S'élever sans efforts

La porte métallique à charnières est dotée d'une... (Frédéric Lavoie)

Agrandir

La porte métallique à charnières est dotée d'une fenêtre de bonnes dimensions.

Frédéric Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quand l'escalier devient un obstacle dans la maison, l'ascenseur est une option qu'envisagent de plus en plus les gens vieillissants et les personnes à mobilité réduite.

Faire installer un ascenseur dans sa maison peut paraître extravagant. Cet appareil, pourtant, est utile pour les gens à mobilité réduite. Et il intéresse de plus en plus de retraités, qui passent de la réflexion à l'action afin de rester le plus longtemps possible dans leur maison.

Ces personnes de «60-65 ans» constituent plus de 35 % de la clientèle d'Alain Simard, représentant technique chez Ascenseur Universel, de Québec. «Pour environ 30 000 $, ils peuvent avoir un ascenseur qui sera bon à vie, fait-il observer. En comparaison, combien de temps dure une voiture du même prix?» Ça devient pour ces gens une question «de santé et de confort», analyse-t-il.

Le scénario standard

«Un couple de retraités de 60-65 ans se fait construire, sur un petit terrain proche du fleuve, une maison de trois niveaux avec des plafonds hauts. Ils commencent à avoir des problèmes aux genoux, mais ils comptent rester dans leur maison le plus longtemps possible. Ils font donc installer un ascenseur pendant la construction. Ils veulent jouir de tous les étages et pouvoir transporter facilement des choses du sous-sol à l'étage, la lessive par exemple.»

La cabine

  • Peut atteindre la vitesse de 30 pieds par minute.
  • Peut avoir une capacité de 1000 livres.
  • Peut monter jusqu'à cinq étages.  
  • Mesure trois pieds sur cinq (version standard); doit être assez grande pour un fauteuil roulant et un accompagnateur debout (une «aide»).
  • Peut mesurer jusqu'à neuf pieds de hauteur.
  • Peut avoir une belle finition de mélanine, de bois, d'acier embossé, etc.
  • Est solide, silencieuse et sans vibration. «On s'y sent comme sur un nuage», affirme M. Simard.
  • Offre des possibilités de sorties sur trois côtés.
Les coûts 

  • Du sous-sol au rez-de-chaussée : à partir de 26 000 $
  • Jusqu'à 55 000 $, selon la finition. «On peut aller à l'infini avec le design», dit Alain Simard.
  • Non taxable, parce que l'ascenseur est considéré comme un équipement pour personnes à mobilité réduite.
  • Peut aussi être déductible d'impôt, ce que confirmera votre comptable ou votre fiscaliste.
Le système

L'ascenseur résidentiel est mû grâce à un système hydraulique et à des câbles installés sur le côté de la cabine. Ce mécanisme d'environ 12 pouces d'épaisseur est invisible. 

Le puits peut être aménagé dans des garde-robes ou dans un espace du vestibule, du salon ou des chambres. Il peut aussi être installé à l'extérieur de la maison, en porte-à-faux, ce qui implique des coûts supplémentaires, car il faut alors creuser un solage. Le puits doit mesurer au moins 54 pouces sur 66. 

La cabine elle-même n'a pas de porte. Quand elle est en mouvement, elle longe donc le mur, qui demeure visible de l'intérieur. Des portes à charnières, avec ou sans fenêtres, ferment l'espace aux différents niveaux. Elles peuvent s'harmoniser, par exemple, avec les portes des garde-robes ou des pièces voisines.

Les deux types de boutons 

  • À pression constante
  • Automatique, avec une seconde porte en cabine qui ouvre toute seule. La première, à l'extérieur, peut aussi être motorisée.
En cas de panne 

Chaque ascenseur est équipé d'une batterie qui prend le relais en cas de panne de courant, ainsi que d'un éclairage d'urgence. «Ça arrive une fois tous les cinq ans», soutient Alain Simard.

À l'intérieur de la cabine, un téléphone permet à l'usager d'appeler l'entreprise s'il est coincé à l'intérieur. Ascenseur Universel a un service de dépannage 24 heures sur 24 et suit un protocole éprouvé. Une soupape manuelle de descente peut être activée à partir de la salle mécanique pour sortir les gens de la cabine lors d'un bris. Un frein d'urgence se mettra en branle en cas de ruptures des câbles.

Les documents fournis aux clients 

  • Un plan d'installation approuvé par un ingénieur (à titre informatif)
  • Un manuel d'installation
  • Un manuel d'entretien; l'entreprise propose un contrat d'inspection annuelle
  • Une attestation de conformité de la Régie du bâtiment du Québec
Les étapes pour faire un achat éclairé

  • Voir et essayer l'ascenseur chez un client qui en a déjà un.
  • Obtenir des références.
  • Vérifier auprès de la Régie du bâtiment la liste des ascenseurs qu'elle a approuvés et la réputation de l'entreprise sélectionnée.

En chiffres

85 %: Pourcentage des composants des appareils d'Ascenseur Universel qui viennent du Québec

1 mois: Temps moyen requis pour l'installation d'un ascenseur

Information : Alain Simard, 418 667-7772, sur rendez-vous

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer