7000 visiteurs au Salon de l'habitation Chaudière-Appalaches

La porte-parole du salon, Stéphanie Lévesque (au centre),... (Lise Pilote)

Agrandir

La porte-parole du salon, Stéphanie Lévesque (au centre), s'est promenée de kiosque en kiosque pendant trois jours.

Lise Pilote

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quelque 7000 personnes ont visité le premier Salon de l'habitation Chaudière-Appalaches, la fin de semaine dernière, au Centre de congrès et d'expositions de Lévis (CCEL). «On y a travaillé pendant trois ans, c'est au-delà de nos espérances», a commenté l'un des deux promoteurs, Guy Lépine.

Devant ce succès, il a déjà réservé ses dates pour le Salon de 2017, soit les 20, 21 et 22 janvier. Et l'événement est assuré de revenir les quatre prochaines années. Il prendra dorénavant de l'expansion à l'étage du CCEL, qui offre la possibilité de 40 kiosques supplémentaires, ainsi que de l'espace pour des conférences et de l'animation.

Soixante-quinze exposants ont participé au Salon de l'habitation Chaudière-Appalaches, dont une majorité provenant de la Rive-Sud. Tel était le but des promoteurs Guy Lépine et Pierre Harvey : faire découvrir des entreprises de proximité de la région de la Chaudière-Appalaches. «Trente-cinq pour cent des gens de la Rive-Sud ne vont pas sur la Rive-Nord», mentionne M. Lépine.

Le Salon a attiré des gens de Montmagny, de La Pocatière et des villes et villages autour de Lévis, confirme sa porte-parole, Stéphanie Lévesque, qui a pris le pouls des exposants et des visiteurs en tournant de petites vidéos avec eux. «Comme une téléréalité», a-t-elle expliqué.

Stéphanie Lévesque a plusieurs cordes à son arc. Elle a ses cartes d'entrepreneur général et travaille souvent comme «gérante de chantier». Ce Salon lui a donné l'occasion de fureter pour satisfaire sa propre curiosité. Elle a ainsi découvert le Dekton, un matériau hybride entre le quartz, le verre et le granit, utilisé pour les comptoirs de cuisine. «On peut s'en servir pour les cuisines extérieures à l'australienne», a-t-elle appris.

Elle s'est aussi intéressée à la membrane Schluter, conçue pour les carreaux de céramique et de pierre naturelle, qui prévient le craquelage des carreaux et du coulis, ainsi que la moisissure. Elle sert de couche d'imperméabilisation. «La membrane est aussi solide qu'un plywood trois quarts, mais elle a juste un huitième de pouce d'épaisseur», précise-t-elle.

«J'aime découvrir des nouveaux trucs, des nouvelles matières, confie-t-elle. J'ai été servie.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer