Appel à la détente

De la route 138, à Neuville, on dévale une allée pour découvrir une maison de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve, et fournie par Marylène Piché et Raynald Bédard)

Agrandir

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve, et fournie par Marylène Piché et Raynald Bédard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) De la route 138, à Neuville, on dévale une allée pour découvrir une maison de 1977 complètement rénovée. La nouvelle façade grise et noire, le bois, la pierre, les grandes fougères et les iris souhaitent la bienvenue. Ils sont annonciateurs d'une cour arrière tout aussi recherchée et invitante.

Les propriétaires, Marylène Piché et Raynald Bédard, savent y faire. Elle est designer d'intérieur et lui, gestionnaire de projet et entrepreneur général pour Solutions Gestion Design, dont le bureau est à même leur demeure. Ensemble, ils ont transformé cette maison achetée il y a 10 ans. 

À bas le crépi blanc et le toit «banane» à la canadienne! Le look extérieur affiche aujourd'hui un air contemporain. Des pignons ont été ajoutés à la toiture, portes et fenêtres ont été changées. Le revêtement extérieur est composé de bois de la marque Goodfellow, d'une céramique grise de Cératec et d'aluminium noir, résume Marylène Piché.

Le coin lounge avec son foyer au gaz... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Le coin lounge avec son foyer au gaz et son canapé confortable. Touche personnelle, la propriétiare a créé un mur avec des rondelles de bûches... qui cache à l'arrière une vraie corde de bois.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Située au pied d'une forte pente, la maison est protégée de l'eau par un drain dont la grille est recouverte de pierres de rivière. Une solution à la fois pratique et esthétique. 

Des fils ont été enfouis pour ne pas interférer avec la beauté du terrain boisé. À l'arrière, la forêt crée en épais couvert végétal. «Mais l'hiver, on voit le fleuve», indique la propriétaire. Pas besoin ici de fontaine ou de jardin d'eau, on entend le bruissement d'un ruisseau tout proche.

En nettoyant et en défrichant le terrain qui descend en terrasse, le couple a eu une belle surprise. Une plante avec de jolies ombelles blanches a envahi le flanc de la butte de très jolie manière. Une mangeoire attire pics-bois, geais bleus et cardinaux.

Le coin piscine est resté à son emplacement... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

Le coin piscine est resté à son emplacement d'origine et se fait discret depuis la terrasse.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Pour profiter au maximum de l'extérieur, les propriétaires ont doublé la superficie de la terrasse et l'ont aménagée à leur goût. Ils aiment recevoir jusqu'à 20 personnes, dont les enfants et les petits-enfants de Raynald. Marylène Piché a aménagé des zones pour tout le monde. 

Le coin piscine est discret à une extrémité, le bout de la terrasse arrive à fleur d'eau. En sortant de la maison, on se retrouve dans la salle à manger extérieure, ce qui facilite la logistique des repas.

Zone spa

La création d'une zone spa était l'objectif premier de ce réaménagement extérieur. Elle est située à côté de la porte pour faciliter une utilisation quatre saisons. «L'hiver, on met des tapis chauffants. On utilise le spa tous les jours», indique la propriétaire.

La zone spa est située à côté de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 4.0

Agrandir

La zone spa est située à côté de la porte pour faciliter une utilisation quatre saisons.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Puis la terrasse culmine avec un coin lounge tout confort qui comprend canapé, coussins, foyer au gaz, le tout protégé d'une pergola. Marylène Piché a déniché son mobilier chez Club Piscine. Touche personnelle, elle a créé un mur avec des rondelles de bûches qui cache, à l'arrière, une vraie corde de bois. Elle a aussi récupéré la tablette d'un ancien foyer de masse qui sert aujourd'hui de comptoir-bar.

«La terrasse est vraiment une pièce supplémentaire», constate Marylène Piché, qui mise sur les toiles et les chauffe-terrasses sur roulettes pour prolonger la belle saison.

***

En rafale

  • Le budget : 30 000 $ pour l'agrandissement de la terrasse, incluant le spa et le mobilier. Un montant qui ne compte pas la main-d'oeuvre, puisque les propriétaires ont fait les travaux eux-mêmes. Ils ont en plus investi entre 40 000 $ et 45 000 $ pour changer le recouvrement extérieur de la maison, les portes et les fenêtres, et refaire la toiture avec les pignons. 
  • L'inspiration : «Redonner un second souffle à cette demeure, comme si elle était une nouvelle construction, sans toutefois la dénaturer. Et faire du patio un espace de ressourcement et de repos où il fait bon se retrouver en famille et entre amis», résume Marylène Piché.
  • L'anecdote : Les propriétaires ont coulé eux-mêmes le comptoir en béton du meuble avec évier dans leur salle à manger extérieure. Tout un poids à déplacer. «Ç'a pris trois gars pour le monter!» lance la propriétaire.
  • Le conseil : Une couleur extérieure doit absolument se choisir à l'extérieur! insiste Marylène Piché. La propriétaire, qui est designer, recommande de confier la planification des travaux et leur réalisation à des professionnels et de prendre le temps de faire des choix judicieux en fonction du budget avant de débuter. Selon elle, faire réaliser des plans 3D permet de visualiser le résultat final et d'éviter les erreurs.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer