Villa Boréale, une grange moderne au pied de la montagne

  • Vue de la cour arrière (angle sud-est) (Courtoisie Dave Tremblay)

    Plein écran

    Vue de la cour arrière (angle sud-est)

    Courtoisie Dave Tremblay

  • 1 / 7
  • Une ancienne chaise de télésiège a été installée sur le<br /> balcon. ()

    Plein écran

    Une ancienne chaise de télésiège a été installée sur le
    balcon.

  • 2 / 7
  • Un foyer réchauffe l'espace de vie. (Courtoisie Dave Tremblay)

    Plein écran

    Un foyer réchauffe l'espace de vie.

    Courtoisie Dave Tremblay

  • 3 / 7
  • La grande porte coulissante ouvre sur l'espace principal. (Courtoisie Dave Tremblay)

    Plein écran

    La grande porte coulissante ouvre sur l'espace principal.

    Courtoisie Dave Tremblay

  • 4 / 7
  • Un plancher de béton poli réchauffe le rez-de-chaussée. (Courtoisie Dave Tremblay)

    Plein écran

    Un plancher de béton poli réchauffe le rez-de-chaussée.

    Courtoisie Dave Tremblay

  • 5 / 7
  • Un coin lecture a été aménagé sur la mezzanine. (Courtoisie Dave Tremblay)

    Plein écran

    Un coin lecture a été aménagé sur la mezzanine.

    Courtoisie Dave Tremblay

  • 6 / 7
  • La chambre principale est située sur la mezzanine. (Courtoisie Dave Tremblay)

    Plein écran

    La chambre principale est située sur la mezzanine.

    Courtoisie Dave Tremblay

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une firme de Québec, Cargo Architecture, a conçu pour un couple de trentenaires un chalet planté au pied de la montagne, sur un terrain boisé de Petite-Rivière-Saint-François, dans la région de Charlevoix.

D'inspiration scandinave, ce chalet affiche des lignes épurées et contemporaines. Mais avec son toit en pente et sa touche ski lodge, il respecte le plan de zonage de la municipalité, assure Charles-Bernard Gagnon, directeur de Cargo Architecture. On dirait une grange moderne.

Bâtie sur trois niveaux, la maison peut loger 14 personnes. Elle est équipée de trois salles d'eau.

Une mezzanine avec plafond cathédrale abrite la chambre principale. C'est une pièce flexible qui peut devenir une salle de jeux, un coin lecture, un endroit où s'isoler.

Le rez-de-chaussée à aire ouverte baigne dans une atmosphère lumineuse en raison des murs blancs et d'un plancher de béton poli à la patine chaleureuse. Les grandes portes et les nombreuses fenêtres oscillo-battantes procurent un contact privilégié avec la nature et la faune, ce qui constitue l'essence de ce projet.

Une ancienne chaise de télésiège a été installée sur un balcon comme une invitation à une séance de photos.

Matériaux d'aspect brut

À l'extérieur, les concepteurs ont privilégié des matériaux d'aspect brut et des tons pâles. Le revêtement métallique noir crée un contraste qui magnifie le grain naturel du cèdre blanc de l'Est. Le choix de mettre le même revêtement foncé sur le toit s'est imposé afin d'offrir un signal fort,

Charles-Bernard Gagnon affirme avoir reçu 4000 «j'aime» sur sa page Facebook avec cette maison qu'il a baptisée la Villa Boréale et dont il évalue le coût «à moins de 400 000 $». «On a créé une identité avec ce chalet», analyse-t-il. Il peut être adapté à d'autres lieux, d'autres configurations. Et l'architecte entend bien développer ce concept.

Information : www.cargoarchitecture.ca

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer