«Construction excessive» dans la RMR de Québec

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) émet un avis de... (123RF/James Steidl)

Agrandir

123RF/James Steidl

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) émet un avis de «construction excessive» dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec.

«Le rythme de la construction d'appartements locatifs a dépassé la demande de ce type d'unité pendant plusieurs trimestres», fait valoir la SCHL qui publiait, mercredi, son évaluation trimestrielle du marché de l'habitation au Canada. «Les signes de construction excessive sont passés de faibles à modérés, car le nombre de logements locatifs traditionnels récemment achevés ou en construction est élevé par rapport à la demande, ce qui exerce une pression à la hausse sur le taux d'inoccupation.»

Selon la SCHL, le nombre de mises en chantier dans cette catégorie a atteint un sommet historique en 2015 et en 2016; il s'est établi à près de 2500 pour chacune de ces deux années, alors que la moyenne annuelle des 10 dernières années se chiffre à 1300.  «Cette croissance de l'offre s'est fait sentir entre 2015 et 2016, puisque le taux d'inoccupation dans les immeubles récemment construits, c'est-à-dire depuis 10 ans ou moins, est passé de 4,8 à 8,4 %». 

À la fin du mois de mai dernier, il y avait près de 2200 logements locatifs traditionnels en construction dans la RMR de Québec qui couvre le territoire des villes de Québec et de Lévis.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer