Contrer la dépression saisonnière... grâce aux végétaux

Disposer des plantes d'intérieur dans une pièce de...

Agrandir

Disposer des plantes d'intérieur dans une pièce de la maison ou au bureau a un effet positif sur notre santé morale et physique.

Partager

Sur le même thème

Larry Hodgson, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) À l'automne, on tend à se laisser aller à la dépression, un état appelé par les spécialistes «trouble affectif saisonnier» (TAS) ou SAD (de l'anglais seasonal affective disorder). En langage courant, on dit plutôt dépression saisonnière ou blues hivernal.

Les symptômes sont multiples : diminution d'énergie, perte d'intérêt, isolement, insomnie, etc. La cause de ce problème n'est pas bien comprise, mais on ne pense plus que le facteur le plus important soit la grisaille du temps, comme on le croyait autrefois, mais plutôt la longueur du jour réduite. Selon cette théorie, l'être humain a évolué sous les tropiques, où les journées durent environ 12 heures toute l'année et il aurait de la difficulté à composer avec des journées de moins de 12 heures. Or, dans nos régions, les journées ont nettement moins de 12 heures cinq mois par année!

Évidemment, loin de moi l'idée de me faire psychologue : si vous souffrez de dépression profonde, bien sûr il faut consulter! Mais si vous ne vous sentez que légèrement déprimé durant les mois d'hiver, il y a plusieurs façons d'y faire face.

Le traitement des experts pour les TAS serait la luminothérapie, soit l'exposition de façon quotidienne à une source artificielle de lumière supérieure à 2000 lux. Il existe à cette fin des lampes spéciales près desquelles vous pouvez vous placer quelques heures par jour; celles qui produisent jusqu'à 10 000 lux ne demandent que 30 minutes d'exposition. Mais il existe aussi une thérapie encore moins coûteuse et, quant à moi, plus plaisante : s'entourer de plantes.

Un intérieur ou un bureau dans lequel on... (www.jardinierparesseux.com) - image 2.0

Agrandir

Un intérieur ou un bureau dans lequel on trouve des plantes d'intérieur a un effet positif sur le moral et le physique des gens.

www.jardinierparesseux.com

Les bienfaits des végétaux sur la santé

Il existe de nombreuses études (littéralement des centaines!) qui indiquent que la présence des végétaux dans l'environnement des humains a un effet bénéfique sur leur santé, tant mentale que physique. Travailler avec les plantes (les arroser, les rempoter, etc.) a un effet déstressant reconnu, mais même juste les voir apaise l'esprit. Paraît-il que même regarder des photos de jardins est bénéfique pour la psyché! C'est pourquoi les hôpitaux et les maisons de retraite modernes s'efforcent d'ajouter des jardins extérieurs à leurs terrains et d'incorporer des espaces pour des plantes vivantes dans les chambres. Même à l'école, les étudiants apprendraient plus facilement et retiendraient davantage d'information quand la salle de classe contient de la verdure.

Des employeurs n'ont pas hésité à emboîter le pas : les bureaux qui ont une bonne part de plantes vertes profiteraient d'une diminution de l'absentéisme et d'une amélioration du sentiment de bien-être des employés. La productivité augmente passablement... et les profits aussi!

Évidemment, une partie de ces effets est physique : les plantes filtrent l'air de ses impuretés, augmentent (légèrement) le taux d'oxygène, améliorent l'humidité relative et amenuisent les bruits de fond, tous des facteurs qui affectent positivement la santé des humains. Mais l'effet psychologique semblerait encore plus important. Autrement, comment expliquer le fait que les gens qui voient des plantes au loin, sans jamais les approcher, les toucher ni profiter du filtrage d'air qu'elles offrent, se sentent plus heureux et moins anxieux?

Des plantes chez vous

Il ne serait pas nécessaire de remplir sa maison de végétaux pour profiter des effets psychologiques de leur présence : une plante çà et là ou un petit regroupement de végétaux dans le coin du salon, il n'en faudrait pas plus pour réduire le stress. Et si votre employeur ne fournit pas de végétaux d'intérieur, peut-être pourriez-vous obtenir la permission d'en apporter?

Pour être efficaces, cependant, les plantes doivent pouvoir rester en vie : une plante brune et morte n'est d'aucune efficacité. Ainsi il faut considérer les besoins des végétaux avant d'en incorporer dans votre décor intérieur.

Pensez d'abord et avant tout que la lumière est l'unique source d'énergie des plantes. Ce ne sont pas les engrais qui nourrissent les plantes comme bien des gens le pensent, mais le soleil. Donc, nécessairement, l'espace doit recevoir un certain éclairage. Quelques plantes - cactées et la plupart des plantes à fleurs, par exemple - demandent beaucoup de soleil pour bien pousser : il n'est pas évident de les conserver ailleurs que sur le rebord d'une fenêtre ensoleillée. Plusieurs plantes vertes, par contre, peuvent pousser dans des emplacements passablement sombres et sont alors les variétés les plus faciles à cultiver.

Aussi, il faut les arroser. Il n'y a pas de règle fixe quant à la fréquence des arrosages : selon les conditions, la même plante pourrait avoir besoin d'arrosage tous les cinq jours ou toutes les deux semaines! Il faut physiquement vérifier l'état du sol de vos plantes d'intérieur. Pour ce faire, deux fois par semaine, enfoncez une partie de doigt dans le terreau de votre plante : s'il est sec au toucher, arrosez abondamment, assez pour mouiller toute la motte de racines. Si le terreau est encore humide au toucher, n'arrosez pas. C'est aussi simple que cela.

La fertilisation? C'est un détail mineur. Appliquez-en au quart de la dose recommandée pendant les mois d'été et la plupart des plantes d'intérieur pousseront à merveille. Augmenter l'humidité de l'air l'hiver au moyen d'un humidificateur profiterait à presque toutes les plantes vertes, mais certaines, comme la sansevière (Sansevieria trifasciata) et l'aglaonéma (Aglaonema spp.), tolèrent bien l'air sec. Quant à la température, presque tous les végétaux vendus comme plantes d'intérieur sont parfaitement à l'aise avec les températures habituelles de nos intérieurs : c'est donc un souci de moins.

Des plantes pour vous redonner le sourire

Voici quelques plantes d'intérieur réputées pour leur facilité de culture et leur capacité à purifier l'air de nos maisons et de nos bureaux. Les cultiver chez vous pourrait peut-être vous aider à surmonter le blues hivernal!

- Aglaonéma (Aglaonema spp.)

- Dieffenbachia (Dieffenbachia spp.)

- Dracéna (Dracaena spp.)

- Ficus (Ficus spp.)

- Fougère de Boston (Nephrolepis exaltata cultivars)

- Palmier (divers genres)

- Philodendron (Philodendron spp.)

- Plante araignée (Chlorophytum comosum)

- Pothos (Epipremnum aureum)

- Sansevière (Sansevieria trifasciata)

- Syngonium (Syngonium spp.)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer