'eau montera sur les pierres par capillarité et s'évaporera, offrant à vos plantes une humidité bénéfique.

Par contre, vaporiser les plantes manuellement avec de l'eau, pourtant fréquemment recommandé, est une perte de temps : l'effet ne dure que quelques minutes. Pour aider la plante, l'humidité doit rester élevée en tout temps.

Moins d'engrais

Il n'est pas très sage d'essayer de stimuler la croissance des plantes quand l'éclairage est faible : cela stimule l'étiolement (la croissance en orgueil). Ainsi, arrêtez de fertiliser vos plantes en octobre pour ne reprendre qu'en mars. Si vous utilisez un éclairage artificiel, par contre, les plantes pousseront très bien même l'hiver et vous pourrez continuer votre programme de fertilisation régulier.

Arrosages... selon le besoin

Parfois, on voit le conseil d'arroser les plantes d'intérieur moins souvent l'hiver que l'été. Cela paraît logique, car n'est-ce pas que leur croissance est au ralenti à cette saison? D'accord, mais le gros de l'eau que les plantes absorbent est perdu à la transpiration... et les plantes transpirent davantage quand l'air est sec, donc l'hiver. Selon vos conditions (et notamment si vous avez ou non augmenté l'humidité), la plante peut avoir besoin de plus d'arrosages l'hiver que l'été. Il n'y a qu'une seule façon de le savoir: vérifiez chaque plante une fois aux quatre ou cinq jours en enfonçant l'index dans le sol jusqu'à la deuxième jointure. Si le sol est sec, arrosez abondamment, sinon, attendez la semaine suivante.

La question de température

La plupart des plantes tropicales préfèrent des températures assez chaudes à l'année, du moins pendant la journée. La nuit, par contre, elles apprécient une bonne baisse, à 15 °C ou même moins. Et une baisse nocturne de la température est bonne pour les humains aussi. Donc, réglez le thermostat pour assurer une baisse nocturne ou encore, ouvrez la fenêtre un peu le soir.

Quelques plantes d'intérieur préfèrent une température basse jour et nuit : cactées (mais pas les autres succulentes), cyclamens, azalées, chrysanthèmes, romarin, pin de Norfolk, etc. Si vous pouvez leur trouver un emplacement frais (environ 15 °C le jour et 5 °C la nuit), ils l'apprécieraient.

Ne placez pas vos plantes si près d'une fenêtre que leur feuillage touche à la vitre, sinon il peut geler. Et évitez les coups de vent, notamment près des portes qui s'ouvrent et qui se ferment l'hiver.

Retardez les rempotages et bouturages

En octobre et novembre, il est encore loisible de rempoter et de bouturer les plantes d'intérieur, mais entre décembre et février, mieux vaut s'en abstenir. Leur croissance étant au ralenti ou même complètement arrêtée, les plantes récupèrent moins bien de dérangements au niveau de leurs racines et les boutures tendent plus à pourrir qu'à s'enraciner.

Voilà! Avec quelques bons soins, vos plantes d'intérieur passeront l'hiver en parfait état et seront plus belles que jamais au printemps.

De retour au printemps

La chronique horticole du Soleil prendra une pause pendant les prochains mois et sera de retour en avril. Pour vous tenir à jour sur le jardinage pendant l'automne et l'hiver, sachez que je publie des conseils quotidiens sur le site Web www.jardinierparesseux.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer