Un romarin de Noël

Une autre création horticole de Noël : le romarin-sapin... (Photo www.jardinierparesseux.com)

Agrandir

Une autre création horticole de Noël : le romarin-sapin

Photo www.jardinierparesseux.com

Partager

Sur le même thème

Larry Hodgson, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) Depuis quelques années déjà, les jardineries et les grands magasins ajoutent à leur éventail de plantes de Noël le romarin pyramidal. On dirait presque un sapin! Après tout, il porte une profusion de feuilles vert glauque très étroites, comme des aiguilles, et dégage un arôme séduisant quand on le frôle, qui n'est pas si loin des effluves de sapin. Malgré les ressemblances entre le romarin et le sapin, cependant, le romarin (Rosmarinus officinalis) n'est pas un conifère, ni même un arbre, mais un petit arbuste de la famille de la menthe (Lamiacées). Même sa forme pyramidale est un subterfuge : en fait, le romarin est plutôt un arbuste au port évasé, plus large que haut, mais les producteurs réussissent à lui donner une silhouette de sapin par une taille assidue.

Une recommandation hésitante

Disons-le tout de suite : le romarin taillé n'est pas la meilleure des plantes de Noël pour le débutant. La plupart des plantes de Noël ont une culture relativement facile : même un pur novice peut les garder en bon état sans trop d'efforts, pendant le temps des Fêtes du moins. D'ailleurs, plusieurs réussissent à les conserver année après année. Le romarin, lui, nécessite plus de doigté.

Il y a trois secrets reliés à la culture du romarin à l'intérieur. Le premier est qu'il doit profiter d'un éclairage maximal : aucune autre plante de Noël n'est aussi exigeante à cet égard. Donc, si vous n'avez pas une fenêtre très ensoleillée devant laquelle la placer, cette plante n'est pas pour vous. Le deuxième est qu'il est très spécifique dans ses besoins en eau. Trop d'eau, il meurt; pas assez, il crève. Le truc consiste à enfoncer un doigt dans son terreau tous les jours. S'il est encore humide, n'arrosez pas, mais la journée où il passe de «un peu humide» à «sec au toucher», il faut bien arroser, assez pour humidifier toute la motte. Jetez toutefois tout surplus d'eau qui se retrouve dans la soucoupe.

J'ai dit qu'il y avait un troisième secret, mais les deux premiers suffisent pour garder la plante en bon état pendant les deux ou trois semaines de la période des Fêtes. Si vous voulez conserver votre romarin pour le reste de l'hiver, cependant, il faut lui offrir en plus de la fraîcheur. Des nuits à 15 °C et même moins, si possible. En baissant le thermostat, vous aiderez à recréer les conditions de sa Méditerranée native, où les hivers sont frais, mais exempts de gel.

Quand ça ne va pas, le romarin meurt. Rapidement. Ses aiguilles prennent subitement une teinte nettement plus grise et quand vous y touchez, elles ne plient pas comme des feuilles vivantes, mais restent rigides et tendent à tomber ou à casser.

S'il y a un bon côté au décès de votre romarin, c'est qu'au moins vous pouvez manger la carcasse! En effet, les feuilles aiguillesques du romarin sont comestibles fraîches ou séchées. Ramassez les feuilles sèches et conservez-les dans un bocal pour les utiliser peu à peu dans votre cuisine au cours de l'année. Elles peuvent se conserver plusieurs décennies.

Votre romarin a survécu

C'est le printemps et votre romarin est encore en vie? Félicitations! Mais il ne faudrait pas le laisser toute l'année à l'intérieur : à cause des fenêtres qui absorbent et reflètent une partie importante des rayons solaires, la lumière la plus intense dans la maison n'équivaut qu'à un éclairage moyen à l'extérieur. Et rappelez-vous que le romarin est habitué au soleil intense de la Méditerranée.

Donc, dès la fin de mai, commencez graduellement à acclimater votre romarin au plein air. Placez-le à l'ombre au début, puis après quelques jours, à la mi-ombre, puis au plein soleil. Vous le trouverez plus facile à maintenir à l'extérieur : il est dans son élément et ça paraît. Arrosez-le plus souvent, avant que le terreau soit tout à fait sec. Un tout petit peu d'engrais (le romarin n'est pas une plante gourmande) sera utile. Si vous voulez lui conserver une forme pyramidale, il va falloir aussi le tailler régulièrement, environ une fois par mois, sinon il prendra une silhouette plus évasée. Ne jetez pas les retailles : elles vous serviront dans la cuisine.

Votre plante devrait aussi fleurir pendant l'été : de petites fleurs bleu pâle apparaîtront de partout. Quand viendra l'automne, laissez votre romarin à l'extérieur plus longtemps que les autres plantes : il appréciera la fraîcheur des nuits automnales. Ne le rentrez que lorsque le gel menace enfin. Et même là, il pourrait tolérer une touche de gel, mais mieux vaut ne pas courir de risques : une plante en pot est plus fragile qu'une plante poussant en pleine terre dans le Sud. À l'intérieur toutes, amiral! Dans la maison, reprenez le régime d'hiver : soleil, fraîcheur et arrosages modérés.

Une belle légende à raconter

Le nom Rosmarinus vient du latin et veut dire «rosée de la mer», puisque la plante pousse si près de la Méditerranée que l'eau saline s'y condense souvent. Mais les premiers chrétiens ont trouvé une autre origine. Rosmarinus, d'après eux, veut dire «rose de Marie». Paraît-il que le romarin aurait toujours eu des fleurs blanches, jusqu'au jour où Marie, après avoir lavé sa cape bleue, l'aurait étendue sur un arbuste de romarin pour la faire sécher... et la couleur bleue aurait déteint sur les fleurs. Depuis, les fleurs du romarin conservent cette coloration céleste!

Donc, un romarin de Noël : un défi, certes, mais pas un défi impossible à relever. Et il fait un si joli et aromatique sapin de Noël!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer