Fertiliser la pelouse serait bon pour les plans d'eau

Une pelouse fertilisée rejetterait jusqu'à 50 % moins de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Une pelouse fertilisée rejetterait jusqu'à 50 % moins de phosphore dans l'eau de ruissellement que du gazon non fertilisé.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au-delà d'un souci esthétique, fertiliser la pelouse aurait un impact positif sur l'environnement, diffusait cette semaine l'Association des services en horticulture ornementale du Québec (ASHOQ).

L'ASHOQ évoque plusieurs études sur le sujet, dont une en cours au Québec signée par le professionnel de recherche de l'Université Laval Guillaume Grégoire, Ph. D. agr. Les résultats démontrent qu'une pelouse correctement entretenue et fertilisée rejette jusqu'à 50 % moins de phosphore dans l'eau de ruissellement que du gazon non fertilisé. Le phosphore est l'une des causes reconnues de la prolifération des cyanobactéries dans les cours d'eau.

«Une pelouse en santé offre un système racinaire plus important pour retenir les nutriments, dont le phosphore présent naturellement dans le sol et les autres polluants. De plus, un couvert végétal dense protège le sol contre l'érosion et réduit le ruissellement», fait valoir l'ASHOQ.

Autre avantage de la pelouse par rapport aux surfaces imperméables : elle combat les îlots de chaleur en milieu urbain et séquestre le carbone comme tous les végétaux, diminuant ainsi sa concentration dans l'air et contribuant à lutter contre les changements climatiques.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer