La pelouse et les plans d'eau: quelques précisions

Une pelouse fertilisée rejetterait jusqu'à 50 % moins de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Une pelouse fertilisée rejetterait jusqu'à 50 % moins de phosphore dans l'eau de ruissellement que du gazon non fertilisé.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Nous publiions, le samedi 1er août, l'article intitulé «Fertiliser la pelouse serait bon pour les plans d'eau», basé sur une communication de l'Association des services en horticulture ornementale du Québec (ASHOQ). Elle mettait de l'avant une étude en cours signée par le professionnel de recherche de l'Université Laval Guillaume Grégoire, Ph. D. L'agronome a communiqué avec Le Soleil afin de préciser quelques informations sur le sujet.

M. Grégoire soutient que pour que la fertilisation de la pelouse soit positive pour les plans d'eau, celle-ci, ainsi que l'entretien de la pelouse, doit être faite selon de bonnes pratiques. On doit d'abord utiliser la quantité d'engrais appropriée pour combler les besoins de la plante et utiliser des engrais à dégagement lent, sans phosphore, ou à faible teneur en phosphore (3 % et moins). On fractionne ensuite les applications : on applique l'engrais nécessaire en au moins trois ou quatre applications annuelles, lorsque la pelouse est en croissance active (au printemps et à l'automne, habituellement). On évite également de fertiliser lorsque la pelouse ne pousse pas, soit lorsque le sol est gelé ou en période de sécheresse. Finalement, il est indiqué de tondre la pelouse «haut», soit huit centimètres, et de laisser sur place les résidus de tonte.

Il est important de mentionner qu'on s'attarde ici à la pelouse en milieu urbain, remarque M. Grégoire. En bordure des plans d'eau, il est recommandé de maintenir une zone tampon d'au moins 10 mètres sans tonte ni fertilisation. En résumé, les résultats des études du Centre de recherche en horticulture de l'Université Laval démontrent que s'il y a de la pelouse sur un terrain, mieux vaut l'entretenir et la fertiliser correctement que de la négliger.

«Une pelouse dense et haute ralentit le débit de l'eau lors des pluies, et force la pénétration de celle-ci dans le sol, où les racines pourront absorber les éléments nutritifs. À l'inverse, une pelouse non entretenue deviendra moins dense, et protégera moins bien le sol contre le ruissellement et l'érosion, ce qui augmentera la quantité d'éléments nutritifs en circulation», explique l'agronome par courriel.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer