Les Exceptionnelles méritent bien leur nom!

Impatiens interspécifique Big Bounce™ White (Impatiens x hybrida Big Bounce™...

Agrandir

Impatiens interspécifique Big Bounce™ White (Impatiens x hybrida Big Bounce™ White)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Larry Hodgson</p>
Larry Hodgson

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Le programme québécois de promotion des plantes annuelles, Les Exceptionnelles, fête cette année son 10e anniversaire avec neuf nouveaux gagnants, chacun plus exceptionnel que le précédent. Ces plantes ont été sélectionnées grâce à l'appui du grand public. En effet, chaque année, les organisateurs invitent les gens à placer un petit drapeau sur leur plante préférée, parmi quelque 200 nouveautés horticoles en démonstration au jardin d'essai du Jardin Daniel A. Séguin à Saint-Hyacinthe. Les résultats des quelque 15 000 votes sont ensuite compilés et les plantes les plus appréciées deviennent Les Exceptionnelles de l'année suivante. Voici donc les gagnants 2015.

Suzanne aux yeux noirs 'Arizona Glow' (Thunbergia alata... - image 1.0

Agrandir

Suzanne aux yeux noirs 'Arizona Glow' (Thunbergia alata 'Arizona Glow')

Caladium 'Red-Bellied Tree Frog' (Caladium 'Red-Bellied Tree Frog')... - image 1.1

Agrandir

Caladium 'Red-Bellied Tree Frog' (Caladium 'Red-Bellied Tree Frog')

Impatiens interspécifique Big Bounce™ White (Impatiens x hybrida Big Bounce™ White)

Hauteur : 40-50 cm

Largeur : 40-70 cm 

Exposition : soleil, mi-ombre, ombre

Si vous cherchez un remplaçant pour l'impatiens des jardins (I. walleriana), anéanti par le mildiou des impatiens il y a deux ans, vous venez de trouver. Cette nouvelle impatiens est un hybride d'un impatiens des jardins et d'un impatiens de Nouvelle-Guinée (I. hawkeri). Il a le port d'un impatiens des jardins et des fleurs similaires, mais est de plus grande taille, avec des grosses fleurs blanches marquées de petites taches roses au centre. Son qualificatif, «Bounce» vient de sa capacité de rebondir rapidement si on le laisse flétrir à cause d'un manque d'eau, et cela, sans même perdre une fleur. Sera-t-il aussi résistant à l'ombre que l'impatiens des jardins? Essayez-la cet été pour voir! 

2 Suzanne aux yeux noirs 'Arizona Glow' (Thunbergia alata 'Arizona Glow')

Hauteur : 1,5 à 2,5 m

Largeur : 40 à 60 cm

Exposition : soleil

Voici une vigoureuse grimpante annuelle qui recouvre parfaitement les treillis, obélisques, clôtures, etc. avec un feuillage dense et vert. Ou encore, on peut la faire ramper sur le sol pour former un tapis ou la laisser retomber d'un panier suspendu. Et pour décorer le fond de vert, il y a une abondance de fleurs orange rougeâtre avec un oeil brun foncé contrastant. Peu de grimpantes ont une floraison aussi exceptionnelle! Il aime les sols riches et humides et aura besoin d'un support quelconque pour ses tiges volubiles. Superbe en bac ou en plate-bande. 

Cuphéa 'Vermillionaire' (Cuphea 'Vermillionaire')

Hauteur : 40 à 60 cm

Largeur : 40 à 60 cm

Exposition : soleil

C'est la seule Exceptionnelle que j'ai pu essayer moi-même l'été dernier et je peux vous assurer de son excellente performance. Des fleurs tubulaires orange lumineux se sont succédé par centaines tout au long de l'été dans un bac placé sur ma terrasse, attirant des colibris. Les fleurs sont mises en valeur par un dense feuillage vert foncé luisant. C'est une vraie plante de jardinier paresseux : aucun besoin de taille ni n'entretien tatillon, que des arrosages par période de sécheresse... et même si vous oubliez un arrosage de temps à autre, la plante récupère bien. Ce cuphéa préfère un emplacement plutôt chaud, donc au plein soleil et à l'abri du vent. Les boutures que j'ai prises en septembre fleurissent depuis février sous les lampes fluorescentes dans mon sous-sol et sont maintenant prêtes à replacer en balconnière pour un deuxième été. 

Caladium'Red-Bellied Tree Frog' (Caladium 'Red-Bellied Tree Frog')

Hauteur : 40 à 60 cm

Largeur : 40 à 60 cm

Exposition : soleil

Les spectaculaires feuilles cordiformes rouge vif à marge verte vous impressionneront, mais aussi son comportement parfait au jardin, car cette lignée est adaptée aux variations des étés nordiques. Le curieux nom (il veut dire «grenouille à ventre rouge») vient du désir de l'hybrideur, l'Américain Brian Williams, de sensibiliser les jardiniers à la disparition de centaines d'espèces d'amphibiens à travers le monde. Si vous voyez des fleurs, comme une version pâlotte de celles du petit prêcheur de nos bois, supprimez-les pour donner plus d'énergie à la feuillaison. Cette plante est un choix parfait pour un pot ou une plate-bande en situation ombragée. On peut conserver les tubercules au sec dans la maison l'hiver et repartir la plante pour l'été suivant. 

À venir

Je vous présenterai les cinq autres gagnants la semaine prochaine. Les Exceptionnelles 2015 seront offertes dans presque toutes les jardineries ce printemps dès que la température se réchauffera un peu. 

Pour plus de renseignements sur le programme des Exceptionnelles, veuillez visiter le site Web exceptionnelles.ita.qc.ca.

Réponses à vos questions

Citrouilles et melons d'eau

Q Est-ce que faire pousser des melons d'eau et des citrouilles est compliqué? Puis-je les cultiver ensemble?

Cynthia Tremblay

R La citrouille (Cucurbita pepo) est très facile à cultiver, mais demande beaucoup d'espace. On peut semer les graines en pleine terre, dans un sol riche et humide et en plein soleil, quand le sol est bien réchauffé, soit au début de juin. Le melon d'eau (Citrullus lanatus) appartient à la même famille que la citrouille, soit les cucurbitacées, mais est beaucoup plus difficile à cultiver sous notre climat, car il exige de la chaleur et une longue saison de culture. Le climat local étant très peu fiable à cet égard, les résultats peuvent être décevants. Le melon d'eau exige à peu près la même culture que la citrouille, mais tolère davantage la sécheresse et préfère un sol mieux drainé. Un potager surélevé serait donc utile. Recherchez une variété à maturation rapide et plantez les semis à l'intérieur vers le début mai ou la mi-mai, dans un godet de tourbe, pour leur donner une avance sur la saison. Dès le début de mai, recouvrez le sol d'un paillis de plastique noir pour assurer un réchauffement maximal, repiquant les plants dans des trous faits dans le paillis au début de juin. Il n'est pas mauvais de recouvrir la plante d'un tunnel de plastique pour assurer encore plus de chaleur. Enlevez toutefois le tunnel quand les premières fleurs apparaissent, car il faut que les abeilles puissent les atteindre pour assurer la pollinisation. Les cultiver ensemble? C'est possible, car la citrouille peut s'adapter sans difficulté aux conditions qu'aime le melon, mais les deux occupent beaucoup d'espace: il vous faudrait un potager énorme!

Yucca qui ne fleurit pas

Q J'ai acheté trois superbes yuccas en fleurs il y a cinq ans, mais après chaque hiver, je dois couper beaucoup de feuilles jaunies ou pourries. Est-ce pour cette raison qu'ils ne refleurissent pas? Ou parce que je ne leur donne pas d'engrais? Ils étaient dans une terre sablonneuse, mais j'ai ajouté du compost. Ai-je bien fait? Ont-ils trop d'eau dans notre climat? Ils ont tous beaucoup de soleil. J'en vois pourtant d'autres qui refleurissent dans mon secteur! 

Evelyne De Lisle

Saint-Nicolas

R Le yucca montré sur votre photo est le yucca filamenteux (Yucca filamentosa), de zone 6, donc adapté à un climat beaucoup plus chaud que le vôtre. Il peut survivre dans notre région, soit en zone 4, mais subit beaucoup de dommages hivernaux et nécessite alors, comme vous l'avez constaté, un bon nettoyage chaque printemps. De plus, chaque rosette ne fleurit qu'une seule fois, et les rejets prennent de cinq à sept ans avant de fleurir à leur tour. Avec le temps, le nombre de rosettes augmentera et, comme chacune est d'âge différent, cela assurera éventuellement une floraison plus fréquente. Mais il faut vraiment une grosse talle de 20 à 25 ans d'âge composée de multiples rosettes avant d'obtenir une floraison annuelle.  Il existe un yucca plus rustique (zone 3) et donc mieux adapté à notre climat, le yucca glauque (Yucca glauca). Avec lui, aucun dommage hivernal... mais même dans son cas, la floraison sera sporadique pendant très longtemps. Les yuccas préfèrent un excellent drainage. Donc, une plate-bande surélevée et un sol sablonneux leur conviennent bien, car ils assurent que les pluies fréquentes de notre région, qui ne sont pas au goût des yuccas, se drainent rapidement du sol. Fertiliser le sol ou y ajouter du compost, cependant, est une perte de temps. Cette plante pousse et fleurit aussi bien dans un sol pauvre que dans un sol riche... et les dommages hivernaux sont accrus dans un sol riche.

Plante à identifier

Q Pouvez-vous m'aider à identifier une plante qui semble être un cactus rampant? Nous l'avons depuis une bonne quinzaine d'années. Aujourd'hui, elle s'étire sur plus de quatre mètres, et je ne sais pas trop si je dois la faire courir dans l'escalier ou lui faire descendre l'escalier. À un certain moment, un bouton s'est formé sur une feuille et un soir le bouton a commencé à s'ouvrir à une vitesse observable. La fleur dégage un parfum très intense, un peu comme le patchouli. Le lendemain matin, c'était fini! Depuis, elle a fleuri modestement deux autres fois.

Gary Whipp 

R Il s'agit d'un cactus grimpant appelé couramment «reine de la nuit» (Selenicereus grandiflorus) pour sa floraison nocturne brève, mais intensément parfumée. Comme vous l'avez constaté, c'est une très grosse plante qui prend des années avant de fleurir, ce qui décourage beaucoup de gens, qui s'en débarrassent avant qu'elle n'y arrive. Et il faut dire que la plante est loin d'être très jolie en attendant, avec des tiges tubulaires et aplaties (on voit les deux sur la même plante) qui s'étalent irrégulièrement dans tous les sens. Donc, ce n'était pas une feuille qui a fleuri chez vous, mais bien une tige aplatie qui ressemble à une feuille. Comme beaucoup de plantes naturellement grimpantes, la reine de la nuit aura tendance à fleurir davantage sur les tiges principales qui montent que sur celles qui descendent. Je vous suggère donc de la laisser monter la cage d'escalier plutôt que de la descendre. Ne vous gênez pas toutefois pour enlever les branches mal placées, sinon votre escalier deviendra impraticable!

Calendrier horticole

Les jardins-lumières

La Société d'horticulture La Chaudière fleurie vous invite à la conférence Les jardins-lumières présentée par France Jutras et Jocelyn Bathalon. Elle se tiendra lundi à 19h au Bar Grill situé au 1390, 6e Avenue, à Saint-Georges de Beauce (secteur Ouest).

Coût : 5 $ non-membres. Info : info@shcf.com

Culture des orchidées

Les Orchidophiles de Québec vous propose une conférence sur la culture des orchidées avec Daniel Bédard. Une période de questions suivra. Elle aura lieu mardi à 19h30 au Montmartre, sis au 1669, chemin Saint-Louis. Coût : 5 $ non-membres.

Info : www.orchidophilesquebec.ca

Paresser au potager

Duberger-Les Saules en mouvement vous propose une conférence intitulée Comment

paresser au potager avec Larry Hodgson.

Elle aura lieu mardi à 19h au Centre Elzéar-Turcotte, 2455, boulevard Central,

dans Duberger. Coût : 5 $. Inscription obligatoire.

Info : info@loisirsdubergerlessaules.com ou 418 682-2429

Cours sur l'aménagement paysager

La Société d'horticulture de Québec vous

offre un cours intitulé Aménager son paysage avec les végétaux, donné par Alain Lorange, architecte paysager. Le cours sera offert les mardis soir 21 et 28 avril ainsi que les 5, 12, 19 et 26 mai à 19h30 au Centre Marchand situé au 2740, 2e Avenue Est à Québec. Coût : 125 $ membres, 145 $ non-membres. Date limite d'inscription : 19 avril. Info : 418 871-1665

Cours d'aménagement paysager

La Société d'horticulture Chaudière-Etchemin offre un cours d'aménagement paysager donné par Alain Lorange, architecte paysagiste, qui se tiendra les lundis 20 et 27 avril et 4,

11 et 25 mai de 19h30 à 22h au Centre civique,

959, rue de l'Hôtel-de-Ville, dans Saint-Jean-Chrysostome. Inscription obligatoire.

Coût : 125 $ membres, 145 $ non-membres.

Info : Jacques Hallé au 418 564-0544

Aménagements comestibles

Lili Michaud présentera le cours Aménagements comestibles le samedi 25 avril de 9h30

à 16h30 au YWCA (855, avenue Holland). Coût : 80 $ par cours. Information et inscription :

lili.michaud@sympatico.ca ou 418 522-5654

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à magazine@lesoleil.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer