Courtiers «de la nouvelle école»

René-Pierre Mathieu s'affiche comme un courtier «de la... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

René-Pierre Mathieu s'affiche comme un courtier «de la nouvelle école». Il se présente comme un «conseiller» plutôt que comme un vendeur et veut projeter une image humaine et accessible.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) René-Pierre Mathieu, un courtier de 27 ans, s'est bâti une équipe et vient d'ouvrir un bureau sur le boulevard René-Lévesque, à Québec. Il s'affiche comme un courtier «de la nouvelle école», se présente comme un «conseiller» plutôt que comme un vendeur, et veut projeter une image humaine et accessible.

Affilié à Re/Max 1er Choix et baptisé Équipe Mathieu, son bureau est composé de deux autres courtiers (Kathy Doyon et Carl Poirier) et de trois employés à l'administration, dont l'un, Kesnel-Charles Pelletier, est affecté au Web et aux réseaux sociaux. Ils ont comme points communs leur jeunesse... et leur grande taille. René-Pierre  Mathieu et Antoine Guilard, son assistant, sont tous les deux issus du basket du Rouge et Or de l'Université Laval. «J'ai construit mon bureau comme une équipe, raconte René-Pierre. Je suis le capitaine et j'exploite les forces de chacun.» La coordonnatrice Geneviève Guérard complète le bureau.

Détenteur d'un baccalauréat en intervention sportive, d'une formation en démarrage d'entreprise et d'une attestation d'études collégiales en courtage immobilier, il ne prétend pas révolutionner sa profession, mais il veut en corriger quelques «lacunes». Ainsi, les courtiers de son bureau sont présents «à 100 % des visites», assure-t-il, même lorsque les acheteurs potentiels font affaire avec un autre courtier.

Il s'engage aussi à faire un suivi toutes les trois semaines, malgré les périodes «d'inaction». Ses clients sauront qu'il continue de travailler (en achetant de la publicité ou en s'activant sur les réseaux sociaux, par exemple), même s'ils n'ont pas de visiteurs pendant un certain temps. René-Pierre Mathieu envisage la communication comme un élément primordial de leurs relations.

Les courtiers «de la nouvelle école» utilisent beaucoup les réseaux sociaux et offrent sur leurs sites Web des visites de maisons sur vidéos. Ils accordent aussi une grande valeur à la présence humaine et à l'encadrement, car ils savent à quel point la vente ou l'achat d'une maison peut être source de stress. «Il y a beaucoup de travail dans la vente d'une propriété», résume-t-il. 

Choisir un courtier est une démarche importante. Où son bureau est-il situé? Quels services offre-t-il? Quel pourcentage de commission demande-t-il? Est-ce que «ça clique» avec lui? Le contrat qu'il vous propose vous convient-il? Voilà quelques-uns des éléments à considérer lorsque vous les rencontrerez pour la première fois. 

Info: equipemathieu.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer