Tour Origine: quand le bois passe le test du feu

Du haut de ses 41 mètres, la tour... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Du haut de ses 41 mètres, la tour Origine sera la «tour à condos en bois la plus haute au monde».

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sous l'assaut des flammes, l'acier chauffe et s'étire comme de la gomme en deux heures. L'armature du béton, elle, éclate et casse. Soumis à des tests, les panneaux de bois massif utilisés pour la structure de la tour Origine, dans l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, à Québec, ont résisté au feu pendant quatre heures.

Yvan Blouin, architecte du projet, et son fils... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Yvan Blouin, architecte du projet, et son fils George, promoteur et président de Synchro Immobilier.

Le Soleil, Patrice Laroche

Le promoteur George Blouin, de Synchro Immobilier, n'en démord pas: face aux flammes, le bois est plus sécuritaire que l'acier et le béton. Nordic Structures Bois, l'entreprise de Chibougamau qui fabrique ces panneaux de bois lamellé-croisé, a investi beaucoup d'argent dans les tests en laboratoire et les expériences depuis 2012. Elle a, entre autres, entretenu un incendie dans un appartement pendant 2 heures 12 minutes, raconte M. Blouin. «À l'extérieur, la température du mur de bois a juste augmenté de trois degrés.»

Le bois a passé le test du feu. Au terme d'un processus d'approbation de 18 mois, la Régie du bâtiment du Québec a accepté que soit érigée, sur le bord de la rivière Saint-Charles, la «tour à condos en bois la plus haute au monde». À ce jour, du moins. Elle comptera 13 étages et mesurera 41 mètres de hauteur, en vertu d'une «dérogation mineure» au règlement de zonage qui permettait 40 mètres.

La vue du côté sud-est donne sur la... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

La vue du côté sud-est donne sur la ville.

Le Soleil, Patrice Laroche

L'étage à ciel ouvert montre les panneaux et... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.1

Agrandir

L'étage à ciel ouvert montre les panneaux et les poutres de bois lamellé-croisé, ainsi que les plaques de stabilité en acier, au sol.

Le Soleil, Patrice Laroche

George Blouin a invité Le Soleil pour une visite du chantier avant que la structure de bois ne soit recouverte, selon une exigence de la Régie du bâtiment. À l'intérieur, ce sera du gypse. À l'extérieur, de la maçonnerie aux niveaux inférieurs, et de l'aluminium et de l'acier aux étages supérieurs.

Pourquoi alors mettre tant d'efforts à développer ces panneaux de bois massif s'ils sont camouflés au final? À cause du «sol de sable» propre à la proximité de la rivière, explique George Blouin. «Si on avait construit en béton, on n'aurait pas pu avoir plus que six étages», affirme-t-il. Le promoteur voulait de la hauteur et de la légèreté, sans mouvement ni tassement du sol. Le bois s'est donc imposé pour cette tour destinée à devenir une signature du quartier, à cheval entre Limoilou et Saint-Roch.

Vus du huitième étage, la rivière Saint-Charles et... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Vus du huitième étage, la rivière Saint-Charles et le pont de la Pointe-aux-Lièvres composent un beau panorama au nord-est.

Le Soleil, Patrice Laroche

Au neuvième étage, encore à ciel ouvert au moment de la visite du Soleil, les ouvriers érigeaient les structures extérieures, sous l'oeil de l'architecte Yvan Blouin, père de George. Aux niveaux inférieurs, ils s'affairaient déjà à recouvrir le bois de gypse. Ce projet commande une sacrée logistique! «On est toujours en mode résolution», confie le promoteur. La météo et les vents ont été les principaux défis, ajoute le contremaître, Normand Beauchemin.

L'édifice repose sur un radier, soit une dalle de béton de trois pieds d'épaisseur qui fait deux fois la superficie du bâtiment. «Tout ce qu'on a enlevé en creusant a le même poids que le bâtiment avec les meubles et les occupants», mentionne Georges Blouin pour illustrer la relative légèreté d'Origine.

Séismes et inondations

Des plaques de stabilité en acier.... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.0

Agrandir

Des plaques de stabilité en acier.

Le Soleil, Patrice Laroche

Les deux cages d'ascenseur en bois sont spectaculaires.... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.1

Agrandir

Les deux cages d'ascenseur en bois sont spectaculaires.

Le Soleil, Patrice Laroche

L'édifice résistera au feu, mais il doit aussi pouvoir affronter les séismes. C'est pourquoi des «plaques de stabilité» en acier sont fixées sur le périmètre des planchers (de bois) à tous les étages, ainsi que sur des points plus sensibles, sur certains joints des panneaux par exemple. George Blouin assure que le plancher rigide pliera en cas de séisme, mais qu'il reprendra sa forme. «Il absorbera l'énergie», dit-il.

Origine est «à l'abri de la plus haute marée [du fleuve et de la rivière] observée dans les 100 dernières années», ajoute-t-il. Il n'y a qu'un seul niveau souterrain (le stationnement). Et il est en béton, à l'instar du rez-de-chaussée. Ce matériau, en effet, est moins affecté que le bois par l'eau et l'humidité. Il constitue une sorte de «podium» pour la tour.

Les panneaux des murs extérieurs ont la hauteur de deux étages, ceux des murs intérieurs, celle de trois étages. Ça diminue la quantité de joints, ça accélère la construction et ça diminue les coûts, notamment ceux reliés à la location d'une grue.

Pour Synchro, le projet Origine est tout un accomplissement. «On démontre qu'on peut faire 100 % de l'enveloppe d'un bâtiment en bois, y compris la toiture», résume George Blouin.

Au millimètre près

Les trous pour les chutes à déchets sont... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 5.0

Agrandir

Les trous pour les chutes à déchets sont faits en usine, à l'instar de tous les percements.

Le Soleil, Patrice Laroche

Les panneaux de bois 100 % épinette sont fabriqués à Chibougamau dans l'usine de Nordic Structures Bois. Le moindre percement, pour les conduits de ventilation, par exemple, ou pour les chutes à déchets, est calculé au millimètre près.

Cela dit, Nordic se défend de présenter Origine comme un projet pilote. Le bois comme matériau de structure est déjà utilisé au Québec et au Canada. Nordic se targue d'avoir réalisé plus de 100 projets en bois massif. Ce qui distingue Origine, c'est sa hauteur jumelée à sa vocation d'immeuble résidentiel.

Cette image montre l'aménagement futur du terrain, ainsi... - image 6.0

Agrandir

Cette image montre l'aménagement futur du terrain, ainsi que la finition extérieure du bâtiment.

Les premiers condos seront livrés cet automne. «La moitié sont vendus», précise George Blouin. Le prix de départ est de 200 000 $. Il y aura des espaces communs, un gymnase, une piscine, un vestiaire sportif. «Les gens pourront partir en portant leur kayak jusqu'à la rivière», dit-il. Et leur vélo jusqu'à la piste cyclable. Ils seront aussi à distance de marche du Centre Vidéotron et du Stade municipal du parc Victoria.

Information: condosorigine.com

Les partenaires investisseurs

› L'entrepreneur en construction EBC, qui a été le maître d'oeuvre de l'agrandissement du Musée national des beaux-arts du Québec

› Nordic Structures Bois, la division ingénierie et mise en marché de Chantiers Chibougamau, qui a réalisé deux grands édifices en bois à Québec, le Super PEPS de l'Université Laval et le stade de soccer Chauveau

› Synchro Immobilier «C'est la première fois que nous sommes promoteurs sans être constructeurs», précise George Blouin, son président.

En chiffres

30 millions $: coût du projet

94: nombre de condos

13: nombre d'étages

41 mètres: hauteur de l'édifice

En un mot

Bois lamellé-croisé › Il s'agit d'un processus d'assemblage du bois en couches de planches superposées, disposées en sens inverse, et collées les unes sur les autres. Ce processus donne des panneaux stables. Ils sont fabriqués à Chibougamau, par les Chantiers Chibougamau, avec de l'épinette noire du Québec, «le plus dur des bois mous». On le désigne souvent avec l'acronyme CLT (cross laminated timber).

Bois massif › Nordique Structures Bois utilise aussi des morceaux de bois de dimensions aussi petites qu'un pouce par deux. Ils sont collés ensemble. Ils proviennent de la cime et de coupes habituellement inexploitées des arbres et abandonnées en forêt. Ces morceaux sont plus vieux, plus résistants, plus stables et plus beaux. Ils sont intégrés aux planches lamellées-croisées et composent ce qu'on appelle le «bois massif» ou «bois d'ingénierie».

Caractéristiques écoénergétiques d'Origine

  • Chauffage et eau chaude au gaz naturel
  • Planchers radiants
  • Éclairage à la DEL pour les espaces communs
  • Chute à déchets intelligente à chaque étage
  • Borne de recharge pour véhicules électriques
  • Structure de bois massif à 100 %
* Le bois est un isolant thermique. Il emmagasine du carbone durant sa croissance. Il émet 60 % moins de CO2 que le béton. Sa récolte requiert moins d'énergie que la fabrication de l'acier ou du béton.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer