Sapin en pot: chronique d'une mort annoncée

L'idée de vendre des sapins en pot pour... (Photo www.jardinierparesseux.com)

Agrandir

L'idée de vendre des sapins en pot pour la période de Noël peut sembler géniale à première vue, mais...

Photo www.jardinierparesseux.com

Partager

Sur le même thème

Larry Hodgson, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) En décembre, on voit de plus en plus de sapins de Noël vivants en pot, sur le marché au Québec. Il s'agit de véritables sapins (Abies balsamea et autres) de climat froid dont l'étiquette suggère qu'on peut les replanter ultérieurement à l'extérieur, où ils continueront d'égayer notre aménagement pendant des années à venir. On y suggère, de plus, que c'est un choix des plus écologiques. Mais est-ce vrai?

Un sapin rustique dans le salon

Il y a un gros problème avec cette nouveauté : le sapin est un végétal de climat froid qui ne tolère pas facilement les conditions chaudes et sèches de nos intérieurs. C'est pourquoi la vaste majorité de ces sapins de Noël vivants ne seront plus vivants au printemps. Dans un tel cas, non seulement aurez-vous payé plus cher pour un produit qui vous donnera peu de satisfaction, mais il n'y aura alors aucun bénéfice réel pour l'environnement par rapport à un arbre coupé.

Pour comprendre pourquoi un sapin vivant a tant de difficultés à s'acclimater à nos intérieurs, voici comment cet arbre s'acclimate habituellement à l'hiver.

Un sapin en été n'est pas très rustique, gelant rapidement si on l'expose le moindrement au gel, mais à l'automne, alors que les jours raccourcissent et la température baisse graduellement, il acquiert peu à peu une excellente résistance au froid, jusqu'à - 40 °C et même moins. Il conserve cette protection jusqu'à ce que la température se réchauffe au printemps, moment où sa sève recommencera à circuler et sa croissance reprendra et où il perdra de nouveau sa résistance au gel.

Si on rentre un sapin en pot trop longtemps pendant le temps des Fêtes, sa sève commencera à circuler et il perdra donc la rusticité qu'il a acquise. Vous voilà avec un beau dilemme : si vous laissez l'arbre dans la maison jusqu'au printemps, il perdra ses aiguilles à cause de l'air sec et les températures excessives de nos maisons et mourra; si vous le placez directement à l'extérieur après les Fêtes, il gèlera et mourra. Dans les deux cas, il ne survivra pas.

Que faire : option 1

Il n'est pas impossible de garder un sapin vivant dans la maison, mais c'est tout un défi! Idéalement, vous ne devez pas le garder à l'intérieur plus de quatre jours : ainsi, il n'aura pas le temps de réagir au changement de température. Vous pouvez après le sortir et le placer dans un emplacement abrité jusqu'au printemps. Mais un sapin de Noël qui ne sert que quatre jours, c'est un peu décevant. Si vous voulez le conserver plus longtemps (mais au maximum 10 jours), voici comment faire.

D'abord, achetez votre sapin d'un marchand qui conserve ses arbres à l'extérieur. Les sapins offerts à l'intérieur d'un magasin vivent déjà sur du temps emprunté (qui est un maximum de 10 jours) et ne survivront probablement pas, peu importe le traitement que vous leur donnerez.

Laissez l'arbre acheté à l'extérieur le plus longtemps possible (moins il passe de temps à l'intérieur, plus il sera en santé à la fin), le conservant sur le balcon ou la terrasse. Lors de l'entrée dans la maison, vaporisez-le avec un produit antidessicant (la marque habituelle est Wilt-Pruf). Ce produit est offert en jardinerie, mais il faut le demander : il n'est pas offert sur les tablettes. Il s'agit d'une cire naturelle qui aide à réduire l'assèchement des aiguilles et donc leur chute. Placez l'arbre dans la pièce la plus fraîche possible, loin de toute source de chaleur. Baissez la température nocturne à 15 °C.

Vous pouvez le décorer à votre guise, mais optez pour des ampoules DEL qui dégagent peu de chaleur. Arrosez le sol au besoin s'il devient sec au toucher, mais ne le laissez pas tremper dans une soucoupe pleine d'eau. Et ne fertilisez pas : la dernière chose que vous voudriez faire, c'est de l'encourager à pousser!

Avant le délai de 10 jours (de préférence, 7), enlevez les décorations et placez l'arbre dans un endroit très frais, juste au-dessus du gel : un garage chauffé ou une galerie vitrée, peut-être. Il ne faut pas le placer directement à l'extérieur tout de suite : il a perdu sa résistance au gel et devra la regagner. Après une semaine ou deux, idéalement au cours d'un redoux, placez-le à l'extérieur dans un endroit bien à l'abri du vent. Couchez la plante sur le côté et recouvrez-la de neige. Si la neige manque, couvrez-la de paillis fin (un sac ou deux) ou de branches de sapin.

Quand le printemps arrivera enfin, vous pourrez redresser votre sapin et le planter en pleine terre... s'il est toujours en vie, du moins.

Et si jamais votre tentative de réacclimater un sapin aux conditions de plein air tourne au vinaigre, soyez philosophe : le sapin baumier n'est pas un si joli arbre pour les terrains de notre région (il est plus à l'aise dans le Grand Nord) et de plus, qui a vraiment de la place pour un si gros arbre sur son terrain?

Option 2

Comme vous avez pu le constater, maintenir un sapin vivant dans la maison n'est pas une si bonne idée. Mais vous pouvez choisir un conifère plus adapté aux conditions de nos demeures! Il existe, en effet, des conifères subtropicaux qui ne sont pas de véritables sapins (Abies), mais qui les imitent à un certain degré. Ces plantes sont capables de vivre dans nos demeures en permanence en tant que plantes d'intérieur. Dans cette catégorie, il y a le sapin de Norfolk (Araucaria heterophylla) et le cyprès de Monterey doré (Cupressus macrocarpa 'Gold Crest'). L'un ou l'autre vous permettra d'avoir un «sapin» vivant dans votre maison ce Noël et pendant plusieurs années à venir!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer