Votre première orchidée

Photo du haut, des orchidées Phalaenopsis Memoria Ramona... (Photo www.jardinierparesseux.com)

Agrandir

Photo du haut, des orchidées Phalaenopsis Memoria Ramona Caines. À gauche, des Phalaenopsis schilleriana Pink Butterflies.

Photo www.jardinierparesseux.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Larry Hodgson</p>
Larry Hodgson

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Il y a de l'effervescence dans l'air parmi les amateurs d'orchidées de la région, car aujourd'hui et demain a lieu l'Orchidofolie, l'exposition annuelle des Orchidophiles de Québec. Des centaines d'orchidées seront présentées venant de partout du Québec et même de l'Ontario. Les amateurs trouveront plus de détails à la fin de cet article, car je dédie le texte principal aux néophytes, ceux qui ont entendu parler des orchidées et qui en ont déjà vu, sinon dans une exposition, du moins dans une jardinerie, mais qui n'en ont jamais cultivé. Après tout, les néophytes d'aujourd'hui seront les orchidophiles passionnés de demain!

Combattons l'orchidophobie

J'entends souvent des gens dire qu'ils ont peur d'essayer de cultiver des orchidées, que leur culture semble trop compliquée. Si c'est votre cas, je peux vous rassurer : si vous choisissez une orchidée bien adaptée à vos conditions, elle ne sera pas difficile à cultiver. Certaines orchidées sont même plus faciles à cultiver que la plupart des autres plantes d'intérieur. N'ayez crainte, je vais vous aider à bien réussir.

Bien choisir

Je recommande fortement aux débutants de commencer avec une phalaenopsis (Phalaenopsis), qu'on prononce «fa-lé-NOP-sis». C'est l'orchidée la plus accessible, la plus abordable et l'une des plus faciles à cultiver. On la reconnaît par ses épaisses feuilles en forme de pagaie assemblées en éventail. D'un côté ou l'autre de l'éventail sort une tige assez épaisse et nettement courbée à son extrémité supérieure qui porte des fleurs relativement aplaties et de diverses couleurs (blanches, roses, violettes, crème ou orangées, souvent tachetées de brun, de pourpre ou de rose) avec un labelle (pétale spécial plus complexe) souvent de couleur contrastante. Vous verrez sans doute quelques racines épaisses gris argenté à pointe verte qui débordent du pot, car la phalaenopsis, comme bien des orchidées, produit des racines aériennes. La plante est généralement de taille assez modeste, parfaite pour un rebord de fenêtre. D'ailleurs, les mini-phalaenopsis sont présentement très à la mode.

Pour votre première expérience, choisissez un plant mature, déjà en fleurs ou en boutons. D'accord, les jeunes plants (et il y en aura beaucoup en vente à l'exposition!) coûtent beaucoup moins cher, mais sont à plusieurs années de la floraison, ce qui demande trop de patience pour un débutant. Le meilleur choix serait une plante avec beaucoup de boutons floraux, mais seulement une ou deux fleurs ouvertes. Ainsi, vous profiterez d'une floraison prolongée. Comme les fleurs individuelles sont très durables, la floraison peut s'étaler sur un, deux ou trois mois, parfois plus!

Entretien

Placez votre nouvelle orchidée dans un emplacement bien éclairé, près d'une fenêtre, mais sans l'exposer à une chaleur intense. Pendant l'été, donc, il peut être sage de l'éloigner d'une fenêtre brûlante orientée au sud ou à l'ouest. Arrosez avec de l'eau tiède, jamais avec des glaçons (malgré ce qui est parfois indiqué sur l'étiquette attachée à certaines orchidées!), quand le terreau est presque sec, soit environ une fois tous les 7 à 10 jours. Après l'arrosage, enlevez le pot de culture (habituellement en plastique transparent) de son cache-pot et videz tout surplus d'eau qui s'y trouve, sinon les racines pourraient tremper dans l'eau et pourrir. Mensuellement entre mars et octobre, on peut ajouter un peu d'engrais pour orchidées à l'eau d'arrosage. La température normale de nos intérieurs conviendra à merveille à une phalaenopsis, mais elle préférera une légère baisse la nuit.

Après la floraison, raccourcissez la tige florale, coupant juste en bas de l'emplacement où se trouvait la première fleur de la floraison. Il arrive souvent que cette taille stimule une deuxième floraison sur une tige plus courte que la première. Certaines phalaenopsis fleurissent plus d'une fois par année, mais la plupart s'épanouissent annuellement, le plus souvent au printemps et à l'été.

Votre phalaenopsis ne refleurit pas? Habituellement, si vous avez suivi les autres consignes et que la plante paraît autrement en santé, le problème est un manque de lumière. Rapprochez-la de la fenêtre, du moins d'octobre à mars, et... patientez. Car avant que la plante réagisse positivement au changement, il peut falloir attendre plusieurs mois.

Ou achetez une deuxième phalaenopsis en fleurs. C'est d'ailleurs la solution du jardinier paresseux. Je suggère d'acheter une nouvelle «phal» fleurie chaque fois que la précédente arrête de fleurir. Ainsi, vous aurez toujours de belles fleurs, toute l'année. À vous de décider si vous gardez les anciennes pour essayer de les faire fleurir ou si vous les déposez au compost. Après tout, on jette bien les fleurs coupées fanées, n'est-ce pas?

Ne manquez pas l'Orchidofolie

Personnellement, j'ai bien l'intention de m'acheter une ou deux superbes orchidées à l'Orchidofolie cette année et aussi de prendre des dizaines, voire des centaines de photos. J'espère vous y rencontrer! 

Vous voulez y aller?

Quoi : Orchidofolie, l'exposition annuelle des Orchidophiles de Québec

Quand : aujourd'hui de 12h à 18h et demain de 9h à 17h

Où : à l'Envirotron de l'Université Laval, 2480, boulevard Hochelaga, derrière Place Ste-Foy.

Le stationnement est gratuit.

Entrée : 10 $ pour les adultes, 5 $ pour les étudiants et gratuit pour les enfants (12 ans et moins)

Info : www.orchidophilesdequebec.ca

Calendrier horticole

Comment devenir un jardinier paresseux

La Société d'horticulture de Saint-Apollinaire vous invite à sa prochaine conférence qui aura lieu demain à 13h30 à la salle communautaire de Saint-Apollinaire, au 83, rue Boucher. Larry Hodgson expliquera comment devenir un jardinier paresseux. Info : amelanchier.com ou 418 886-2874 

Choix des vivaces se cultivant au soleil

La Société d'horticulture et d'écologie de Portneuf invite la population à sa prochaine conférence qui aura lieu demain à 9h au Carrefour municipal, au 500, rue Notre-Dame, à Portneuf. Johane Boucher parlera du choix des plantes vivaces se cultivant au soleil. Coût : 5 $; gratuit pour les membres et les résidents de Port-neuf. Info : 418 285-2981 ou sheportneuf@globetrotter.net

Un été au grand air pour les plantes d'intérieur

La Société d'horticulture de Sainte-Foy vous invite à une conférence intitulée Un été au grand air pour les plantes d'intérieur avec Larry Hodgson. Elle se tiendra mardi à 19h30 au Centre sportif de Sainte-Foy (aréna, deuxième étage), au 930, avenue Roland-Beaudin. Coût : 6 $/non-membres. Info : 418 653-4785 ou 418 651-3837

Les dahlias

La Société d'horticulture Chaudière-Etchemin vous invite à une conférence sur les dahlias avec François Lefebvre. Elle aura lieu mardi à 19h30 au Centre civique, 959, rue de l'Hôtel-de-Ville, dans Saint-Jean-Chrysostome. Coût : 6 $/ non-membres. Info : 418 839-4680

Les boîtes à fleurs et les jardinières

La Société d'horticulture et d'écologie de Charlesbourg vous invite à une conférence qui se tiendra mardi à 19h30 au Centre culturel et communautaire de Charlesbourg, au 7575, boulevard Henri-Bourassa, salle 20. Johane Boucher vous parlera des boîtes à fleurs et des jardinières. Coût : 6 $/non-membres. Info : s.h.e.charlesbourg@hotmail.com

Arbustes et vivaces à floraison prolongée

La prochaine conférence de la Société d'horticulture et d'écologie de Montmagny aura lieu mardi à 19h à la cafétéria Jean-Pierre-Després de l'école secondaire Louis-Jacques-Casault (porte 141), sise au 141, boulevard Taché Est, à Montmagny. À cette occasion, Gilles Paradis viendra proposer toute une gamme de végétaux à floraison prolongée. Coût : 5 $/non-membres. Info : 418 248-9322

Cours sur l'aménagement paysager

La Société d'horticulture de Québec offre un cours intitulé Aménager son paysage avec les végétaux, cours qui sera donné par Alain Lorange, architecte paysager. Le cours sera offert les mardis soir 14, 21 et 28 avril ainsi que les 5, 12 et 19 mai à 19h30 au Centre Marchand, situé au 2740, 2e Avenue Est, à Québec. Coût : 125 $ pour les membres, 145 $ pour les non-membres. Date limite de l'inscription : 12 avril. Info : 418 871-1665

Aménager avec des plantes indigènes

La bibliothèque Jean-Luc-Grondin vous invite à une conférence gratuite intitulée Aménager avec

des plantes indigènes donnée par Larry Hodgson. Elle aura lieu jeudi à 19h au 325, chemin du Hibou,

 à Stoneham-et-Tewkesbury. Info : 418 848-2381 ou www.villestoneham.com

Cours d'aménagement paysager

La Société d'horticulture Chaudière-Etchemin offre un cours d'aménagement paysager donné par Alain Lorange, architecte paysagiste, qui se tiendra les lundis 13, 20 et 27 avril et 4, 11 et 25 mai de 19h30 à 22h au Centre civique, 959, rue de l'Hôtel-de-Ville, dans Saint-Jean-Chrysostome. Préinscription obligatoire. Coût : 125 $/membres; 145 $/non-membres. Info : Jacques Hallé, 418 564-0544

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à magazine@lesoleil.com.

Aubergine en plein air à Québec ... (PHOTO WWW.JARDINIERPARESSEUX.COM) - image 3.0

Agrandir

Aubergine en plein air à Québec 

PHOTO WWW.JARDINIERPARESSEUX.COM

Gourde longue du Viêtnam ... (PHOTO FOURNIE PAR PAULINE GAGNON) - image 3.1

Agrandir

Gourde longue du Viêtnam 

PHOTO FOURNIE PAR PAULINE GAGNON

Réponses à vos questions

Aubergine qui fait patate

Q J'essaie de cultiver des aubergines en zone 3 (près de Roberval au Lac-Saint-Jean) et même si je pars mes plants en semis, ils réussissent à fleurir, mais ne produisent pratiquement pas. L'été dernier, je les ai plantés plein sud, mais j'ai eu une seule petite aubergine. J'aimerais répéter encore cet été, car j'aime beaucoup ce légume. Me conseillez-vous une variété plus nordique? Ou que dois-je ajouter à ma terre?

Thérèse Doré 

R C'est tout un exploit que de réussir l'aubergine à Roberval! C'est un légume d'origine tropicale, qui aime la chaleur et une longue saison de croissance. Dans votre région, il faudrait presque nécessairement cultiver ce légume sous un abri, soit une petite structure couverte de plastique transparent ou un tunnel de plastique placé sur le rang. Semez-les à l'intérieur, bien sûr, pour leur donner une avance sur la saison et réchauffez le sol avec un paillis de plastique noir dès que la neige fond. Sous abri, il n'y a pas nécessairement d'insectes pour polliniser les fleurs, donc il peut être nécessaire de le faire vous-même, avec un coton-tige. Il n'y a pas de traitement spécial à donner au sol, sinon d'y incorporer de la matière organique et un engrais biologique, comme pour tous les légumes. Enfin, préférez les variétés à maturation rapide, comme Little Finger, Diamond et Slim Jim. Bonne chance!

De la cendre de bois au jardin? 

Q Est-ce que la cendre est bénéfique pour le potager?

Andrée Vachon

R Les cendres de bois contiennent des minéraux, notamment du potassium, et peuvent donc être utiles au potager. Par contre, les cendres sont très alcalines et peuvent brûler les végétaux si elles touchent aux feuilles ou aux racines, il faut donc les appliquer avec parcimonie. La tradition veut qu'on les applique sur la neige à la fin de l'hiver, ce qui assure une bonne dilution. Évitez d'en appliquer sur les plantes acidophiles, comme les bleuets. Si vous pensez en utiliser régulièrement, faites faire une analyse du sol aux quatre ou cinq ans, car, à force d'en appliquer, le sol peut devenir trop alcalin.

Plante vietnamienne à identifier

Q Je voudrais identifier cette probable courge [voir la photo à droite] dont j'ai rapporté des graines du Viêtnam.  

Pauline Gagnon

R C'est une «longue gourde», une variété de gourde commune (Lagenaria siceraria). Cette plante annuelle grimpante n'est pas une courge (Curcurbita), mais une proche parente, et contrairement à la courge, elle produit des fleurs blanches plutôt que jaunes. La gourde longue est très populaire dans la cuisine asiatique : on récolte les fruits immatures, à la manière des courgettes, car à maturité ils deviennent coriaces et indigestes. Habituellement, on fait monter la plante grimpante sur un treillis, mais si vous avez beaucoup d'espace, vous pouvez la laisser courir sur le sol. La gourde se cultive au Québec, mais seulement dans un emplacement chaud, protégé du vent. Semez les graines à l'intérieur, en pot de tourbe, vers le début mai. Avant de les semer, laissez les graines dures tremper dans un Thermos rempli d'eau chaude pendant la nuit pour les ramollir, ce qui stimulera une germination plus rapide.

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrier@jardinierparesseux.com

Par courrier à

Le jardinier paresseux

Le Soleil

C.P. 1547, succ. Terminus

Québec (Québec) G1K 7J6

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer