Mes trois jardins préférés

À Longwood Gardens, il y a des fontaines... (www.jardinierparesseux.com)

Agrandir

À Longwood Gardens, il y a des fontaines presque partout.

www.jardinierparesseux.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Larry Hodgson</p>
Larry Hodgson

Collaboration spéciale

Le Soleil

J'ai l'occasion de voyager beaucoup et de visiter les jardins, et cela, non seulement en Amérique du Nord, mais en Europe, en Asie, en Amérique du Sud, en Afrique et même en Australie. Je ne prétends pas avoir visité tous les jardins du monde, mais en presque 30 ans de visites, j'en ai quand même vu plusieurs parmi les plus réputés.

Le Stonehenge de Nong Nooch: vert au possible!... (www.jardinierparesseux.com) - image 1.0

Agrandir

Le Stonehenge de Nong Nooch: vert au possible!

www.jardinierparesseux.com

À East Ruston, on fait une nouvelle découverte... (www.jardinierparesseux.com) - image 1.1

Agrandir

À East Ruston, on fait une nouvelle découverte à chaque tournant.

www.jardinierparesseux.com

Lors des conférences et des cours que je donne, ainsi que des voyages organisés que je guide, on me demande souvent quels sont mes jardins préférés. Donc, c'est une information que je partage souvent... mais jamais jusqu'ici avec les lecteurs du Soleil. Eh bien, il n'est jamais trop tard pour bien faire!

Longwood Gardens

De loin mon préféré, Longwood a même l'avantage d'être assez accessible pour les Québécois : il est à seulement une journée de route de chez nous, à environ une heure à l'ouest de Philadelphie.

Ce jardin fut conçu par le richissime Américain Pierre S. du Pont (1870-1954), propriétaire et directeur général des industries DuPont. Plutôt de se construire un grand manoir sur son vaste terrain comme la plupart de ses pairs (il s'est contenté d'agrandir la maison d'origine datant du XVIIIe siècle... en installant une serre au plein milieu!), M. du Pont a investi tous ses efforts dans le jardin. Le résultat est un vaste parc de 20 jardins extérieurs et de 20 jardins intérieurs, ces derniers dans des serres qui couvrent 1,8 hectare (l'un des plus vastes complexes serricoles ouverts au public au monde). Les serres comprennent non seulement de belles collections de plantes (et surtout d'orchidées), mais il faut comprendre que quand on allait chez les Du Pont, on allait dans les serres, pas dans la maison, car c'est là qui se trouvent la salle de bal et la salle d'orgue!

M. du Pont était fasciné par l'eau. Les fontaines ne manquent donc pas à Longwood : les grandes fontaines (présentement fermées pour rénovations) n'ont pas leur égal en Amérique du Nord, mais il y a aussi un jardin italien dominé par des fontaines, un amphithéâtre où des jets d'eau s'élancent de la scène, un gigantesque oeil d'eau et beaucoup plus encore. Le jardin de nymphéas est aussi à couper le souffle! 

Il y a des plates-bandes à perte de vue, un potager, un verger, des jardins d'essais et aussi des collections de plantes : plus de 11 000 variétés au total. Il faut souligner que le restaurant sur place sert une excellente nourriture largement produite avec des produits du terroir et une boutique exceptionnelle pour compléter la visite. Il y a de nombreux spectacles et concerts tout au long de l'été, mais chez les Américains, Longwood est surtout réputé pour ses présentations à Noël : la forêt et le lac sont alors illuminés et les serres sont décorées spécialement pour l'occasion.

M. Du Pont a légué une bonne partie de sa fortune à une fondation dans le but d'ouvrir son jardin au public, fondation qui assure que les jardins soient toujours impeccables.

Pourquoi j'aime tant ce jardin? C'est en partie parce que je n'ai jamais vu un jardin aussi complet. Il me semble que tout ce que je voudrais voir dans un jardin est là. On visite comme si on faisait une tournée des jardins du monde. Et les vastes serres offrent amplement de choses à voir quand il fait moins beau. Si je pouvais avoir de vastes jardins moi-même, ils ressembleraient à ceux de Longwood.

Longwood est ouvert 365 jours par année, de 9h à 18h, avec des heures prolongées l'été pour profiter des jardins illuminés. Il faut prévoir une bonne journée pour tout voir. Adresse : 1001, Long-wood Road, Kennett Square, Pennsylvanie. Information : longwoodgardens.org

Nong Nooch Tropical Botanical Garden 

Voici un jardin très tropical, situé tout près de Pattaya en Thaïlande. C'est un grand jardin de 2,4 km2, ouvert en 1980. On y trouve plusieurs jardins de grand intérêt, sans parler d'une très belle collection de plantes qui nous paraissent très exotiques : bougainvillées, frangipaniers, arbres bouteilles et beaucoup plus encore.

Les propriétaires thaïlandais ont essayé de recréer sur place des styles de jardin de partout au monde, mais en utilisant des plantes adaptées à leur climat. Ça donne des scènes surprenantes, comme un jardin à la française - soit, essentiellement, une imitation du jardin de Versailles - mais aux haies à feuillage multicolore plutôt que leur vert sombre habituel. Je suis certain que le Roi-Soleil aurait fait une syncope s'il avait pu le voir! On y a aussi recréé Stonehenge, mais avec toutes les pierres en place... et des jardins d'une symétrie parfaite tout autour. Visitez Nong Nooch, c'est comme voir la culture occidentale à travers les yeux d'un Oriental : tout est là, mais présenté avec des différences surprenantes.

J'apprécie la colline des papillons, où les plantes qui attirent les papillons sont placées dans un jardin en forme de papillon, le jardin des «roses du désert» (Adenium), avec leurs troncs gonflés et leurs fleurs spectaculaires, le jardin d'orchidées très coloré et aussi l'une des meilleures collections de cycades au monde. Il y a même un «jardin de pots» où ce sont les contenants qui priment les plantes. De plus, chose unique, on peut, moyennant un supplément, visiter le jardin à dos d'éléphant! 

Autre détail : il y a un hôtel sur place. On peut donc coucher dans le jardin et le visiter tôt le matin, avant l'arrivée des foules. Réellement, si vous allez en Thaïlande, c'est un incontournable!

Ouvert à l'année de 9h à 17h. Adresse : 34/1 Moo 7, Na Jomtien, Sattahip, Thaïlande. Information : www.nongnoochgardenpattaya.com

East Ruston Old Vicarage Garden

L'Angleterre est réellement le pays des jardins. Il y en a littéralement des centaines à visiter. Comment choisir dans le lot? J'adore Kew Garden (célèbre jardin botanique à Londres), Sissinghurst Castle, le plus anglais des jardins à l'anglaise... Il y a des dizaines d'autres jardins de classe mondiale, souvent des jardins avec une longue histoire, un peu partout dans le pays, mais ma préférence va à un jardin très récent avec un nom beaucoup trop long à mon goût : East Ruston Old Vicarage Garden (le «jardin du vieux presbytère de East Ruston», si vous traduisez le nom).

Ce jardin se trouve justement dans le village de East Ruston, à peu près deux heures et demie au nord-est de Londres. Ce qui surprend le plus ici, c'est que ce jardin spectaculaire soit l'oeuvre de seulement deux hommes, Alan Gray et son partenaire Graham Robeson, qui ont acheté le presbytère du village et le terrain autour pour le convertir en jardin. Et ça en seulement 20 ans! 

Le jardin de 13 hectares recèle de nombreuses merveilles et surtout une ambiance souvent très peu british : le jardin méditerranéen aux plantes exotiques, le jardin des fougères arborescentes rappelant la Nouvelle-Zélande, la vallée désertique, où l'on se croirait en Arizona et beaucoup d'autres. Lors de la visite, on passe de pièce en pièce sans pouvoir deviner ce qui s'en vient. On tourne un coin, on ouvre une porte et c'est toujours la surprise totale.

J'aime particulièrement l'utilisation du concept du «paysage emprunté», où on crée l'illusion que les objets à l'extérieur du jardin en font partie, comme l'église du village qui semble pousser dans un champ de fleurs ou le phare qui semble être placé au bout d'une tonnelle, mais qui est en fait à presque un kilomètre du jardin.

Le jardin est ouvert du mercredi au dimanche, plus les lundis de congé, du début d'avril à la fin d'octobre, de 13h à 17h30. Adresse : East Ruston, Norwich, Norfolk, Royaume-Uni. Pour information : www.e-ruston-oldvicaragegardens.co.uk

Et voilà mes trois jardins préférés! Mais j'ai d'autres coups de coeur aussi : peut-être dans une prochaine chronique?

Fleurs de brunnera... (www.jardinierparesseux.com) - image 2.0

Agrandir

Fleurs de brunnera

www.jardinierparesseux.com

Les fleurs étoilées du cactus de Pâques ne... (www.jardinierparesseux.com) - image 2.1

Agrandir

Les fleurs étoilées du cactus de Pâques ne ressemblent pas à celles du cactus de Noël et ne s'épanouissent pas à la même saison.

www.jardinierparesseux.com

Réponses à vos questions

Insectes de maison apportés par les grimpantes?

Q Nous avons lu avec intérêt votre chronique du 8 août au sujet des plantes grimpantes. Parmi les désavantages, vous ne mentionnez pas la présence de petites bêtes (insectes ou autres) qui pourraient envahir la maison. Lors de l'achat de notre maison, un inspecteur nous avait mentionné ce «danger». Nous avons donc arraché nos plantes grimpantes en arrivant. Était-ce un réel danger ou l'inspecteur était trop sévère? Si les dangers sont minimes, nous planterions peut-être du houblon.

Maryse Tremblay-Lavoie

R On entend parfois des choses semblables de la part de personnes qui ne connaissent pas trop les plantes. On dira qu'elles ont peur des végétaux et s'imaginent toutes sortes de choses terribles à leur sujet. Pourtant, j'ai moi-même des grimpantes qui s'agrippent aux murs de ma maison et aussi toutes sortes d'autres plantes qui poussent à proximité et pourtant je n'ai jamais eu d'infestation d'insectes. Bien sûr, si on laisse une porte ou fenêtre ouverte, il rentre parfois un insecte ou deux, mais ce sont des égarés, comme des mouches ou des abeilles qui rentrent par accident. D'ailleurs, à quelques exceptions près (certains types de fourmis, par exemple), les insectes n'aiment pas nos maisons et n'ont aucune raison de vouloir y entrer. S'ils y entrent par accident, ils ne font qu'essayer d'en sortir. Je me demande d'ailleurs par où ces insectes sont censés entrer dans la maison : ils ne peuvent pas pénétrer un mur, quand même. Donc, quant à moi, c'est tout simplement une légende urbaine.

Brunnera en fleurs hors saison

Q J'ai planté au printemps deux brunneras 'Alexander's Great' l'un près de l'autre. L'un est en fleurs, l'autre non. Pourquoi? Est-ce que cela va se reproduire chaque année? Peut-on y faire quelque chose? 

Serge Saillant, Québec

R En fait, ce qui est surprenant n'est pas que l'un de vos brunneras (Brunnera macrophylla) n'est pas en fleurs, mais que l'autre le soit! Le brunnera fleurit habituellement seulement au printemps, avec de petites fleurs bleues rappelant celles d'un myosotis. Pour le reste de l'été, on se fie sur ces belles fleurs en forme de coeur pour maintenir l'intérêt. Il arrive à l'occasion qu'une plante fleurisse en dehors de sa saison normale, parfois à la suite d'un stress quelconque, mais parfois pour aucune raison connue et c'est sûrement ce qui est arrivé à votre brunnera. Je soupçonne que tout rentrera à l'ordre au printemps prochain et que vos deux brunneras fleuriront au printemps, comme il se doit.

Faux cactus de Noël

Q Je vous envoie deux photos de notre plante. On nous a dit que c'est un cactus de Noël mais il est différent du cactus de Noël que l'on trouve habituellement. Remarquez la fleur : elle n'est vraiment pas comme celles du fameux cactus de Noël que l'on connaît. J'ai déjà lu un article dans votre rubrique au sujet d'un vrai cactus de Noël. Est-ce bien cette plante que nous avons?

Francine Bélanger, Saint-Lambert-de-Lauzon

R Non, votre plante n'est pas un cactus de Noël (Schlumbergera x buckleyi), mais plutôt un proche parent, le cactus de Pâques (Hatiora rosea, syn. Rhipsalidopsis gaertneri). Les deux ont des segments aplatis qui font office de feuilles, mais ceux du cactus de Pâques sont nettement plus étroits. Les fleurs sont très différentes, car celles du cactus de Pâques sont très symétriques, en forme d'étoile, alors que celles du cactus de Noël sont plus allongées, plus courbées et pas du tout symétriques. Évidemment, la plus grosse différence est qu'ils fleurissent à des saisons opposées.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer