Surprenants végétaux

Sachant que les tomates sont carnivores, les mangeriez-vous... (PHOTO SEMENCES STOKES)

Agrandir

Sachant que les tomates sont carnivores, les mangeriez-vous quand même?

PHOTO SEMENCES STOKES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Larry Hodgson</p>
Larry Hodgson

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Avec quelques 400 000 espèces de plantes sur la planète, il est évident que le monde végétal recèle son lot de surprises. Voici quelques informations que vous ne connaissiez probablement pas au sujet des plantes.

Le welwitschia est si bizarre qu'on peine à... (PHOTO UGO SCHMIDT, WIKIMEDIA COMMONS) - image 1.0

Agrandir

Le welwitschia est si bizarre qu'on peine à le décrire.

PHOTO UGO SCHMIDT, WIKIMEDIA COMMONS

Le dendrocalamus est une graminée qui peut atteindre... (Photo www.jardinierparesseux.com) - image 1.1

Agrandir

Le dendrocalamus est une graminée qui peut atteindre la hauteur d'un édifice de 15 étages, un peu trop haut pour la tondeuse de pelouse moyenne.

Photo www.jardinierparesseux.com

1. Les tomates sont des plantes carnivores

Les poils collants des tiges des tomates servent de pièges pour de petits insectes. Ceux-ci meurent et tombent au sol pour être absorbés par les racines de la plante après leur décomposition. On considère ainsi que la tomate est une plante carnivore, mais un carnivore passif. La dionée gobe-mouche (Dionaea muscipula) est un exemple de plante carnivore active: son piège se referme sur les insectes qui les visitent. La pomme de terre aussi est un carnivore passif. Malgré ce passé carnivore, la plupart des végétariens acceptent volontiers de manger les tomates et les pommes de terre.

2. L'odeur du gazon tondu est un cri de détresse

L'odeur du gazon fraîchement tondu qui émoustille bien des jardiniers est en fait causée par des composés organiques volatils libérés par les graminées qui la composent dans le but d'aviser ses voisines qu'elles se font attaquer. Dans la nature, la graminée libère ses composés lorsqu'elle est victime d'un insecte nuisible ou d'un mammifère brouteur d'herbe. Ainsi elle prévient les graminées voisines d'une attaque éminente et celles-ci peuvent commencer à s'y préparer en produisant des produits dissuasifs: des composés toxiques ou des goûts désagréables. Sans doute que, avec le temps, les graminées de gazon apprendront à émettre des odeurs nauséabondes lors de la tonte afin de décourager les humains de les tondre!

3. Les arbres vivants sont en bonne partie morts

La plupart des arbres matures sont composés de 99 % de cellules mortes. Les seules parties vivantes sont les feuilles, les bourgeons, l'apex des branches, l'extrémité des racines et une mince couche sous l'écorce (le cambium) qui sert de système de livraison des aliments. C'est pour cette raison qu'un arbre creux peut vivre pendant des décennies même si son bois est presque entièrement disparu: le coeur de l'arbre est toujours mort de toute façon et son absence change peu à la survie de l'arbre.

4. La caféine est en fait un insecticide

Le caféier (Coffea arabica) produit la caféine non pas pour rendre les résidus torréfiés de ses graines plus stimulantes, mais comme insecticide. En effet, les insectes qui essaient de manger un caféier s'en trouveront paralysés et peuvent même en mourir. Tristement pour les caféinomanes jardiniers, arroser ses plantes avec du café ne repoussera pas les insectes: la caféine se décompose trop rapidement pour être efficace à ce niveau et, de plus, la caféine est aussi légèrement toxique aux racines et aux champignons bénéfiques du sol. Ainsi, il n'est pas recommandé d'arroser vos plantes avec du café. Vous pouvez toutefois mettre le marc de café dans le compost et l'appliquer plus tard à vos plantes. Une fois décomposé, au contraire d'être nuisible, le marc de café est bénéfique pour les plantes, enrichissant le sol en minéraux.

5. Les plantes reconnaissent leur parenté

Plusieurs études démontrent que les plantes reconnaissent leurs frangines, soit les plantes issues de la même mère, et leur offrent des traitements de faveur. Notamment, quand une plante pousse à côté d'une parente, elle dirige moins de racines dans sa direction et pousse moins rapidement, lui laissant la chance de s'établir. La présence d'une plante non apparentée dans le secteur, cependant, provoque la réaction contraire: elle envoie plus de racines en sa direction pour lui voler l'espace au sol et grandit plus rapidement pour créer de l'ombre, ainsi sa compétitrice aura moins de chances de survivre.

5. L'arbuste le plus dangereux au monde

Le gimpy-gimpy (Dendrocnide excelsa), d'Australie, est réputé l'arbuste le plus dangereux au monde... et aussi le plus douloureux. Tout contact avec ses feuilles munies de poils irritants provoque une réaction qu'on a comparée à un mélange d'acide brûlant et d'électrocution. La douleur peut persister des semaines, même jusqu'à 20 ans, et a poussé plus d'une victime au suicide. Les forestiers qui travaillent dans le secteur où la plante abonde doivent porter le même genre de combinaison que le personnel travaillant auprès des patients atteints d'Ebola. Seriez-vous surpris d'apprendre que le gimpy-gimpy appartient à la même famille que l'ortie?

6. Les bambous sont des graminées

Malgré leur taille, les bambous sont des graminées, tout comme l'herbe de nos gazons et le blé de nos champs. Contrairement aux graminées habituelles, toutefois, leurs tiges sont ligneuses et persistent d'une année à l'autre. On peut donc dire que ce sont des «graminées arbustives». Le plus haut des bambous, Dendrocalamus giganteus, une espèce tropicale asiatique, peut atteindre 50 m de haut, l'équivalent d'un édifice de 15 étages. C'est aussi la plante à la croissance la plus rapide au monde, gagnant jusqu'à 90 cm par jour. Par contre, le plus petit bambou, Pleioblastus pygmaeus, ne dépasse pas 20 cm de hauteur si on le cultive au soleil. Ce bambou de zone 4 est utilisé comme pelouse sans tonte au Jardin des Quatre Vents à La Malbaie.

7. Les plantes nous fournissent l'oxygène que nous respirons

Ne craignez pas de partager votre demeure avec des plantes. Oui, on sait qu'elles produisent de l'oxygène et absorbent le dioxyde de carbone le jour et font le contraire le soir. Mais vous ne manquerez pas d'oxygène pendant la nuit, car les plantes produisent environ 10 fois plus d'oxygène qu'elles n'en absorbent. Ainsi, elles oxygènent votre demeure! D'ailleurs, si ce n'était des plantes, il n'y aurait presque pas d'oxygène dans l'atmosphère : les humains doivent donc leur survie aux plantes.

8. La plante la plus bizarre au monde

La plante la plus bizarre au monde est sans doute la welwitschia (Welwitschia mirabilis) du désert du Namib (Afrique). C'est une plante gymnosperme (donc, apparentée aux conifères) qui pousse à partir d'un tronc court et épais, sans aucune branche, qui ressemble à une souche brûlée. Ce tronc ne produit de toute sa vie que deux feuilles qui croissent continuellement à partir de leur base et qui peuvent atteindre 2 à 4 mètres de long. À mesure que les feuilles s'allongent, elles se font déchirer en lanières par le vent, s'assèchent et meurent à leur extrémité. Ainsi, la feuille pousse constamment à une extrémité et meurt constamment à l'autre. Comme on estime l'âge de certaines welwitschias à 2000 ans, les feuilles ont donc aussi cet âge vénérable. L'épithète botanique de la welwitschia, mirabilis, reflète ce système de croissance bizarre: il veut dire «miracle». C'est une plante unique en son genre - littéralement, car le genre Welwitschia ne contient que cette seule espèce - et est aussi la seule espèce survivante dans sa propre famille, les Welwitschiacées. On la considère comme un fossile vivant, car l'espèce existe depuis au moins 105 millions d'années, époque où sa distribution était beaucoup plus vaste.

L'hydrangée aborescente Annabelle attire peu les abeilles.... (Photo www.jardinierparesseux.com) - image 2.0

Agrandir

L'hydrangée aborescente Annabelle attire peu les abeilles.

Photo www.jardinierparesseux.com

Réponses à vos questions

Arbustes qui n'attirent ni guêpes ni abeilles

Q J'aimerais mettre quelques arbustes de taille modeste (pas plus que de 90 à 120 cm) sur le côté du chalet. J'aime beaucoup les hydrangées, mais il y a une contrainte; je suis intolérante aux piqûres de guêpes et d'abeilles. J'aimerais savoir si les hydrangées attirent les guêpes et abeilles. Sinon, pouvez-vous me suggérer une autre sorte d'arbuste?

Hélène Bédard

R Les guêpes ne sont pas très avides des fleurs, préférant la viande, les fruits tombés au sol... et nos assiettes de pique-nique. Les abeilles, par contre, ne vivent que pour les fleurs et seront attirées par presque toute fleur voyante et même par les fleurs peu voyantes, mais très parfumées. Évidemment, les hydrangées ont des fleurs très voyantes: c'est pour leur floraison abondante et attrayante qu'on les cultive! Par contre, plusieurs cultivars modernes produisent surtout des fleurs stériles qui ne donnent ni pollen ni nectar et alors les abeilles apprennent assez rapidement à les éviter. C'est le cas notamment de deux hydrangées classiques: Hydrangea arborescens 'Annabelle', zone 3, et H. paniculata 'Grandiflora', également zone 3. 'Annabelle' est passablement de la hauteur que vous voulez: environ de 1 à 1,5 m. 'Grandiflora' est beaucoup plus grand : de 3 à 5 m à maturité. Par contre, vous pouvez rabattre 'Grandiflora' à 10 cm du sol tous les printemps et elle repoussera tout en restant à moins de 1,2 m de hauteur. Pour éviter toute abeille, par contre, il faut choisir les arbustes dont la floraison n'est d'aucun intérêt pour les pollinisateurs. Sous notre climat, il n'y a essentiellement que les conifères qui appartiennent à ce groupe. Il existe une vaste gamme de conifères nains qui pourraient servir d'arbustes et qui n'attireront pas du tout les abeilles et les guêpes. C'est peut-être le meilleur choix dans votre cas.

Ces semences peuvent-elles pousser au Québec?

Q À la suite d'une visite aux Butchart Gardens, j'ai ramené des graines d'Indian Paintbrush (Castilleja spp.), de St. John's Wort (Hypericum perforatum) et de Siberian Wallflower (Erysimum x marshalliii). Est-ce qu'elles ont des chances de survivre à nos hivers québécois? Et y a-t-il des particularités quant à leur plantation?

Luce Garon, La Pocatière

R Évidemment, le climat de l'île de Vancouver, où se trouvent les Jardins Butchart, est beaucoup plus doux que le nôtre: zone 8 comparativement à zone 4. Malgré tout, toutes les plantes mentionnées peuvent croître chez nous... sous certaines conditions. Notez que les trois espèces sont des plantes de plein soleil préférant des sols moyennement riches et humides, mais bien drainés.

Il y a de nombreuses espèces indigènes de Indian Paintbrush (pinceau d'Indien ou castilléjie [Castilleja spp.]) dans l'Ouest canadien, mais aussi quelques espèces dans l'Est. Ces belles plantes aux fleurs souvent rouges sont des hémiparasites: elles produisent leurs propres racines, mais doivent aussi parasiter une autre plante, habituellement une graminée, ce qui rend leur culture un peu spéciale. Le plus facile, c'est de semer les graines à l'automne (les graines doivent subir une longue période au froid pour germer), directement au pied d'une graminée. Si vous avez accès au sol à cette date tardive, il n'est pas trop tard pour faire le semis. On peut aussi semer les graines dans un pot de terreau humide avec des graines de graminées et mettre le pot au frigo pour 90 jours avant de l'exposer au soleil. La plupart des espèces de pinceau indien sont bisannuelles.

Le St. John's Wort ou millepertuis (Hypericum perforatum), aux fleurs jaunes, est une plante vivace médicinale et ornementale de zone 3 qui poussera facilement à partir de semis faits à l'intérieur en mars ou directement au jardin au printemps. Les semis doivent être exposés au soleil pour germer. Ils fleuriront à partir de la deuxième année.

Le Siberian Wallflower ou giroflée des murailles (Erysimum x marshallii, mais mieux connue sous son ancien nom, Cheiranthus x allionii)est une bisannuelle rarement cultivée au Québec. Théoriquement rustique (on dit zone 4), en fait, elle tolère mal nos hivers humides. Mieux vaut alors la traiter comme une annuelle et la semer très tôt dans la maison, en janvier, pour une floraison la première année. Repiquez-la dehors tôt, au début de mai, car elle fleurit mieux quand elle subit des températures froides. Elle devrait produire des masses de fleurs orangées très parfumées assez rapidement.

***

Calendrier horticole

Vous cherchez des activités horticoles pour meubler vos temps libres? En voici quelques-unes pour les jours qui viennent.

Démonstration de mise en forme

Le Groupe Bonsaï Québec de la Société des Amis du Jardin Van den Hende vous propose une démonstration de la mise en forme des mélèzes et les genévriers avec François Calovi. Elle aura lieu le lundi à 19h30 au local 1240 du pavillon Envirotron, situé au 2480, boulevard Hochelaga à Québec. Coût: 7 $/membres, 12 $/non-membres. Info: 418 656-3410

Herboristerie traditionnelle

La Société d'horticulture de Québec vous propose une conférence présentée par Hélène Mathieu intituléeL'herboristerie traditionnelle. Elle aura lieu mardi à 19h30 au Centre Marchand, situé au 2740, 2e Avenue Est à Québec. Coût: 5 $/non-membres. Info: 418 871-1665

Décorations de Noël

La Société d'horticulture de Sainte-Foy vous invite à une conférence sur les décorations de Noël avec Christine Phan. Elle se tiendra mardi à 19h30 au Centre sportif de Sainte-Foy (aréna, 2e étage), au 930, avenue Roland-Beaudin. Coût: 6 $/non-membres. Info : 418 653-4785 ou 418 651-3837

Hibiscus vivaces et magnolias

Mercredià 19h30au 51A,rue Déziel, la Société d'horticulture de Lévis vous invite à une conférence avec Suzanne Pineault, qui parlera des hibiscus vivaces et des magnolias. Coût: 6 $/non-membres. Info : info@shlevis.org ou418 838-9578

5 à 7 de Noël

La Société d'horticulture de Saint-Apollinaire invite ses membres à son 5 à 7 de Noël qui aura lieu samedi prochain à 17h à la salle du conseil de Saint-Apollinaire, au 91, rue Principale. Info: www.amelanchier.com

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à magazine@lesoleil.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer