Remiser ses outils dans les règles de l'art

Les outils de jardinage doivent être bien nettoyés... (Shutterstock, Ritfuse)

Agrandir

Les outils de jardinage doivent être bien nettoyés avant d'être remisés.

Shutterstock, Ritfuse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Laurie Richard</p>

(Québec) L'automne est le moment idéal pour entretenir ses outils de tonte et de jardinage. On les dorlote juste avant de les ranger, une fois le potager et les platebandes nettoyés, afin qu'ils soient prêts au retour du temps chaud, le printemps prochain.

Il est important d'enlever le gazon sous la... (Shutterstock, LianeM) - image 1.0

Agrandir

Il est important d'enlever le gazon sous la tondeuse avant de l'entreposer.

Shutterstock, LianeM

Avant de la remiser pour l'hiver, la tondeuse à gazon doit être nettoyée. «Pas lui donner un gros bain, remarque Daniel Hinse, directeur du magasin Home Depot Lebourgneuf, seulement brosser le dessous pour ôter le gazon.» Cela évitera que de la mousse s'attaque à la coquille de l'appareil. Qu'elle fonctionne à l'essence ou à l'électricité, une tondeuse est composée de pièces métalliques et électriques délicates. M. Hinse recommande de la ranger à l'abri du soleil et de l'humidité. Un cabanon étanche fait l'affaire. «Sous une bâche dans la cour, ce n'est pas l'idée du siècle. Rendu au printemps, les fils vont être corrodés», dit-il.

Ceux qui utilisent une tondeuse manuelle devraient également lubrifier le mécanisme de l'appareil avant de le ranger, avec un lubrifiant tout usage en vaporisateur (comme du Jig-A-Loo), indique M. Hinse.

Si on possède une tondeuse ou un coupe-bordures sans fil, qui fonctionne à l'aide d'une batterie, il est avisé de la retirer de l'appareil avant de l'entreposer. Idéalement, on rentre la batterie dans la maison afin de s'assurer de la recharger périodiquement, question qu'elle ne perde pas sa charge au complet. Les batteries de nouvelle génération pourraient déclarer forfait si cela se produisait, note M. Hinse. Les chargeurs d'aujourd'hui étant «intelligents» - ils s'interrompent une fois l'unité rechargée -, on n'aura aucun problème si on y oublie la batterie. Il est même préférable de les y laisser si on quitte son domicile pour l'hiver, affirme M. Hinse. 

M. Hinse souligne que l'on doit remplir le réservoir des appareils à essence question d'éviter que de l'humidité s'y forme. «L'essence protège aussi de la rouille.» On prend soin d'entreposer le taille-bordures à essence à la verticale, puisqu'il est conçu pour fonctionner dans cette position. Le quincaillier recommande finalement de retirer la bobine de fil de l'outil et de brosser dessous pour déloger les débris organiques. 

Outils de jardinage

Le jardinier amateur n'a pas besoin d'une tonne d'instruments. Petits outils à main, pelles, fourches, bêches et sécateurs doivent quand même être nettoyés avant d'être rangés pour l'hiver. «Un cabanon, c'est bien. Le pire scénario est de les laisser dehors, de les lancer en dessous de la galerie parce qu'on manque de courage», remarque Marie Eisenmann, directrice des Urbainculteurs. Si on n'a pas accès à une remise, et que l'intérieur de la maison est déjà trop plein, «au pire, on les laisse sur le balcon pour qu'ils ne trempent pas dans l'humidité».

Pour les nettoyer comme il se doit, on retire d'abord la terre. Avec une laine d'acier, on peut retirer la rouille qui s'est formée. Mme Eisenmann suggère ensuite de vaporiser de l'alcool sur les outils pour tuer les virus, les maladies, et les autres petits insectes qui pourraient toujours s'y trouver et se propager l'année suivante.

Mme Eisenmann propose aussi d'affûter, au besoin, les outils coupants avant de les ranger : «Au printemps, c'est un peu la frénésie. On sera prêt pour l'an prochain.»

Mais le plus important, dit-elle, est de s'occuper de ses pots. Si on oublie les contenants en plastique et en terre cuite remplis de terreau à l'extérieur, ils fendront, car la terre et l'eau prendront du volume en gelant. 

Vous n'avez toutefois pas à jeter le terreau, remarque Mme Eisenmann : on peut le réutiliser l'année suivante, une fois enrichi avec du compost. La terre peut rester dehors tout l'hiver, si la place manque dans l'abri : on n'a qu'à placer une bâche sur le sol et y vider le tout. Si on a l'espace, on peut aussi carrément rentrer les pots pleins de terre dans son garage.

Un bilan de son jardin avec ça?

Une fois les outils rangés, la directrice des Urbainculteurs, Marie Eisenmann, propose de faire un petit bilan de son jardin pendant que les souvenirs sont encore frais. 

Noter quelles cultures ont eu du succès, par exemple, pour faire son plan de jardin de l'an prochain. On pourra également s'assurer ainsi de faire une rotation des cultures. 

Si on souhaite éviter les produits chimiques, «il ne faut pas cultiver deux années de suite des légumes de la même famille, à la même place. Il manquera de nutriments dans le sol», affirme la directrice des Urbainculteurs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer