• Le Soleil > 
  • Maison > 
  • Habitation 
  • > Le Salon de l'habitation Chaudière-Appalaches à l'ère de la téléréalité 

Le Salon de l'habitation Chaudière-Appalaches à l'ère de la téléréalité

Stéphanie Lévesque, auteure de Steph bricole et de Réussir ses rénos,... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Stéphanie Lévesque, auteure de Steph bricole et de Réussir ses rénos, offrira des consultations à qui voudra bien les recevoir au prochain Salon de l'habitation Chaudière-Appalaches.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Stéphanie Lévesque a une «ligne directrice» dans sa vie professionnelle : aider. Début janvier, alors qu'elle agira à titre de porte-parole du premier Salon de l'habitation Chaudière-Appalaches, elle invitera le public à la «bombarder de questions».

L'auteure de Steph bricole et de Réussir ses rénos promet de se «coller à la scène» le plus possible. Mais comme elle a du mal à rester en place, elle arpentera le Salon et offrira des consultations à qui voudra bien les recevoir. Ce sera sa façon à elle d'«animer le salon».

Le Salon de l'habitation Chaudière-Appalaches se tiendra les 15, 16 et 17 janvier au Centre de congrès et d'expositions de Lévis. Y seront à l'honneur des entreprises de la région Chaudière-Appalaches dans les secteurs du développement domiciliaire, de la construction, de la rénovation, des services professionnels, ainsi que de l'aménagement intérieur et extérieur. Quelque 75 exposants attendront les visiteurs.

Entrevues spontanées

Native de Rimouski et initiée au bricolage par son père, Stéphanie Lévesque souhaite mettre ces entrepreneurs de la Rive-Sud en valeur en réalisant avec eux «des entrevues spontanées» qui seront diffusées sur la page Facebook du Salon. Ce sera un genre de «téléréalité», une façon de «capturer le moment», explique-t-elle. Une caméra la suivra. «Mais les images ne seront pas trop léchées et il n'y aura pas trop de montage», poursuit-elle. Elle veut que ce soit joyeux, à son image, quoi!

Et aux visiteurs, elle proposera du speed-dating d'une heure, au cours de laquelle ils pourront lui soumettre leurs problèmes, leurs interrogations et leurs doutes.

Malgré ses nombreuses activités dans les médias, Stéphanie Lévesque a ses cartes d'entrepreneur général et travaille souvent comme «gérante de chantier». 

«La réno, c'est supposé être plaisant», dit-elle. Mais elle en a vu des gens dépourvus et malheureux, dont la vie a été bouleversée parce que leur chantier a été mal géré. Ce sont eux qu'elle veut aider et outiller.

Les étudiants du département de technologie de l'architecture du Cégep de Lévis-Lauzon aménageront un «laboratoire» à même le Salon, où ils analyseront des projets soumis par les visiteurs. Ils seront supervisés par leurs professeurs. Ce labo servira aussi de cadre à des conférences et à des ateliers. Et il démystifiera la profession de technologue en architecture.

En plus d'encourager les entreprises de la région, le Salon de l'habitation Chaudière-Appalaches fera la promotion de l'achat local. 

Information : www.sh-ca.ca

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer