Le «danger potentiel» du verre trempé

Robert a pris une photo de la porte... (Fournie)

Agrandir

Robert a pris une photo de la porte de verre trempé en mille miettes.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après les «24 heures d'attente prescrites» suivant l'installation, Robert a pris sa douche. Il en est ressorti en sang, du verre plein les mains. La porte de la douche venait de lui éclater en pleine figure.

La douche avait pourtant été achetée chez un dépositaire spécialisé de Québec et installée par un professionnel. «Ç'a été comme un coup de masse, a-t-il relaté au téléphone. «Je saignais de partout, il y avait une flaque de sang par terre.»

Robert en a informé son dépositaire (qu'il ne veut pas nommer) qui a remplacé sa douche. Il n'ira pas plus loin dans ses démarches, n'intentera pas de poursuites, mais il veut que les gens soient au courant du «danger potentiel» : le verre trempé peut éclater à tout moment, lance-t-il.

Il a confié sa mésaventure sur Facebook, affirme avoir reçu de nombreux témoignages de personnes ayant vécu une situation similaire à la sienne, et colligé plusieurs cas aux États-Unis.

«Impressionnants», mais rares 

Une porte de douche de verre trempé qui éclate : c'est rare, mais ça arrive, convient Maryse Paradis, conseillère chez Verre Trempé Prelco, à Rivière-du-Loup. Elle a deux explications pour ce genre d'incidents.

Le verre trempé est chauffé jusqu'à 621 °C, explique-t-elle. De l'air est ensuite soufflé sur ses deux surfaces superficielles pour le refroidir rapidement. «Le coeur encore visqueux est en tension, poursuit la spécialiste. Il devient quatre fois plus résistant qu'un verre non trempé de la même épaisseur.» Il s'agit d'un «verre de sécurité» prescrit par le Code du bâtiment.

S'il casse, assure Maryse Paradis, il s'égrènera au sol en petits morceaux aux arêtes émoussées. C'est ce qui arrive quand les vitres d'une porte d'auto ou les parois d'un abribus se fracassent. Cependant, les tranches d'une surface de verre, d'une porte de douche par exemple, sont plus fragiles. Alors, si le côté de la porte de verre entre en contact avec une «tête de vis» ou avec un objet pointu, il se peut qu'elle éclate. «La personne restera avec la poignée dans les mains, illustre-t-elle. C'est impressionnant. Et, oui, du verre peut être projeté.»

L'inclusion de sulfite de nickel est la deuxième explication à l'éclatement du verre trempé. Des particules microscopiques indétectables de ce contaminant s'introduisent dans le verre pendant qu'il est coulé. Les manufacturiers de portes de verre n'ont aucun contrôle sur cette étape, affirme Maryse Paradis. «Le sulfite de nickel peut entraîner un éclatement spontané», résume-t-elle.

Nouvelle norme

Ces «impuretés non contrôlées» de nickel se glissent dans un verre sur 1000, estime Vincent Rousseau, responsable aux architectes chez Miroirs Laurier, à Laurier-Station.

Cependant, poursuit-il, il existe une nouvelle norme appelée «Heat Soak» qui prévient l'éclatement du verre. «Jamais à 100 %, précise-t-il. Mais ça ajoute une sécurité supplémentaire. Le client peut l'exiger.» La majorité des verres trempés de façade ou de garde-corps sont soumis à cette norme.

Il s'agit d'un traitement thermique supplémentaire, soit un deuxième réchauffement à 280 °C maintenu pendant deux heures qui permet d'identifier près de 99 % des verres présentant des risques élevés d'une casse spontanée. «On met le verre dans des conditions d'éclatement, explique Vincent Rousseau. S'il a des défauts, il va éclater immédiatement, avant d'arriver à la maison.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer