Achat d'une maison: un bon entretien prime sur une déco tape-à-l'oeil

L'achat d'une maison bien décorée ne garantit pas...

Agrandir

L'achat d'une maison bien décorée ne garantit pas le bonheur des acheteurs.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Dans la maison que vous convoitez, le salon est de couleur bourgogne et il y a encore une bande de papier peint dans le haut des murs. «Ce n'est pas grave», tempère la designer d'intérieur Johanne Denis. La maison est-elle propre et bien entretenue? La cuisine, la salle de bain et les espaces de rangement conviennent-ils à vos besoins? Voilà quelques-uns des éléments primordiaux à considérer.

On le répète : l'achat d'une maison est l'une des transactions les plus importantes dans une vie. Comment départager le futile de l'essentiel quand on visite une propriété? «La déco, c'est superflu», insiste MmeDenis, présidente de l'Association professionnelle des designers d'intérieur du Québec. De la céramique, ça s'ajoute. Un mur, ça se repeint. Des stores horizontaux, ça s'enlève.

Mais la «coquille», elle, est immuable, à moins de consentir à des travaux majeurs. Une salle de bain aussi grande qu'une «salle des pas perdus» n'est jamais indispensable. C'est de l'espace gaspillé, estime-t-elle. Pareil pour les chambres. «On y passe peu de temps», observe la designer d'intérieur.

Chacun a ses critères en matière de rangement. Vous en avez besoin pour les jouets? Les souliers? L'équipement sportif? Les livres? «Le rangement doit répondre à vos besoins», résume Johanne Denis. Ainsi en va-t-il de la cuisine. 

Acheter une belle grande maison ne garantit pas le bonheur.

Parmi les éléments invisibles auxquels il faut porter attention, il y a l'odeur. «Le nez ne trompe pas, dit-elle. Si ça sent l'humidité, s'il y a une odeur âcre de moisissures, sortez!» En revanche, «s'il y a trop de sent-bon», méfiez-vous aussi. Un parfum de lavande pourrait camoufler un dégât d'eau, une fuite d'huile.

Aux vendeurs, elle dit : «Ne faites pas l'erreur monumentale de rénover et de faire une déco tape-à-l'oeil. Ce n'est pas grave si la cuisine et la salle de bain ne sont pas au goût du jour. De toute façon, elles ne plairont probablement pas à l'acheteur.» 

Mettez votre maison en ordre, nettoyez-la, aérez-la, réparez ce qui est brisé, montrez qu'elle a été bien entretenue et aimée.

Planification

Johanne Denis invite les futurs propriétaires à prendre le temps de bien se préparer, de s'asseoir et de mettre sur papier les détails de leur maison de rêve, leurs besoins, leurs folies, puis leurs priorités, en regard de la réalité de leur budget et de leur étape de vie. Oui, «tout se rénove». Mais en avez-vous les moyens et l'envie?

Elle remarque que les gens ont tendance «à se faire des budgets à la baisse». «Rajoutez 20 %, recommande-t-elle. Car les projets à la Manon, tu m'inspires, ça ne marche pas toujours.»

L'évaluateur agréé Simon Beauchemin rappelle que de nombreuses - et grosses - dépenses attendent l'acheteur d'une maison : les droits de mutation (taxe de bienvenue), les assurances, les honoraires du notaire, de l'évaluateur et de l'inspecteur, le déménagement lui-même, les frais de branchement de toutes sortes (Hydro, câble, etc.), le transfert des taxes scolaires et municipales.

«Procurez-vous le plus de documents possible afin de connaître la condition de la propriété», recommande-t-il. Les procès-verbaux des réunions de copropriété vous en diront beaucoup sur les travaux réalisés ou à faire, ainsi que sur le fonds de prévoyance.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer